Gonaives – Révoqué pour corruption grave en 2015, Enock-Gene Génélus nommé Délégué Départemental de l’Artibonite par Jovenel Moise sur requête du chef de gang Polda de Descahos

0
1790

Enock Genelus, sous le régime Tèt Kale 1, est reproché d’avoir fait sortir de ses cellules un prisonnier, Madsen Clervoyant, afin de lui permettre d’aller effectuer un important retrait de $US40 000 dans une institution bancaire de la ville des Gonaives…

Pierre-Richard Casimir, ex-ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Tèt Kale, le 21 avril 2015 : « Le comportement du commissaire des Gonaïves, Enock Génélus, a été jugé incorrect sur le plan administratif ». « Il nous a été donné de constater que le commissaire a agi en dehors de la loi, à savoir qu’il avait posé un acte pour lequel il n’avait aucune autorité au moment de le faire« .

Jovenel Moise, accédé au pouvoir avec moins d’un million de votes sur les 7 millions d’Haïtiens en age de voter, a largement contribué à faire d’Haïti un Etat-voyou… Il faudrait être tout simplement un imbécile heureux pour ne pas vous rendre à l’évidence.

Gonaives, samedi 13 février 2021 ((rezonodwes.com))–Après avoir été blessé par balle lundi dernier, dans l’enceinte d’une entreprise privée gérée par Jean Osner Amisial, le chef de gangs Paulda de Descahos, alliés de Jovenel Moise, avait juré qu’il aura la tête du Délégué Départemental de l’Artibonite d’alors.

Chose dite, chose faite. Le président de facto d’Haïti, Jovenel Moise, toujours à l’écoute de ses gangs G9 an fanmi, l’une de ses principales et grandes réalisations, a annoncé dans un arrêté présidentiel anti-daté, la nomination de Me. Enock-Gene Génélus comme nouveau Délégué Départemental de l’Artibonite. Celui-ci, un ancien Commissaire du Gouvernement Tèt Kale, en dépit de tous ses excès de zèle au Parquet des Gonaives, a été révoqué en 2015 pour corruption grave.

En avril 2015, le ministère de la Justice, à l’instar d’une enquête menée sur Rockfeller Vincent en 2017, actuel ministre de facto, a remercié Enock Genelus, suite aux conclusions d’une investigation révélant « son implication directe dans un dossier de corruption, le 19 mars 2015, alors qu’il était commissaire du gouvernement près du Tribunal Civil des Gonaives« .

L’Ingénieur Jean Osner Amisial, bien avant sa révocation confirmée dans Le Moniteur, s’est porté disparu dans la nature depuis le sanglant incident ayant coûté la vie à un jeune citoyen et blessé plusieurs autres incluant le Chef Paulda. Une histoire de plusieurs millions de Gourdes envoyées par le Palais National aux fins de distribution pour corrompre des citoyens, a mal tourné. L’ancien délégué Amisial aurait distribué une infime somme du montant reçu aux partisans armés de Jovenel Moise à Descahos et aurait gardé la plus grande part pour lui seul, a appris Rezo Nòdwès.

L’actuel représentant de Jovenel Moise dans le Département de l’Artibonite, Enock Genelus, sous le régime Tèt Kale 1, est reproché d’avoir fait sortir de ses cellules un prisonnier, Madsen Clervoyant, afin de lui permettre d’aller effectuer un important retrait dans une institution bancaire – $40 000 -, en faveur d’un clan au contrôle de l’appareil judiciaire de la ville des Gonaives.

A cette époque, plusieurs organisations de base des Gonaives, ayant pris ce dossier très au sérieux, avaient dénoncé le 22 avril 2015, le niveau élevé de la corruption au Parquet de la Cité de l’Indépendance et réclamé l’arrestation de tous ceux dont les noms ont été impliqués dans le scandale de « transaction d’un prisonnier à la banque« .

En avril 2015, acculé et éclaboussé par de multiples scandales de corruption, Michel Martelly s’est vu obliger de se débarrasser d’Enock Genelus en ordonnant à son ministre de la Justice de passer à l’action.

« Le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique informe avoir été saisi du dossier de corruption qui se serait produite dans la juridiction des Gonaïves« , a ainsi formé une commission d’enquête, a-t-il précisé, « afin de faire le jour sur les faits qui seraient reprochés au Commissaire du Gouvernement de ce ressort et au Substitut dont le nom a été cité« . La Commission d’enquête avait 48 heures pour soumettre son rapport à la suite duquel Enock Geneus, actuel représentant du président de facto Jovenel Moise, a été révoqué pour corruption sous l’administration de Michel Martelly.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.