L’Hôpital Central de la PNH sur les ruines d’un centre materno-infantile est l' »accomplissement d’un rêve longtemps caressé », dixit Léon Charles

0
762

L’inauguration de l’Hôpital central de la Police nationale d’Haïti (HCPNH), aménagé surles ruines de l’ancien hôpital de Michèle Bennett Duvalier, un centre materno-infantile, à Bon-Repos, marque la fin d’un rêve de voir enfin sortir de terre l’Hôpital Simbi Continental dédié à assister les policiers haitiens

Port-au-Prince, mardi 5 janvier 2021 ((rezonodwes.com))–Évalués à plus de six (6) millions de dollars, les chantiers de construction de l’Hôpital Simbi Continental demeurent jusqu’ici inachevés, pouvait-on observer. Les travaux lancés en 2014, ont été, à maintes reprises, interrompus, faute de provisions budgétaires, a évoqué la ministre de facto de la Santé, le Dr. Marie Greta Roy Clément, à l’occasion d’une visite de chantier, en compagnie de l’ancien premier ministre Jean Henry Céant.

En mars 2017, le Président de la République Jovenel Moïse, lors d’une tournée de
prospection, a réaffirmé sa volonté de parachever la construction de l’Hôpital destiné à
accompagner les policiers. Il avait donné la garantie de procéder à l’inauguration de ce
centre hospitalier avant même la fin de son quinquennat.

Rien de concluant pour ces chantiers à l’arrêt depuis plus de plus de deux ans n’a été
annoncé, constate-t-on. L’Hôpital Simbi Continental dont la conception dévoile
l’aménagement d’une unité d’hospitalisation maternelle, d’une unité de pédiatrie, d’une
unité chirurgicale, d’unité de soins néo-nataux ne sortira, semble-t-il, jamais de terre.

Comme un pavé dans la marre, le gouvernement inaugure, ce lundi 4 janvier, un nouvel
hôpital dédié aux policiers, alors que les ouvrages de l’hôpital Simbi Continental
traînent. Le directeur médical de l’Hôpital central de la PNH (HCPNH), le commissaire
divisionnaire Paul Odmar François informe que cette nouvelle infrastructure sanitaire
offrira des services obstétriques, en médecine interne, en urgence, en pédiatrie, en soins
néo-nataux.

Cet hôpital, inauguré le 4 janvier 2021, dispose de 80 lits, devra assister les
policiers et des membres de leurs familles, a soutenu, le médecin en charge de l’HCPNH.

Le directeur général ai de la PNH, Léon Charles, dans son intervention, souligne
l' »accomplissement d’un rêve longtemps caressé » ; celui de voir l’institution policière
disposer de son propre hôpital. Il émet trois (3) considérations ; celle d’une option en
plus, d’une garantie de sécurité sociale et celle d’une preuve de maturité
institutionnelle.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.