Enième échec des policiers au Village de Dieu

0
2898

Opération policière à Village de Dieu. Cette intervention policière à la 3ème Circonscription de Port-au-Prince, pour déloger les bandits, intervient moins de 24 heures après les menaces proférées par le premier ministre Joseph Jouthe à l’endroit des hommes armés ayant attaqué les forces de l’ordre dans la capitale

Vendredi 4 décembre 2020 ((rezonodwes.com))– Des détonations ont réveillé les résidents de l’entrée Sud de Port-au-Prince suite à une intervention des agents affectés à des unités spécialisées de la Police nationale d’Haiti.

Les images virales sur des réseaux sociaux, démontrent des hommes armés attaqués dans leur fief tentaient des manœuvres pour repousser les policiers. Des civils lourdement armés ont défilé sous les caméras de cellulaires et d’autres se sont retranchés dans des points stratégiques pour tenter de faire échec aux agents de l’ordre.

Les policiers sur place n’ont pas pu pénétrer dans le fief du célèbre Izo, se résignant à rester aux portes du bidonville.

En outre, un drone survolant le conglomérat dans lequel l’intervention est exécutée a été abbatu par les bandits. L’appareil a été filmé et publié sur des réseaux sociaux par des caïds justifiant, selon leurs réactions, une victoire contre les autorités policières

L’objectif de l’offensive policière est de déloger les bandits réputés membres de la coalition de  »G9 an fanmi », a souligné le Chef du gouvernement Joseph Jouthe, la veille après que plusieurs patrouilles policières aient été attaquées par des inconnus à Port-au-Prince.

Au moment où ce texte est édité, les activités sont pratiquement au point mort dans la 3ème Circonscription de Port-au-Prince. La circulation automobile, le petit commerce, les activités scolaires ont été mis à mal en raison des déflagrations automatiques.

Des sources concordantes font état d’une intervention opérée par la PNH à partir de nouveaux matériels acquis par le gouvernement. En effet des véhicules blindés ont été réperés dans le secteur concerné par la présence policière.

Aucune donnée officielle sur le bilan de cette opération n’est encore disponible sur le nombre de bandits interpellés et ceux stoppés.

Pour le chef du gang Izo, cette opération n’a fait aucune victime dans son camp. Mais il a affirmé que 3 bébés et une personne agée ont perdu la vie, étouffés par des gaz lacrymogènes.

Selon le journaliste Garry Pierre Paul Charles, 2 policiers ont été blessés durant cette opération.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.