« Jovenel Moise termine son mandat en 2022 et nous sollicitons l’appui technique de l’OEA pour organiser des élections », comme en 2011, révèle le ministre Claude Joseph

1
1171

Après Desroches, vient Joseph, la caisse de résonance du régime en place dont plusieurs membres incluant Jovenel Moise, sont accusés de dilapider les fonds de Petro Caribe ! Ce que le ministre Claude Joseph, qui a pris d’assaut la Chancellerie haïtienne au sein d’un gouvernement illégitime dont le chef a traité tous les haitiens de « salopri« , n’a pas dit lors de cette visioconférence avec l’OEA, que pour arriver en 2022, combien de billets de gourdes faudrait-il à l’ haitien en échange d’un seul dollar américain ? Joseph n’a pas dit non plus quelle provision constitutionnelle a permis au CEP de Berlanger d’être encore en poste ?

Dimanche 24 mai 2020 ((rezonodwes.com))– « Hier, j’ai pris la parole devant le Conseil permanent de l’OEA sur la situation COVID19 en Haïti » a déclaré le ministre de facto, Dr. Claude Joseph, indiquant avoir défini pour ses homologues à l’OEA « les grandes lignes des mesures à prendre par l’administration de Jovenel Moise pour arriver à contrôler le virus et assurer la sécurité des Haïtiens« .

Le président Jovenel Moise sous l’administration duquel le budget de la santé est passé de 16,6% en 2004 à 4,4% en 2017, depuis le déclenchement de la crise sanitaire covid-19, a planifié l’envoi vers l’hôpital de Mirebalais des patients infectés pour être traités en lieu et place de l’Hôpital Universitaire d’Haïti dont la construction est inachevée en dépit de plusieurs millions de dollars, sous le régime Tèt Kale 1.

Le ministre Joseph qui se fait l’interprète de la Constitution, qui n’est pas de son ressort, a indiqué que Jovenel Moise, malgré qu’il dirige le pays par décret, « continue à veiller au respect des valeurs démocratiques de notre nation » et a souligné « la détermination personnelle du président et l’engagement de son administration à prendre toutes les mesures nécessaires pour organiser des élections ».

Joseph, membre d’un gouvernement illégitime, et accusé de mauvaise gestion de la crise covid-19, a rappelé que le mandat du président arrivera à terme en 2022, sans toutefois arguer de la référence constitutionnelle.

1 COMMENT

  1. Claude Joseph a fait l’essentiel en sollicitant l’appui technique de l’OEA. Il connait bien le profil des « ôte-toi de là que je m’y mette » par rapport à l’étranger. Une sale engeance. À sa manière, il abonde dans le sens d’un certain Rosny Desroches. Attention, à sa place si je n’étais pas un Patriote, je ferais la même démarche. Maintenant, c’est son tour de faire un peu d’argent. Je l’ai dit déjà, le Rapport de Force déterminera la date de la fin du mandat du président Jovenel Moise. En attendant, Claude Joseph peut jouir de l’instant présent.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.