Petro Caribe – le juge Accimé agit dans les coulisses sur ordre du prince : Jovenel Moise est-il déterminé à en finir avec ce dossier encombrant ?

1
1154

Jovenel Moise, 17 octobre 2018 :« Personne ne peut enterrer le dossier Petro caribe »

Avoir son nom cité dans le rapport non seulement comme « usurpateur de titre » – fo Enjenyè san diplòm – mais également comme présumé indexé dans la dilapidation et le détournement de fonds publics, cela fait mal et même très mal au président et ses alliés planifiant de garder le pouvoir pour au moins un demi-siècle, à travers des élections planifiées et dirigées…pou vin’n fè kisa ankò !

Le Palais national tire les ficelles du juge d’instruction Accimé, et celui-ci malgré récusé par les plaignants, s’active pour faire avancer le dossier dans le sens voulu par le président Jovenel Moise. « Pas de tenue de procès Petro Caribe », en aucun cas, kòb’la finn detounen li détounen nèt. L’impunité doit primer, comme marque de fabrique de la République d’Haïti.

Samedi 18 avril 2020 ((rezonodwes.com))–Le juge Ramoncite Accimé, en charge d’instruire l’enquête sur le gaspillage des fonds Petro Caribe, devra saisir le tiers du Sénat devenu caduque pour disposer du rapport complet de l’audit du programme. La Cour supérieure des Comptes et du Contentieux administratif refuse de faire droit à la demande du magistrat instructeur.

À la correspondance en date du 1er avril 2020, du juge Ramoncite Accimé sollicitant la transmission de la totalité du rapport des fonds vénézuéliens, la réponse de la CSC/CA, à travers la note # 309, a été négative. Le Tribunal administratif a signifié au magistrat instructeur l’impossibilité de communiquer le document en raison de vice de procédure.

’Le Président du Conseil profite de l’occasion pour rappeler à votre attention que l’audit de gestion du fonds petro caribe est une commande faite par le Sénat de la République suite à une résolution adoptée par l’Assemblée des Sénateurs le 1er février 2018’’, a évoqué Rogavil Boisguène, Président du Conseil.

Dans le même ordre d’idée, la CSC/CA enjoint le juge instructeur à adresser sa requête au Sénat de la République conformément aux  dispositions imposées en la matière.

‘’Le Président du Conseil se fait le devoir de vous informer qu’en matière de communication des dossiers aux instances pénales, il est assujetti à l’application des articles 38 du décret du 4 novembre 1983 et 20-2 de celui du 23 novembre 2005 établissant l’organisation et le fonctionnement de la CSC/CA. En conséquence, il vous suggère d’adresser votre requête au Bureau du Sénat de la République’’, a-t-il conseillé. Mais lequel bureau du Sénat n’ayant jamais siégé depuis juin jusqu’à sa caducité le 13 janvier 2020.

Dans la foulée, la CSC/CA travaille en vue de soumettre incessamment les 23% du rapport final de l’audit du programme Petro Caribe, après avoir publié les 77% totalisant des projets financés en deux exemplaires  le 31 janvier 2019 et le 31 mai 2019 dernier, a annoncé Rogavil Boisguène.

1 COMMENT

  1. Les Petro Challengers et alliés des petrovoleurs (Préval/Bellerive et Privert/Enex Jean Charles) sont désemparés. Le juge Ramoncite Accimé n’a pas mal fait, il profite de l’ambiance du Coronavirus (un bon allié de Jovenel Moise) pour placer ses pions. Au cours de ces 34 ans, il n’a jamais été autrement. En profitant de la situation du moment, un certain René Préval avait choisi la date du 17 octobre 1997 pour signer un accord avec les États-Unis pour ses bénéfices personnels. Et par la suite, le mal élu JB Aristide et ses paltoquets au parlement s’empressaient de l’approuver, CharlemagnePeraltement. Dieu merci, les principaux collaborateurs de JEAN BERTRAND ARISTIDE ont été les premiers à être victimes de cet accord! [1] Et nous citons: Jean Marie Fourel Celestin, Jean Nesly Lucien… et Oriel Jean. Pour des raisons « humanitaires, » le messie mort-né JB Aristide est en train de boire ses millions mal acquis en dehors des yeux des « analfabèt pa bèt. » Malgré son jeune âge (c’est si BON!), il ne peut pas être actif dans la politique comme les fougueux Donald Trump et Bernie Sanders.

    L’usure du temps est le meilleur moyen de venir à bout des Assad/Timothée/Micanor… et des autres « entrepreneurs politiques. C’est ce que le professeur Monestime (siyati manman m) avait du mal à comprendre, par rapport à ces gens, le sieur Ricardo Fleuridor fait partie de la catégorie de poids mi-mouches. Me Accimé a bien choisi le momentum pour aider ses alliés politiques. Son modèle était Jean-Baptiste Bien-Aimé et ses associés.

    [1] La pratique d’extradition des Haïtiens vers les États-Unis est illégale, inconstitutionnelle et arbitraire. https://lenouvelliste.com/article/141122/la-pratique-dextradition-des-haitiens-vers-les-etats-unis-est-illegale-inconstitutionnelle-et-arbitraire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.