Séance en Assemblée Nationale avortée. Solution concertée à l’étude!

0
3407

Report sine die de la séance en Assemblée Nationale. Une solution concertée à l’étude, selon le Sénateur Latortue

Presque 9 heures de temps sont écoulées sur l’agenda prévu pour la tenue de la séance en Assemblée nationale. Le président provisoire Jocelerme Privert, sur les rampes de l’actualité depuis lundi, déclare attendre le Parlement pour statuer sur son sort.




Une séance, probablement il sait très bien, qui aura lieu, d’après des sources crédibles, s’il accepte de former un nouveau cabinet en destituant certains ministres et les remplacer par des proches indexés et recommandés par des parlementaires.

Au Sénat où la voix de Carl Murat Cantave fait écho sur le Bicentenaire, la tendance d’accorder une prolongation pour une nouvelle version Privert-bis, est très prononcée. Toutefois chez les Députés où le mandat de plus d’une quarantaine fait l’objet d’une enquête, la tendance est nuancée. Néanmoins qu’il n’existe aucune majorité absolue pour faire pencher la balance dans un camp ou dans l’autre.




En effet, la séance en Assemblée est ajournée. C’est dans une note conjointe laconique non signée portant l’en-tête du parlement que la nation apprend la poursuite des discussions avec des pouvoirs publics non cités.

Ainsi le soleil se pointe-il à l’horizon sans balayer les désespoirs ou éclairer nos lanternes vers une tentative de résolution de la crise. Entre-temps, la République gagne des échelons dans le classement des pays instables de la région où la corruption et l’impunité règnent. Les vacances d’été approchent et par crainte d’être pris dans un tourbillon d’insécurité, beaucoup ont choisi de rester à distance et dans l’expectative.

Rezonodwes / cba

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.