Qui a signé la levée des mesures d`interdiction de départ des ex-ministres?

0
1071

Port-au-Prince, jeudi 2 juin 2016 (rezonodwes).- Danton Léger serait-il mis devant un fait accompli par son ministre de tutelle ? Pourquoi quelqu’un d’autre a signé à sa place les levées d’interdiction ? Les dossiers sont-ils devenus trop lourds pour les épaules du Commissaire Léger?




Concernant la levée de mesures d’interdiction de départ contre les anciens barons du régime Martelly/Lamothe/Paul, Rezonodwes a appris ce midi que cette note rédigée à la va-vite, dans une forme d’écriture vague, n’est pas signée de Danton Léger. Ce dernier, malade, ne se serait pas rendu à son bureau mercredi, rapporte un analyste politique à l’émission « Train Matinal » de Zénith FM.




Selon cette même source, le commissaire Léger qui a maille à partir avec le CSPJ, depuis sa promotion, n’aurait pas donné son approbation pour qu’on signe le communiqué du Parquet en son nom. Les mêmes informations feraient croire que c’est une décision de la Primature qui est à l’origine du retrait d’interdiction de départ prise par M. Léger à l’encontre de deux ex-PMs, des ministres Tèt Kalé / PHTK et des anciens conseillers électoraux.




Le Commissaire qui est injoignable depuis hier, aurait désormais deux choix, si toutefois il n’avait pas acquiescé, soit accepter le principe que le Parquet est un et indivisible ou remettre son tablier.

Rezonodwes / cba

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.