Les Etats-Unis lèvent les sanctions imposées par Trump contre la Cour Pénale Internationale

0
174

Samedi 3 avril 2021 ((rezonodwes.com))– Les Etats-Unis ont levé vendredi les sanctions contre les hauts responsables de la Cour pénale internationale (CPI) qui avaient été imposées par l’administration de l’ancien président Donald Trump.

Le secrétaire d’Etat Antony Blinken a affirmé dans un communiqué que le président Joe Biden avait révoqué un décret contre certaines personnes de la CPI, mettant fin à la menace et à l’imposition de sanctions économiques et de restrictions de visa en lien avec la cour.

« En conséquence, les sanctions imposées par l’administration précédente à l’encontre de la procureure de la CPI, Fatou Bensouda, et de Phakiso Mochochoko, le chef de la Division de la compétence, de la complémentarité et de la coopération du Bureau du Procureur, ont été levées », précise le communiqué.

Le Département d’Etat a également mis fin à une politique distincte de 2019 sur les restrictions de visa vis-à-vis de certains membres du personnel de la CPI, a-t-il ajouté. « Ces décisions reflètent notre évaluation selon laquelle les mesures adoptées étaient inappropriées et inefficaces », peut-on lire dans le document.

M. Blinken a toutefois souligné le désaccord entre Washington et le tribunal international basé à La Haye.

« Nous continuons à être en profond désaccord avec les actions de la CPI relatives aux situations afghane et palestinienne. Nous maintenons notre objection de longue date aux efforts de la Cour pour affirmer sa compétence sur le personnel d’Etats non parties tels que les Etats-Unis et Israël », a-t-il fait remarquer.

Les Etats-Unis n’ont pas ratifié le Statut de Rome de la CPI et ont rejeté la compétence de la CPI sur les Américains.

En mars 2020, la CPI a autorisé une enquête sur d’éventuels crimes de guerre en Afghanistan, y compris ceux qui ont pu être commis par l’armée américaine et la CIA. Cette enquête pourrait conduire à la mise en accusation d’un certain nombre de membres de l’armée et des services de renseignement américains.

Donald Trump a autorisé en juin des sanctions économiques contre les responsables de la CPI impliqués dans une enquête sur le personnel américain, suscitant l’opposition de la communauté internationale et de certains alliés des Etats-Unis.

La CPI a été créée lors de l’entrée en vigueur du Statut de Rome en 2002. Elle vise à poursuivre les coupables de génocides, de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et d’agressions diverses.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.