La Société Haïtienne des Neurosciences exhorte les États-Unis à appeler à une transition pacifique en Haïti

0
516

Dimanche 7 mars 2021 ((rezonodwes.com))–  

La Société Haïtienne des Neurosciences (SHN) est une société internationale basée aux États-Unis constituée de professionnels des neurosciences de nationalité ou d’origine haïtienne, exerçant dans les  domaines des soins de santé, des sciences biomédicales et de l’éducation.

Fondée sur une vision d’équité  et de justice sociale en neurosciences, la mission de SHN est de promouvoir les neurosciences  fondamentales et cliniques en Haïti par la création des conditions nécessaires à leur avancement, de  valoriser et de défendre la santé neurologique et mentale de toutes les communautés haïtiennes et de  favoriser les échanges et collaborations entre les neuroscientifiques haïtiens.

Parmi les conditions requises  pour l’accomplissement de la mission de la SHN se trouvent un climat politique stable, libre et  démocratique, le respect des droits de l’homme, des institutions de santé et d’éducation et une atmosphère  de sécurité pour les citoyens haïtiens. 

SHN est très préoccupé par le climat social et politique actuel en Haïti et son impact sur la santé, les droits  et les libertés du peuple haïtien. Nous ajoutons notre voix aux récentes déclarations de l’Association  Médicale Haïtienne1 (AMH), de l’Association Haïtienne de Chirurgie2 (ASHAC) et d’autres organisations  alliées qui dénoncent les actes de violence et autres violations des droits humains contre le peuple Haïtien. 

Nous sommes consternés par la violence des gangs à motivation politique, les enlèvements et la  détérioration de la vie citoyenne en Haïti, qui coïncident avec une controverse d’interprétation  constitutionnelle dans laquelle la légitimité démocratique de l’administration actuelle est remise en question.

Des événements tels que le report des élections législatives et locales depuis octobre 2019 aboutissant à  un régime présidentiel par décret pendant plus d’un an, l’élimination du pouvoir judiciaire avec la fermeture  de la Cour suprême, la révocation illégale de certains juges, et l’utilisation ouverte de balles réelles et de  gaz lacrymogènes contre les manifestants et les journalistes menacent la paix, la démocratie, la justice et  les institutions haïtiennes.

De plus, le climat social résultant de la crise politique actuelle nuit au système  de santé haïtien et représente des obstacles au développement des soins neurologiques et de santé  mentale pour le peuple haïtien de multiples façons, avec notamment : 

• Une menace directe sur la sécurité des professionnel.le.s de santé, par exemple : o Les Drs. Laure Marie Medjine Daniel3 et Hans David Thélémaque4, récemment  enlevés et libérés contre rançon, 

o Le Dr Marie Antoinette Gautier5 qui a été illégalement arrêtée et emprisonnée par  les forces de sécurité du président Jovenel Moïse, et 

o Le Dr. Ernst Paddy6, un pédiatre qui a été assassiné à la suite d’ une tentative  d’enlèvement, 

o L’infirmière, Edeline Mentor7, qui a récemment été abattue à sa sortie de la  banque. 

• La fermeture forcée et récurrente des hôpitaux8, des universités9 et des facultés de  médecine haïtiennes pendant les périodes fréquentes de violence et d’insécurité  généralisées. 

• L’annulation forcée de conférences médicales, comme la réunion inaugurale indéfiniment  reportée10 de la Fondation Haïtienne pour le Développement de la Neurologie et de la  Neuro-Chirurgie (FHADNNEC), et l’annulation en cours des séances de formation aux  soins de traumatologie par l’Association Haïtienne de Chirurgie (CAT-ASHAC).

La crise sociopolitique actuelle en Haïti exerce un impact profondément négatif sur les fondements du  développement durable promus par les organisations de la diaspora haïtiano-américaine et haïtienne  comme la SHN.

Nous exhortons donc le président américain Joe Biden et le Département d’État américain  à prendre les mesures suivantes qui, selon nous, feront progresser la paix et la démocratie en Haïti,  serviront et protégeront le bien-être du peuple haïtien et favoriseront des liens plus solides entre les États Unis et Haïti. 

• Reconnaître le droit du peuple haïtien à la souveraineté et à un processus libre et  démocratique pour l’élection de ses dirigeants. 

• Réaffirmer le soutien des États-Unis à la liberté d’expression et au droit de manifester  pacifiquement et dénoncer toutes les formes de violences, gouvernementales ou pas,  organisées contre les manifestants. 

• Appeler à une transition pacifique du gouvernement et à l’organisation d’élections crédibles  pour l’intégrité de toutes les branches du gouvernement haïtien. 

• Condamner la violence, les enlèvements et la terreur qui ont ravagé la vie des citoyens  haïtiens au cours de l’année écoulée, et solliciter le rétablissement et le renforcement des  pouvoirs législatifs et judiciaires établis par la Constitution haïtienne. 

Dr. Ernest J. Barthélemy, MD, MA, MPH 
Président and Co-Fondateur
Société Haïtienne des Neurosciences 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.