Haïti (38/100) classé parmi les « pays moins libres » dans le rapport 2020 publié par « Freedom in the World » évaluant les droits politiques et les libertés civiques de 210 pays

0
427

« Freedom in the World » – « La Liberté dans le monde » : Jovenel Moïse of the Haitian Tet Kale Party (PHTK), the handpicked successor of Michel Martelly, won the 2015 presidential election, but the contest was nullified due to extensive fraud. Moïse went on to win a repeat election in 2016, taking 55.6 percent of the vote. He was inaugurated in early 2017 after an electoral tribunal verified the election result, citing irregularities but no evidence of widespread fraud. Civil society groups claimed that fraud in the vote tally, inconsistent voter registration lists, voter disenfranchisement, and a low voter turnout of 21 percent undermined the new president’s mandate.

« Freedom in the World » – « La Liberté dans le monde » : Les élections en Haïti sont régulièrement sujettes à des retards, des fraudes et des violences, et le système politique dans son ensemble est miné par la corruption. Le système de justice pénale ne dispose pas des ressources, de l’indépendance et de l’intégrité nécessaires pour faire respecter les procédures et assurer la sécurité physique de la population. Les manifestations antigouvernementales se traduisent souvent par un usage excessif de la force par la police.

Political Rights: 16/40

Civil Liberties : 22/60

Dimanche 7 mars 2021 ((rezonodwes.com))–Le dernier rapport annuel de « La Liberté dans le monde » (Freedom in the World) publié le 3 mars 2021 par l’organisation non gouvernementale américaine Freedom House dote Haïti d’une très mauvaise note – 22/60 – sur le plan des libertés confirmant ainsi que le pays est effectivement entrée dans une ère de dictature depuis l’élimination du pouvoir législatif.

Selon Freedom House, Haiti a obtenu un score de 16 sur 40 en matière de droits politiques, grâce à de mauvaises performances dans les catégories concernant le processus électoral en retard depuis 4 ans, le pluralisme et la participation politiques ainsi que le fonctionnement du gouvernement nageant dans des dérives dictatoriales.

Avec une note globale de 38 sur 100, soit 3 points de moins que l’année dernière, Haïti devenu le Banana Republic de la Caraïbe, se place en avant-dernière deuxième position dans la région derrière Cuba doté d’une note de 13. Haïti qui n’est ni gouverné ni administré, à cause de son système judiciaire en faillite et vendu aux plus offrants, se situe seulement devant le Venezuela (14 points) ainsi devant le Nicaragua (30 points), des pays où les libertés civiles sont réduites.

Le rapport évalue les droits politiques et les libertés civiques de 210 pays et territoires parmi lesquels 40 % ont été classés comme « libres » incluant les Etats-Unis, le Canada, la France, 30 % comme « partiellement libres » englobant Haïti, et le reste comme « non libres », le cas pour Cuba et le Venezuela.

En raison de l’instabilité politique, des manifestations de rue et de la violence endémique des gangs, le gouvernement haïtien lutte pour répondre aux besoins les plus fondamentaux de ses citoyens. Le système de justice pénale ne dispose pas des ressources, de l’indépendance et de l’intégrité nécessaires pour faire respecter les procédures et assurer la sécurité physique de la population. Les manifestations antigouvernementales se traduisent souvent par un usage excessif de la force par la police.

Certains scores obtenus :

Are there free and independent media? 2 sur 4

Is there freedom of assembly? 1 sur 4

Is there an independent judiciary? 1 sur 4

Do individuals enjoy equality of opportunity and freedom from economic exploitation? 0 sur 4

Do individuals enjoy freedom of movement, including the ability to change their place of residence, employment, or education? 1 sur 4

Does due process prevail in civil and criminal matters? 1 sur 4

Cliquer ICI pour lire le rapport complet.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.