Haïti – Afrique : Négresse Colas décroche le prix de la Nouvelle « Saisons des Lettres Congolaises » 2019

0
176

Le prix de la nouvelle de la saison des lettres congolaises 2019, est décerné à la jeune poétesse Négresse Colas pour ses nouvelles « Le prix d’une déception ». Sur la direction d’Édition Plus, trois catégories de concours avaient été organisées, nouvelles, poésies, Slam

Lundi 17 juin 2019 ((rezonodwes.com))– La jeune haïtienne, Négresse Colas, Slameuse, Mannequin et étudiante en comptabilité à l’université l’INUQA. a décroché le prix Saisons des Lettres, dans la catégorie « Nouvelle » pour son texte «Le prix d’une déception ».

La saison des lettres congolaises est une initiative d’Édition Plus et de la Bibliothèque nationale de Togo pour permettre aux travailleurs de la plume et aux musiciens d’enregistrer leurs livres et leurs œuvres musicales. Cette manifestation culturelle s’est déroulée du 3 au 8 juin 2019 et une plate forme numérique a été lancée pour offrir plus de facilités aux écrivains.

Les concours avaient été lancés en avril 2019, dans le but d’encourager les jeunes slameurs, poètes et les écrivains à travailler beaucoup plus et de promouvoir la littérature et l’esprit créatif chez les jeunes. Beaucoup de pays ont participé, l’Italie, la France, le Cameroun, Sénégal, Mali, la république démocratique du Congo et Haïti.

Le texte de Colas, d’une dizaine de pages, nous plonge dans un imaginaire très absurde, avec une écriture dense et une forme d’esthétique incroyable.

L’histoire présente une jeune fille qui traverse une criante crise économique. Dépourvue de moyens pour payer ses études de secrétariat, elle offre son corps à Marchant Pierre Paul, un sexagénaire arrogant, autoritaire et à l’éjaculation précoce.

Finalement, celui-ci demande à Linda de rompre la relation puisque sa femme est une prêtresse du vodou qui pourrait la zombifier. Linda en questionnant sa mère sur l’origine de son père, avec un grand sentiment de tristesse et de désolation découvre que Marchant Pierre Paul est son père biologique. Tourmentée, Linda se suicide.

Outre un certificat, Négresse Colas aura son texte publié dans un livre collectif aux éditions Plus, comme récompense.

De son vrai nom Manicheca Colas, Négresse Colas, née dans la ville de Port-au-Prince en 1995, s’adonne à la poésie depuis l’âge de dix ans. « Mes marques, Mon histoire », son premier recueil de poème a été publié aux éditions Plus.

Ricot Marc Sony

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.