Turquie : Opposition dénonce une « manipulation » électorale et refuse la victoire d’Erdogan, un second tour décisif s’impose

0
2123
Ankara (Turkey), 13/05/2023.- Turkish presidential candidate Kemal Kilicdaroglu (C-L), leader of the opposition Republican People's Party (CHP), attends a press conference at CHP's headquarters, in Ankara, Turkey, 14 May 2023, as the country holds simultaneous parliamentary and presidential elections. (Elecciones, Turquía) EFE/EPA/SEDAT SUNA

Dimanche 14 mai 2023 ((rezonodwes.com))–Le parti social-démocrate CHP, principal parti d’opposition en Turquie, a dénoncé l’élection présidentielle tenue aujourd’hui comme une « manipulation » dans la diffusion des résultats et a affirmé que son candidat, Kemal Kiliçdaroglu, avait battu l’actuel chef de l’État, Recep Tayyip Erdogan.

« Ils contestent systématiquement les résultats des votes et bloquent ainsi le système. Le système ne doit pas être manipulé par des contestations », a averti M. Kiliçdaroglu, lors d’une brève apparition à la télévision.

« Nous avons le procès-verbal signé. Que les votes soient comptés et que le résultat soit clair. Je préviens également les membres de la commission électorale : ne bloquez pas la volonté de la nation. Nous serons ici jusqu’à ce que le dernier vote ait été comptabilisé », a déclaré le chef du CHP.

Il n’a pas indiqué qui, selon lui, est en tête du dépouillement, mais plusieurs membres importants de son parti avaient précédemment affirmé que, selon les résultats envoyés par les mandataires des bureaux de vote du CHP, M. Kiliçdaroglu aurait une avance sur son concurrent, alors que les données préliminaires publiées par l’agence Anadolu, au pouvoir, affirment le contraire.

Le président de la commission électorale, Ahmet Yener, était apparu plus tôt pour préciser que le système officiel comptait 69 % des votes, alors que les avances données par Anadolu et d’autres médias dépassent déjà 90 %.

« Il y a 7,5 millions de votes qui ne sont pas entrés dans le système. Ils proviennent d’endroits où nous sommes plus forts. Ils manipulent les résultats et laissent les gens devant la télévision toute la nuit », a déclaré le maire d’Istanbul et candidat à la vice-présidence, Ekrem Imamoglu.

« Nous pensons que toute la nation verra comment Kiliçdaroglu mènera (le recomptage) dans la matinée », a-t-il insisté.

Selon l’agence Anadolu, M. Erdogan remporte l’élection avec 49,7 % des voix, soit cinq points d’avance sur le candidat de l’opposition, alors que 93 % des bulletins ont été dépouillés. Erdogan aurait ainsi perdu la majorité absolue avec laquelle il est devenu président en 2014 et qu’il a renouvelée en 2018, et devrait désormais défendre la fonction contre Kiliçdaroglu lors d’un second tour dans deux semaines.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.