17 juin 2024
Ottawa | Biden: Une mission militaire en Haïti, n’est  » pas en vue  » mais pas  » écartée « 
Actualités Insécurité|Kidnapping Société

Ottawa | Biden: Une mission militaire en Haïti, n’est  » pas en vue  » mais pas  » écartée « 

Président Biden: « Deploying a military force to Haiti is not in play at the moment, though the idea isn’t “off the table” entirely ».

Vendredi 24 mars 2023 ((rezonodwes.com))–Le déploiement d’une force militaire en Haïti n’est « pas envisagé pour le moment », même si l’idée n’est pas totalement « écartée », a déclaré le président américain Joe Biden lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre Justin Trudeau.

M. Biden a déclaré que toute solution de ce type « devrait être élaborée en consultation avec les Nations unies et le gouvernement haïtien ».

Toutefois, le Premier ministre autoritaire, Dr. Ariel Henry, accusé dans l’opinion publique de « cacher derrière la violence aveugle et criminelle des gangs pour en tirer les bénéfices« , a été on ne peut plus clair à propos d’une intervention militaire en Haïti depuis octobre 2022, une attribution qui revient seulement à un Président légitime de la République.

M. Biden effectuait sa première visite présidentielle à Ottawa, où il a prononcé un discours devant la Chambre des communes vendredi. La crise politique et humanitaire qui sévit en Haïti est l’un des principaux sujets qui devraient être abordés au cours de ce voyage.

Les États-Unis attendent du Canada qu’il joue un rôle de premier plan dans la lutte contre l’aggravation de la situation en Haïti, en proie à la violence et à l’instabilité causées par les gangs. Le gouvernement libéral s’est opposé au déploiement d’une quelconque mission, et les experts ont déclaré qu’il n’y avait pas de solution claire à la crise actuelle.

À la question de savoir s’il était déçu que le Canada ne joue pas un rôle plus important au sein d’une force multilatérale en Haïti, Joe Biden a rétorqué qu’il ne l’était pas.

M. Biden a précisé que « la chose la plus importante que nous puissions faire, et cela va prendre du temps, est d’augmenter les chances que les services de police d’Haïti aient la capacité de faire face aux problèmes ». Il a ajouté : « Nous examinons également si la communauté internationale, par l’intermédiaire des Nations unies, pourrait jouer un rôle plus important« .

M. Biden a indiqué que si la situation en Haïti n’était pas résolue, cela pourrait contribuer aux problèmes de migration en cours, un autre sujet important abordé lors du voyage. Vendredi, un nouvel accord a été rendu public entre le Canada et les États-Unis afin de contrôler le nombre de migrants entrant au Canada par des postes-frontières non officiels. Cet accord, qui s’applique aux points de passage irréguliers tels que Roxham Road, entre en vigueur samedi.

« Il ne fait aucun doute qu’il existe une inquiétude réelle et sincère, car Haïti compte plusieurs millions d’habitants et la diaspora pourrait provoquer une véritable, comment dire, confusion dans l’hémisphère occidental », a souligné M. Biden.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.