HCT | Dr. Duvalier et Dr. Ariel Henry: La mission confiée à Mirlande Manigat est similaire à celle exécutée par Théodore Beaubrun (Languichatte) du Comité 56-57 pour le referendum « à vie » de 1964

0
1207

Mirlande Manigat et Théodore Beaubrun ont tous deux occupé des postes d’influence à différentes époques de l’histoire haïtienne

Dimanche 22 janvier 2023 ((rezonodwes.com))–

Le referendum-bidon prévu par la « constitutionnaliste » Mirlande Manigat, membre d’un Haut Conseil de Transition fantoche, mis sur place par l’international, pour remplacer la Constitution de 1987 renvoie immédiatement aux actes posés par le dictateur-défunt François Duvalier pour asseoir son pouvoir en 1964.

En effet, le défunt-dictateur François Duvalier organisa le 14 juin 1964 un référendum afin de modifier la Constitution haïtienne et obtenir le droit de rester au pouvoir indéfiniment (ad vitam aeternam !). L’accord mort-né du 21 décembre 2022, avec la conception d’un HCT, truffé de faux en écriture, est le reflet fidèle des stratagèmes utilisés par le comité 56-57 pour asseoir les bases de la dictature féroce en Haïti et ses séquelles.

La Constitution d’Haïti de 1987 adoptée le 29 mars 1987, a été promulguée après la chute de la dictature des Duvalier et le rétablissement de la démocratie dans le pays. Cette charte qui établit un système de gouvernement semi-présidentiel, avec un président et un premier ministre, est constamment violée par ceux-là chargés de sa stricte application pour la réduire aujourd’hui en peau de chagrin. Elle garantit également certains droits et libertés, tels que la liberté d’expression et la liberté de la presse. Elle crée également une Assemblée nationale bicamérale, avec la Chambre des députés et le Sénat, mais jamais, il est indiqué, sans que Mme Manigat ne le mentionne, qu’un certain Premier ministre de fait puisse remplir la fonction de président de la République.

Ce que le referendum de 1964 l’est pour Duvalier, le HCT l’est également pour le monarque Ariel Henry, en 2023. C’est l’hstoire qui se répète.

Bien que le Dr. François Duvalier soit arrivé au pouvoir par des élections – (une sélection faite par Kébreau) – en 1957, contrairement à Ariel Henry, par un simple tweet, il a perdu par la suite toute crédibilité en raison d’une réélection frauduleuse en 1961, d’un référendum truqué le 14 juin 1964 qui l’a confirmé à vie comme président d’Haïti, et de la répression sévère et implacable qu’il a menée, principalement par le biais des Volontaires de la Sécurité Nationale (VSN), ou tonton makouts. Duvalier (« Papa Doc ») a prolongé son règne illégitime au-delà de sa mort en désignant son fils Jean-Claude (« Baby Doc ») comme son successeur.

Le comité de la campagne électorale du Dr. François Duvalier 1956-1957, lui a été d’une très grande utilité en juin 1964 dans sa réélection de président à vie en organisant un référendum vicié à la base. Il a fallu plus d’un demi-siècle plus tard pour connaître les noms des figures de proue qui ont tout fait pour consolider la « Révolution ». Étonnamment, le nom d’un comédien haitien de tous les temps, le bien-aimé de plusieurs générations, Théodore Beaubrun alias Languichatte Débordus, figurait parmi la vielle garde du régime dictatorial des Duvalier.

Mirlande Manigat du HCT d’Ariel-La Lime et Théodore Beaubrun, également connu sous le nom de Languichatte, ont tous deux occupé des postes d’influence durant deux périodes historiques différentes en Haïti, mais leurs rôles et le contexte dans lequel ils ont été nommés sont différents.

Mirlande Manigat est une femme politique haïtienne, une universitaire et ancienne Première Dame d’Haïti. Elle s’est présentée aux élections présidentielles de 2010 et était considérée comme l’un des principaux candidats. Après une élection contestée, elle a accepté de participer au second tour face à un Michel Martelly parrainé par les Etats-Unis.

D’autre part, Théodore Beaubrun, l’un des principaux comédiens et acteurs haïtiens, est décédé en juillet 1998 à Port-au-Prince. Il avait 79 ans, mais, semble-t-il, il s’était démarqué de la vie politique à l’avènement du dauphin de Papa Doc, et s’était consacré à la culture en produisant des sketchs et des feuilletons à la télévision. Mais rien n’a laissé présager que Languichatte durant ses 40 ans de carrière avait mené une lutte active aux côtés des sbires duvaliéristes dans l’établissement d’une dictature la plus féroce en Haïti de 1957 à 1986. Il a participé à des campagnes de soutien au régime de Duvalier et n’a jamais été nommé à un poste spécifique comme Mirlande Manigat.

La dictature des Duvalier, qui a duré de 1957 à 1986, a été une période de régime autoritaire en Haïti caractérisée par des violations des droits de l’homme, la répression et une corruption généralisée. François « Papa Doc » Duvalier et son fils Jean-Claude « Baby Doc » Duvalier, qui lui a succédé à la présidence, ont utilisé leur police secrète, connue sous le nom de Tonton Macoutes, pour terroriser la population et supprimer toute opposition politique. Des milliers de personnes ont été tuées ou ont disparu, et beaucoup d’autres ont été torturées ou exilées. L’économie a également beaucoup souffert sous le régime des Duvalier, de nombreuses entreprises et industries ayant été nationalisées ou contrôlées par le gouvernement.

Certains prétendent que l’histoire se répète en Haïti, car le pays est confronté à un certain nombre de défis depuis la chute du régime Duvalier, notamment l’instabilité politique, les difficultés économiques et les violations des droits de l’homme. De nombreux Haïtiens ont exprimé leur frustration face au manque de progrès et à la persistance de la pauvreté et de la corruption dans le pays institutionnalisée par le régime PHTK, les quatre versions confondues.

Il convient de souligner que, s’il existe certainement des similitudes entre le régime des Duvalier et les actes récents posés par le gouvernement illégitime d’Ariel Henry, l’histoire et la situation actuelle du pays sont complexes et à multiples facettes. Il existe également quelques similarités notables entre les deux périodes, comme le fait qu’Haïti a connu une transition démocratique interrompue le 9 janvier avec le départ des derniers élus de la République.

Le référendum du 14 juin 1964 auquel a pris part le comédien Théodore Beaubrun dit Languichatte, était un sondage sur la Constitution d’Haïti qui a eu lieu pendant la présidence machiavélique de François Duvalier. Ce référendum-bidon proposait plusieurs changements à la Constitution haïtienne, dont la déclaration de Duvalier comme président à vie. Selon les résultats officiels, 99,99 % des électeurs ont approuvé ces changements. Ariel Henry secondé par Mirlande Manigat au sein d’un HCT illégitime, s’apprête à refaire vivre en 2023 ce rêve cauchemaresque.

En 1964, il y a des allégations selon lesquelles le référendum était truqué et que les résultats ne reflétaient pas exactement l’opinion du peuple haïtien. Languichatte Debordus, également connu sous le nom de Théodore Beaubrun, était membre du « Comité 56-57 », qui a soutenu les changements de la Constitution et l’établissement de Duvalier comme président à vie.

Le régime de Duvalier était une dictature caractérisée par des violations des droits de l’homme, la répression et une corruption généralisée comme depuis 2011 avec l’ascension des Tèt Kale-PHTK. Duvalier et sa police secrète, connue sous le nom de Tonton Macoutes, terrorisaient la population et supprimaient toute opposition politique. Une tâche confiée aujourd’hui aux gangs criminels armés ceinturant la capitale.

Il y a beaucoup à reprocher au Premier ministre de facto, dans le document présenté le 21 décembre. Mais le plus insultant, mais encore plus grave, reste le rôle attribué à l’organisme composé de trois membres, qui s’appelle «Haut Conseil de la transition » (HCT). (Gwo non touye ti-chen), ce vocable a été, sans doute, créé pour épater les membres de cet organisme et donner bonne conscience aux concepteurs, nationaux et étrangers, de l’acte criminel et de lèse-patrie annoncé à cette date.

HCT 2023-2024 ou Comité 56-57, c’est du pareil au même que sauf les acteurs ont changé de place et de nom.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.