RD | Racisme et xénophobie – A Ariel Henry, le Chancelier dominicain répond: « Face à l’énorme présence des Haïtiens, la RD n’en peut plus »

0
780

Il est donc venu plus que jamais le temps pourque le pays soit doté d’un gouvernement légitime – dans tout le sens propre du terme – avec des hommes et des femmes placés au-dessus de tout soupçon. Dr. Ariel Henry du régime narco-bandit légal Martelly/Lamothe/Fourcand Tèt Kale PHTK-SDP-Fusion-MTV, a fait son temps. C’est la déchéance de l’état d’Haiti. Cette équipe doit partir, et c’est le seul cadeau de Noel que les tuteurs d’Ariel puissent offrir au misérable et résilient peuple haïtien. On a beau essayer l’art de faire du neuf avec du vieux, mais pour quel résultat!

Chancellerie dominicaine: « Sans le soutien de la communauté internationale, nous avons fait un effort extraordinaire pour maintenir la frontière ouverte afin de permettre à la population haïtienne d’avoir accès à la nourriture, aux médicaments, au carburant et à l’eau« .

Lundi 21 novembre 2022 ((rezonodwes.com))–Moins de 24 heures après que le Premier ministre de facto, Dr. Ariel Henry, eut instruit son Chargé d’Affaires à Santo Domingo d’ « exprimer à la chancellerie Dominicaine » les préoccupations du Gouvernement de doublure de Port-au-Prince sur « les traitements inhumains et dégradants infligés à des compatriotes haïtiens« , le ministre dominicain des Affaires Etrangère n’a pas tardé à réagir.

A Ariel Henry qui a attendu toute une éternité pour finalement « condamner ces traitements honteux et inhumains qui ternissent l’image de la République Dominicaine« , le chancelier dominicain a déclaré lundi que « la République dominicaine n’en peut plus face à l’énorme présence de ressortissants haïtiens sur son territoire« . Ainsi donc, a-t-il laissé sous-entendre, que la chasse à l’homme haïtien, tristement, continue de plus belle.

« L’essentiel de la charge est retombé, notamment en matière de migration, sur le pays. C’est pourquoi une part importante du budget actuel de la santé dominicaine est consacrée, gratuitement, à la population étrangère, principalement haïtienne : 32,4% des lits de maternité dans les hôpitaux publics ; 10,3% des urgences ; 14,9% des admissions à l’hôpital ; 9,8% des opérations chirurgicales ; 8,3% des consultations« .

Sans le soutien de la communauté internationale, poursuit la Chancellerie dominicaine, « nous avons fait un effort extraordinaire pour maintenir la frontière ouverte afin de permettre à la population haïtienne d’avoir accès à la nourriture, aux médicaments, au carburant et à l’eau« .

Roberto Álvarez a réagi de la sorte en exprimant son rejet le plus ferme du communiqué « Alerte : renforcement continu de la migration en République dominicaine » publié par l’ambassade des États-Unis à Santo Domingo, qui dénonce un schéma systématique de violations des droits des migrants.

Les autorités dominicaines continuent de répéter que « le gouvernement américain n’a fourni aucune preuve, au-delà de cas anecdotiques sans vérification indépendante, de son existence« .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.