Insécurité, crise de l’essence : nouveau calendrier de mobilisation «tou wouj» contre Ariel Henry

0
1741

Du 29 aout au 17 octobre prochain des organisations politiques et sociales dont «Konbit» des organisations syndicales, politiques et populaires, «Mouvman pou yon lòt endepandans», Espace de mobilisation nationale (EMNA), MOLEGAFH s’engagent à intensifier la contestation populaire contre le premier ministre de facto, Ariel Henry à travers des «bouyon popilè», des manifestations, des appels à la grève.

Lundi 29 aout 2022 ((rezonodwes.com))–

Le lundi 29 aout, la population est invitée à manifester à Port-au-Prince contre l’insécurité, l’inflation, la misère, la mauvaise gouvernance et la pénurie du carburant. Des rassemblements sont attendus au Champs-de-Mars, à Lalue, au Carrefour de la Résistance, à Musseau devant la Résidence officielle du Premier ministre de facto, Ariel Henry.

En conférence de presse, vendredi, au quartier général de l’Alternative socialiste (ASO), à la ruelle Berne, l’artiste engagé Kébert Bastien (KEB) annonce des initiatives dans des entités  de l’Université d’État d’Haïti (UEH) pour rehausser la campagne.

Des «bouyon popilè» sont programmés à la Faculté des sciences humaines (FASCH) à la Faculté d’ethnologie (FE), à l’École normale supérieure (ENS) avec en toile de fond des conférences-débat, des prestations engagées, des initiatives de sensibilisation citoyenne.

À la date du 4 septembre, la mobilisation s’étendra sur tout le territoire national avec des soulèvements, des insurrections, des blocages de routes pour appeler chef du gouvernement Ariel Henry, véritable architecte de la souffrance de la population, de la crise, à la démission.

Du 5 au 6 septembre, la grève générale sera décrétée sur l’étendue du territoire.

Des associations socioprofessionnelles, des regroupements syndicaux s’engagent à accompagner la population pour forcer Ariel Henry à abandonner la Primature. Le transport en commun, véritable thermomètre de la vie sociale, sera totalement paralysée, avisent les organisateurs. 

À l’occasion de la 216ème commémoration de l’assassinat du Père fondateur de la nation Jean-Jacques Dessalines, le 17 octobre prochain, le pays sera embrasé par le mouvement populaire contre le régime de facto, annoncent les initiateurs. L’appel à intensifier le mouvement sera acté.

L’avocat Iswick Théophin, dirigeant de «Nou se Dorval » informe que la justice sera prochainement saisie d’une plainte contre Ariel Henry pour des massacres perpétrés contre des citoyens dans des quartiers populaires. Il dénonce un système de répressions sauvages orchestrées contre des militants politiques.

Une liste de militants politiques engagés dans le mouvement à exécuter par le pouvoir de facto, est vivement dénoncée. La tentative d’assassinat contre le jeune Raisin Domini à l’avenue Poupelard est révélatrice d’un régime politique acculé et traqué qui opte pour des alternatives destructrices et violentes.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.