Assassinat Jovenel – Un délai de 90 jours pour la soumission du rapport du Département d’Etat au Congrès expire depuis le 15 juin: Ariel Henry a-t-il posé mercredi la question à l’ambassadeur Eric William Stromayer?

0
983

Tout porte à croire que le Premier ministre de facto, Dr. Ariel Henry, qui est rentré du Surinam à la cloche de bois, n’a aucun intérêt à soulever cette question à l’un de ses principaux tuteurs, d’autant plus que la veuve Moise le considère publiquement comme l’un des suspects-clé dans l’assassinat de son mari.

Mgr Ogé Beauvoir a beau travailler pour que des poignées de main soient bientôt transformées en présentation de lettres de créance!

Mercredi 6 juillet 2022 ((rezonodwes.com))–Le Premier ministre de facto, Dr. Ariel Henry, revenu du 43è sommet de la Caricom, sans aucun grand apport effectif apporté par le régime PHTK3, s’et empressé de rencontrer mercredi matin le nouveau Chargé d’Affaires des Etats-Unis en Haiti, M. Eric William Stromayer.

Alors que Port-au-Prince a vécu un enfer durant son absence de plusieurs jours, au frais de la princesse en haillons, le tout premier tweet de M. Henry est pour annoncer la rencontre très attendue, exceptionnelle avec l’un des nouveaux membres influents du fameux Core Group, constitué d’ambassadeurs étrangers pour gérer Haïti, le pays des nègres osant abolir l’esclavage inhumain.

« Le Premier ministre, @DrArielHenry, s’est entretenu ce matin avec le nouveau Chargé d’affaires a.i des Etats-Unis en #Haïti, M. Eric William Stromayer« , a indiqué la Primature, sans toutefois mentionner la date de retour à Port-au-Prince du PM/président en déplacement à l’étranger depuis le 2 juillet dernier, pour aller respirer un air moins polluant.

Les discussions entre Ariel Henry et Eric William Stromayer, selon la Primature, « ont porté, entre autres, sur la situation sécuritaire et économique du pays, le dialogue politique, et le renouvellement du mandat du Binuh« .

S’il est un fait certain, à l’analyse du tweet et la joie exprimée sur le visage du PM, qui a planifié des cérémonies de commémoration du premier anniversaire de l’assassinat de Jovenel Moise, les 6 7 et juillet, c’est que « le délai du 15 juin expiré pour la publication du rapport y relatif par le Département d’Etat au Congrès américain, n’était nullement pas à l’ordre du jour et ne saurait l’être« , a soutenu Dr. Josué Renaud de l’organisme de droits humains New England Humains Rights (NEHRO).

« Je comprends très mal que des étrangers continuent de s’afficher publiquement avec des autorités haïtiennes n’étant pas en odeur de sainteté, par-dessus tout incompétentes soupçonnées de crimes et de corruption« , a relaté M. Renaud faisant ressortir « la haine d’Ariel Henry pour le peuple haïtien livré aux gangs G9 pro-pouvoir PHTK » et que, selon lui, « le moment est mal choisi pour quiconque de s’exposer publiquement avec un présumé criminel dénoncé par la propre femme de la victime« .

En effet, les dispositions de la « LOI SUR L’INITIATIVE EN HAÏTI POUR LE DÉVELOPPEMENT, LA RESPONSABILISATION ET LA TRANSPARENCE INSTITUTIONNELLE «  signée par le Président Biden le 15 mars 2022, fait exigence au Secrétaire d’État, M. Anthony Blinken, de soumettre aux Congrès des États-Unis et de rendre public trois (3) rapports sur la situation générale en Haïti.

En effet le Congrès américain demande au Département d’État un rapport sur Haïti qui était attendu pour le mois de juin écoulé. Ce document sollicité par le Congrès américain est en relation avec l’assassinat du  Président Jovenel Moïse le 7 juillet 2021 en sa résidence. Il devait être en principe rendu public sur le site Web du Département d’État, quelque temps après le 15 juin. Ariel Henry a-t-il posé mercredi matin la question à l’ambassadeur Eric William Stromayer ?

Il est important de rappeler que ce fameux rapport attendu devrait contenir, selon le Congrès américain, « une description détaillée des événements qui ont conduit à l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse, le 7 juillet 2021 y compris une description et l’identification des dates clés et les noms des personnes étrangères liées à l’assassinat et à l’enquête de l’assassinat » et également  » une évaluation de l’indépendance et de la capacité des autorités haïtiennes à enquêter sur l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse, y compris l’analyse des avancées et des lacunes importantes de l’enquête« .

Ariel Henry se sent-il vraiment concerné? Et les actions parlent toujours plus fort que les paroles. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.