Texas | 50 Migrants morts asphyxiés dans un trailer: 22 sont du Mexique, 7 du Guatemala, 2 du Honduras et 19 toujours sans information sur leur nationalité

0
438

Le véhicule a été retrouvé lundi dans la banlieue de San Antonio, au Texas. Selon les informations préliminaires, des ressortissants guatémaltèques et honduriens ont également été identifiés parmi les dépouilles.

Mardi 28 juin 2022 ((rezonodwes.com))–Après la découverte de près de 50 corps à l’intérieur d’un camion à San Antonio, au Texas, lundi, le président mexicain Andrés Manuel López Obrador a déclaré que 22 citoyens mexicains avaient été identifiés parmi les décédés.

Il convient de noter que la découverte des corps, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du véhicule, a eu lieu lundi après-midi et que, selon les pompiers de San Antonio, il y avait jusqu’au soir 46 victimes. Pendant ce temps, 16 autres migrants qui voyageaient dans le camion et qui ont été retrouvés vivants, dont quatre enfants, ont été emmenés à l’hôpital.

Cependant, au fil des heures, le nombre de victimes aurait augmenté. Mardi matin, le président mexicain a déploré « un immense malheur » et a assuré que « jusqu’à présent, il y a 50 morts : 22 du Mexique, 7 du Guatemala, deux du Honduras et 19 dont la nationalité est encore inconnue ».

Au même moment, sur son compte Twitter, le ministre mexicain des Affaires étrangères, Marcelo Ebrard, a partagé le bilan et affirmé qu’il s’agissait d' »informations en provenance du Texas fournies par les autorités » des États-Unis. « Malheureusement, ces événements (…) ont à voir avec la situation de pauvreté, le désespoir des frères et sœurs d’Amérique centrale, des Mexicains », a ajouté Lopez Obrador.

Le président a également exprimé ses condoléances et a assuré que son gouvernement mènerait les enquêtes appropriées et fournirait une assistance pour le transfert des corps.

« Malheureusement, ces événements (…) ont à voir avec la situation de pauvreté, le désespoir de nos frères et sœurs d’Amérique centrale, des Mexicains », a-t-il déploré.

Enfin, le président mexicain a reconnu que les contrôles à la frontière commune et à l’intérieur des États-Unis avaient échoué.

Entre-temps, la Maison Blanche a décrit ce qui s’est passé comme une situation « absolument horrible », et a assuré que « nous suivons de près » les informations fournies par les autorités de San Antonio.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.