Le ministre dominicain de l’Intérieur révèle que son pays enquête sur l’implication de Dominicains dans les gangs criminels opérant en Haïti

0
1765

Vásquez Martínez a prévenu qu’ « Haïti est la principale menace pour la République dominicaine« ! Après ce code pénal immoral, illégal et inconstitutionnel paraphé par Dr. Claude Joseph en juin 2020, pourrait-il toujours se permettre de jouer le faux-nationalisme?

Comment Ariel Henry et son équipe ont-ils pu permettre aux gangs de venir souiller à ce point un symbole de la justice haïtienne ? Le pire, ils sont tous encore en poste et se mettent à parler de « consensus dans le mal et la corruption ».

Jeudi 23 juin 2022 ((rezonodwes.com))–Alors que les ministres de facto de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, de la Justice et de la Sécurité Publique, encore en poste après leur aveu d’échec et impuissance à chasser les gangs criminels du Palais de Justice de Port-au-Prince avili, souillé, pour sa part, leur collègue de la République Dominicaine, cherche à savoir si effectivement quelques-uns de ses concitoyens, par amour pour l’argent sale, font partie des gangs G9 fédérés par l’ex-président Jovenel Moise et Binuh.

Le Ministre de l’Intérieur et de la Police, Jesús Vásquez Martínez, a révélé que la Police Nationale dominicaine (PND) approfondit les enquêtes pour vérifier s’il y a une participation de Dominicains dans les bandes criminelles qui opèrent en Haïti et a assuré que le Gouvernement Dominicain adopte toutes les mesures rigoureuses pour empêcher le passage des criminels sur le territoire national.

Lors d’une visite à Dajabón pour voir les travaux du mur frontalier construit par le gouvernement, M. Vásquez Martínez a prévenu qu’Haïti est la principale menace pour la République dominicaine, c’est pourquoi la surveillance des frontières est renforcée par des équipements modernes et des unités de renseignement, y compris un haut niveau de surveillance militaire par le ministère de la défense.

« Ce dont vous pouvez être sûrs, c’est que le gouvernement du président Luis Abinader ne va pas permettre aux membres de ces bandes criminelles de passer de ce côté, qu’ils soient Haïtiens, Dominicains ou de toute autre nationalité« , a-t-il déclaré.

Il a indiqué que le Conseil national des migrations travaille pour le contrôle maximal de tout ce qui a trait à la présence d’étrangers en République dominicaine, où les Haïtiens sont devenus une véritable menace.

« Chaque jour, la participation d’Haïtiens aux crimes et délits enregistrés dans le pays augmente, nous les surveillons en permanence« , a déclaré le fonctionnaire.

Il a ajouté que la police nationale enquête sur chacun des cas impliquant des Haïtiens afin de déterminer le niveau d’implication dans le crime organisé ou dans l’un des gangs opérant dans le pays voisin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.