Sweet Micky : Interdit à Montréal, banni de Little Haiti CC à Miami, Martelly sera-t-il déclaré persona non grata à Paris ?

0
2648

Mardi 31 mai 2022 ((rezonodwes.com))– A environ un an de l’assassinat de son filleul Jovenel Moise, Joseph Michel Martelly, qu’on suronmme désormais  »Le Parrain », planifie d’aller faire la fête à Paris dans les oripeaux de Sweet Micky.

Comme dirait Me. Andre Michel ancien opposant farouche à l’administration de Jovenel Moise/Lapin-Jouthe-Claude Joseph, le régime PHTK marque d’un seul coup en juin prochain “deux goal à zero”. D’un coté, le PM de facto representé par la coalition PHTK-SDP-Fusion-MTV en déplacement au Sommet des Amériques à Los Angeles, de l’autre, Michel Martelly, à Paris, le 10 juin pour aller faire la fête à un mois de l’anniversaire de l’assassinat de son “filleul” Jovenel Moise et à environ un an de la  »prise de Martissant » par les gangs qu’il chérissait à travers l’ancien chef,  »Tet Kale ».

Laissant loin Port-au-Prince avec sa population en détresse, à la merci des gangs armés fédérés par son régime, Michel Martelly, après l’échec cuisant à Little Haiti, le 21 mai dernier, veut continuer à fréquenter les boites de nuit, nonobstant la publication du récent dossier choc du New York Times sur les torts causés par la France au développement d’Haiti.

“Michel Martelly voudrait sans doute, à l’instar de Gerard Latortue, venir présenter ses excuses au président Emmanuel Macron, pour les révélations de New York Times, à propos de la dette de l’indépendance évaluée aujourd’hui à plus de 115 milliards de dollars”, a estimé un des auteurs d’une pétition recommandant l’annulation d’une prestation de Sweet Micky, à Sarcelles, le 10 juin prochain.

Sweet Micky s’est semble-t-il habitué à ces revers : il a été chahuté au Cap-Haïtien et interdit d’entrer sur le territoire canadien, après une tentative infructueuse de se produire à Montréal.

Entre-temps, le 7 juin ramènera le 11e mois de l’assassinat de Jovenel Moise dont les dossiers de l’enquête sont jetés dans les tiroirs de l’oubli.

Pour sa part, Dr. Josué Renaud de l’organisme des droits humains NERHO, a indiqué que le chanteur mysogine Michel Martelly “qui ne fait pas honneur à la présidence d’Haiti, devait lui-même se rendre compte, après l’enquête de New York Times, qu’il n’était plus possible pour lui de monter sur une scène musicale en France”.

“Mais, c’est Martelly, l’écervelé, le corrupteur corrompu, le présumé assassin de son filleul qui a perdu le sens d’avoir honte”, a-t-il soutenu.

Selon une pétition et une lettre adressée au maire de Sarcelle par des haïtiens établis en France, l’ancien président “issu d’élections truquées en 2011”, devrait être interdit de participer à des spectacles à Paris.

Le suspense est intense pour Sweet Micky!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.