Message du Recteur de l’Université d’État d’Haïti à l’occasion de la Journée Nationale des Enseignants 2022

0
679

Mercredi 18 mai 2022 ((rezonodwes.com))–

Chers enseignants de l’UEH,

Je suis heureux de m’adresser à vous, aujourd’hui, à l’occasion de la Journée des Enseignants. Je veux saluer tout particulièrement l’Association des Professeurs de l’Université d’État d’Haïti et chaque enseignant de notre Université. En dépit des grandes incertitudes et des immenses souffrances du moment présent, nous sommes invités, en fonction de notre mission et de nos responsabilités, à orienter notre regard vers l’avenir.

Nous connaissons une situation inadmissible. Vous vivez dans votre chair les effets déstabilisateurs de cette insécurité qui ébranle jusqu’aux fondements du vivre ensemble. Beaucoup d’entre vous avez dû abandonner votre milieu de vie, laissant parfois derrière vous une maison que vous avez mis plusieurs années à construire. Vous avez eu parfois à vous appauvrir un peu plus pour verser une rançon à la suite de l’enlèvement d’un parent, d’un collègue, d’un ami ou d’un proche. Plus dramatique même, l’UEH pleure encore la disparition de plusieurs de ses enseignants victimes de cette triste insécurité.

Des nombreuses manifestations de cette véritable tragédie nationale, vous êtes, vous les enseignants, les témoins de première ligne.

Et pourtant, en dépit de tout, vous avez su accomplir votre mission. Les conditions d’enseignement-apprentissage se sont tellement dégradées, au fur et à mesure que grandit cette impression de fragilité extrême! Vous avez dû probablement, à certains moments, vous laisser effleurer par le doute sur l’efficacité de la formation dispensée, sur la réceptivité même des apprenants. Et quand l’insécurité ébranle jusqu’aux fondements de l’existence, jusqu’à l’espoir de la possibilité d’une survie individuelle et collective, l’utilité de l’acte d’enseigner lui-même pourrait être remise en question. Vous avez su garder la sérénité face à ces interrogations extrêmes. Ou en tout cas, vous avez su les surmonter, grâce à votre passion pour notre beau métier. Permettez aujourd’hui, que je vous remercie solennellement, au nom du Conseil Exécutif de l’Université.  

Au terme d’une longue démarche participative, les Assises des États Généraux de l’UEH tenues en mai 2019 avaient formulé des Résolutions consensuelles relatives notamment à la gouvernance de l’UEH, à l’actualisation de la formation académique, à la pertinence de la recherche scientifique, au renforcement de l’intégration des entités de province, à une meilleure prise en charge des services à la communauté, à un meilleur positionnement de l’UEH au sein de l’Amérique Latine et de la Caraïbe.

Donnant suite à ces Résolutions, le Conseil de l’Université avait instruit le Conseil   Exécutif de les mettre en œuvre intégralement, notamment à travers la mise sur pied de Commission thématiques, dont la Commission d’élaboration du Plan de Développement de l’UEH. Ce Plan de Développement en construction a repris les lignes directrices de ces Résolutions et les a transformées en options stratégiques déjà validées par le Conseil Exécutif. Le processus d’opérationnalisation de ce Plan de Développement est en cours et prendra fin d’ici deux mois.

En réalité, l’UEH envisage la mise en œuvre de ce Plan au milieu de très graves inquiétudes. En dépit d’un Protocole d’Entente signé avec l’État Haïtien en mai 2018, et malgré les engagements pris par les autorités pour jouer pleinement leur rôle constitutionnel et renforcer l’appui accordé à notre Université, les crédits budgétaires réels octroyés ne cessent de diminuer d’un exercice à l’autre. Dans sa toute dernière Résolution, le Conseil de l’Université a même agité le spectre d’une asphyxie financière tant il est vrai que notre fonctionnement quotidien devient de plus en plus problématique et qu’il devient de plus en plus difficile d’honorer les engagements incontournables contractés  envers notre personnel et nos fournisseurs.

Bien entendu, les incertitudes du moment n’ont pas empêché le Conseil Exécutif de s’évertuer à élargir ses horizons et à amplifier ses relations nationales et internationales. Cette démarche vise à permettre à notre Alma Mater de diversifier ses activités et ses services, d’améliorer  sa pertinence sociale mais aussi de renforcer l’inscription de notre Université dans le processus d’internationalisation de l’enseignement supérieur. Nous sommes tout à fait conscients en même temps qu’en raison de l’histoire et de la culture de notre pays, l’UEH, notamment à travers ses programmes de recherche, peut construire et développer son attractivité.

Dans le domaine des relations internationales, j’aimerais évoquer deux grandes avancées, entre autres :

  • La coopération initiée avec KAIROS, un regroupement de personnalités et d’institutions universitaires qui nous permet d’améliorer la présence de l’UEH dans le monde latino-americain. Elle s’est étendue à  l’UDUAL, l’Union des Universités de l’Amérique Latine et de la Caraïbe, et à RedClara, un réseau régional pour l’enseignement, la recherche et la connectivité.

– Le lancement historique en février  dernier par la Faculté des Sciences et son laboratoire  UrGeo du premier laboratoire Mixte international de l’UEH et d’Haïti, le CARIBACT (Aléas naturels, variabilité climatique et impact dans le Nord Caraïbe) auquel participent plusieurs laboratoires de l’Europe, des Caraïbes et de l’Amérique Latine.

Au niveau national, plusieurs partenariats ont été établis :

  • Avec le Ministère du Tourisme et des Industries Créatives pour notamment la création d’une Chaire d’Études et de Recherches sur le Tourisme et le Patrimoine;
  • Avec la Commission Nationale des Marchés Publics pour la mise en place d’une chaire du même nom à l’INAGHEI et à la Faculté de Droit et des Sciences Économiques;
  • Avec le Fonds National de l’Éducation pour des appuis ponctuels, principalement en faveur de nos étudiants ;
  • Avec le Ministère de l’Environnement pour des travaux dans le domaine de l’environnement qui concernent plusieurs de nos entités;
  • Avec le Centre Ambulancier National (CAN) pour la formation de secouristes
  • Entre autres

Avec les Universités Publiques Régionales, un processus de rapprochement prometteur a été entamé.

Des rencontres avec le Ministre de l’Éducation Nationale ont permis d’envisager la relance du Protocole d’Accord UEH-MENFP signé en février 2020 et l’établissement d’une fructueuse coopération en matière de production de  manuels et de matériels didactiques, de partage de données, d’accélération de la validation des diplômes académiques, de décentralisation de l’éducation. Nous espérons que les suivis appropriés pourront être faits dans les meilleurs délais. 

Dans cet ordre d’idées, le Conseil Exécutif a constaté avec bonheur qu’en dépit des difficultés signalées, vous, enseignants et chercheurs de l’UEH, vous vous êtes investis sans relâche.

Vous étiez en première ligne, avec vos étudiants, pour apporter les premiers secours et les premières données scientifiques à nos compatriotes du Sud dès le premier jour du séisme du 14 août 2021, à travers la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Port-au-Prince, La Faculté des Sciences de la Santé du CHCL, la Faculté des Sciences et son laboratoire UrGEO. Tandis que les chercheurs du LADIREP de la Faculté d’Ethnologie se sont fait le devoir de se pencher opportunément  sur le volet identification et sauvegarde du patrimoine des zones affectées.

Dans la foulée et compte tenu des immenses déficits dans ce domaine dans notre pays trop régulièrement soumis aux catastrophes, une formation en premiers secours a été rapidement mise œuvre. Elle a permis de former plus de  300 secouristes dans l’Ouest, plus de 125 dans le Nord et une trentaine de formateurs de formateurs parmi les professeurs, les étudiants et le personnel technique de l’UEH.

 Comment ne pas souligner ici le dynamisme de l’IERAH qui a pu obtenir non seulement l’inscription de la soup joumou sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité mais aussi la création de la première Chaire UNESCO d’une université haïtienne sous le label Histoire et Patrimoine?

Je veux aussi mentionner, parmi tant d’autres, deux autres démarches novatrices. Le Campus Henry Christophe de Limonade (CHCL) a obtenu un financement pour deux projets qu’il s’apprête à mettre en œuvre. Le premier vise à renforcer la capacité d’innovation au sein des systèmes éducatifs d’Haïti et de Sainte Lucie, en partant du quotidien même des établissements scolaires et notamment d’une bonne compréhension des besoins sociaux. Toujours au CHCL, avec l’appui du Canada, un consortium haïtiano-cubain cette fois vise à renforcer la participation des femmes dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques avec une prédilection pour les sciences agronomiques. Et les manifestations de cette vitalité de notre corps d’enseignants et de chercheurs sont multiples.

Je tiens à souligner, chers enseignants, que malgré les difficultés présentes, celles découlant de la situation socio-sécuritaire, de la déprime économique générale, celles découlant aussi du sous-financement public, le Conseil Exécutif, dans la ligne des options du Plan de Développement en construction, se propose de tout mettre en œuvre pour que des plans de carrière pour les différents personnels de l’UEH soient définis.  Le Plan de Développement n’a pas lâché prise sur la construction du campus de Damien, qui hébergera, à part les formations académiques de tous niveaux, des équipements collectifs à l’usage de nos personnels académiques et techniques. En attendant et pour apporter une réponse à l’insoutenable défi des étudiants chassés de leurs maisons par l’insécurité et obligés d’élire domicile dans les salles de classe de nos entités, le Conseil Exécutif a pu obtenir un premier financement qui permettra d’entamer la construction de dortoirs et d’une cafétéria provisoire sur le site même du futur campus de l’UEH.

La conjoncture incertaine que nous vivons ne vous a pas empêchés, chers enseignants, de vous tourner vers l’avenir. Comment améliorer la préparation de nos étudiants, comment renforcer la présence de notre Université dans la société haïtienne, comment contribuer à la réflexion sur les voies et moyens de la transformation de notre société ?

Je sais qu’au milieu de toutes vos insatisfactions, de vos interrogations et de vos appréhensions, ce questionnement est aussi vôtre! Au nom du Conseil Exécutif de l’Université d’État d’Haïti, je vous remercie encore une fois de répondre toujours présents auprès de nos étudiants et je vous donne la garantie que l’UEH, dans la mesure de ses moyens, vous procurera l’écoute et l’accompagnement nécessaires.

J’en prends occasion pour vous féliciter pour le nouveau dynamisme acquis par l’Association des professeurs de l’UEH, votre Association. Cela ne peut que renforcer le processus de structuration de notre Université.

A tous les professeurs de l’Université d’État d’Haïti, le Conseil Exécutif souhaite une excellente Journée Nationale des Enseignants.

Et, en dépit de tout, à toute la communauté :

 Bonne Fête du Drapeau

Bonne Fête de l’Université.

Fritz Deshommes

Recteur

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.