18 Mai – Célébration à l’Arcahaie du 219e anniversaire de la création du drapeau

0
5818

Il y a 219 ans, le leader révolutionnaire Jean Jacques Dessalines a déchiré le tricolore français, laissant un bleu et un rouge comme emblème de l’extinction du pouvoir colonial, au cours d’une cérémonie à l’Arcahaie, connue comme la cité du Drapeau, environ quinze mois avant le jour de l’Indépendance. Aujourd’hui, Haiti n’a que des soumis et des collabos à sa tête qui viennent avec de beaux discours…creux.

Dr. Ariel Henry: « Ce 18 mai 2022, alors que nous commémorons la création de notre drapeau, nous pensons à la générosité de Catherine Flon qui, par-delà le temps, nous convie à nous réapproprier la ferveur et les aspirations qui ont conduit à la victoire de 1804« .

Mercredi 18 mai 2022 ((rezonodwes.com))–« Notre drapeau, fruit d’un consensus national, doit nous inspirer, afin de retrouver cet esprit unitaire, indispensable pour la survie de la nation« , a déclaré mercredi lors des commémorations à l’Arcahaie le Premier ministre de facto, Dr. Ariel Henry, installé à la Primature par un tweet du Core Group, alors qu’aucun large consensus réel n’a été dégagé entre les acteurs de la crise. Pour réussir ce déplacement après celui avorté du 1er janvier à Gonaives, dans la pagaille et de tirs nourris, Dr. Henry, sur recommandation, a mis fin au service de l’ancien cartel d’exécutif intérimaire de l’Arcahaie nommé par le président assassiné Jovenel Moise.

« Nous devons bannir autour de nous les divisions qui nous rongent et minent la stabilité de notre pays », a rappelé le chef du gouvernement accusé de banaliser la violence physique des gangs à l’encontre de la population civile de la commune de la Croix-des-Bouquets.

« En cousant le drapeau le 18 mai 1803 à l’Arcahaie, sa ville natale, Catherine Flon a contribué à sceller l’union entre des hommes et des femmes qui avaient décidé de fonder une nation et de vivre en liberté », a souligné Ariel Henry, toutefois, l’histoire rapporte que le geste de Dessalines était pour « rapprocher les mulâtres des noirs« .

Ariel Henry qui continue d’avancer avec son agenda de doter le pays d’une Cour de Cassation bancale, selon le professeur Ted Syndic, et illégitime et illégale, a déclaré à l’arcahaie qu' »il est impératif de renforcer le cadre de dialogue permanent, institutionnel, inclusif entre nous Haïtiens, en vue, selon lui, de partager les idéaux du vivre-ensemble, du bien commun, de l’amour pour cette terre qui nous est si chère et que nous avons le devoir de reconstruire ensemble« .

Ariel Henry, qui, pour la première fois dans ses interventions publiques, n’a évoqué un seul mot sur l’organisation d’élections, un exercice impossible en 2022, selon de nombreux observateurs, a rappelé que le 18 mai, c’est aussi la fête de l’Université. « En tant que réservoir de matière grise appelée à alimenter la réflexion, elle doit pouvoir jouer son rôle de catalyseur de développement et de dépositaire des idéaux et des valeurs citoyennes pour la refondation de la patrie commune« .

Reproché de s’être adressé en français aux ouvriers des manufactures le premier mai dernier, à l’occasion de la fête du Travail – chômage pour certains – le chef de la coalition PHTK-SDP-Fusion-MTV-Pitit Dessalines s’est exprimé en partie en créole pour permettre aux gangs G9 et alliés de bien comprendre son énième message. « Pèp Ayisyen, nou pa dwe pè. Bandi pa ka genyen batay sa a. Pèp vanyan pa ka konn pèdi batay. Pèp ini toujou ranpòte laviktwa« , a lancé M. Henry, au lendemain des annonces de plusieurs actes de kidnapping perpétrés dans la région métropolitaine.

Les célébrations de cette année s’inscrivent dans un nouveau contexte de crise multidimensionnelle, qui s’est intensifiée après l’assassinat de Jovenel Moïse en juillet, et l’absence d’accord entre les principaux acteurs politiques.

« Nou gen yon sèl drapo : se drapo ble e wouj la. Nou gen yon sèl peyi : Ayiti cheri« , a conclu le Dr. Ariel Henry, nommé par des ambassadeurs de pays étrangers au poste de Président a.i. et premier ministre d’ Haïti, avec pour mission, signale à l’encre forte Dr. Josué Renaud de NERHO, « de constituer un CEP-Dermalog croupion béni par la Cassation, ensuite d’organiser des élections truquées pour maintenir le système corrompu en place, générateur de misère et de sources de l’impunité« .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.