Le pétrole recule après l’annonce d’une possible reprise des exportations vénézuéliennes

0
2881

Mardi 17 mai 2022 ((rezonodwes.com))–Les cours du pétrole se sont repliés mardi, avec la perspective, encore lointaine, d’une possible reprise des exportations vénézuéliennes et l’hypothèse d’une taxe européenne sur le pétrole russe plutôt qu’un embargo.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a lâché 2,02%, pour clôturer à 111,93 dollars.

Quant au West Texas Intermediate (WTI) américain, avec livraison en juin, il a cédé 1,57%, pour finir à 112,40 dollars.

Phénomène rare, le WTI a terminé au-dessus du Brent  L’écart a atteint son plus haut niveau depuis six ans.

« Il faut garder à l’esprit que le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l’InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l’énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. est pour juillet alors que le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l’énergie. est pour juin« , a commenté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates, le pétrole livré le plus tôt bénéficiant d’une prime sur un marché aussi tendu.

« Pour autant« , a-t-il ajouté, « ce que ça dit, c’est que les raffineurs cherchent partout une alternative au pétrole russe. Du coup, on voit une augmentation de la demande pour la production américaine.« 

Dopé lundi par la levée progressive du confinement à Shanghai ainsi que l’adhesion prochaine de la Suède et de la Finlande à l’Otan, l’or noir a plutôt essuyé des vents contraires mardi.

Les États-Unis ont annoncé un allègement modeste des sanctions infligées au Venezuela qui porte surtout sur une « dérogation limitée » octroyée au groupe pétrolier américain Chevron.

La compagnie californienne va pouvoir reprendre des discussions en vue de « potentielles futures activités au Venezuela« , a indiqué un haut responsable américain.

Chevron est le seul pétrolier américain à avoir encore des actifs au Venezuela, sous la forme de sociétés communes avec la compagnie nationale PDVSA.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.