13 juin 2024
Agence Efe – Le Core Group critiqué. Des milliers d’Haïtiens organisent la plus grande manifestation depuis l’assassinat de Jovenel Moïse
Actualités Cas d'assassinat Corruption Insécurité|Kidnapping Société

Agence Efe – Le Core Group critiqué. Des milliers d’Haïtiens organisent la plus grande manifestation depuis l’assassinat de Jovenel Moïse

« Ariel Henry et l’ONU, assassins de Jovenel Moise », pouvait-on lire sur l’une des banderoles déployées par les manifestants, qui portaient également des dessins de Che Guevara et de Jean Jacques Dessalines.

Mardi 29 mars 2022 ((rezonodwes.com))–Des milliers d’Haïtiens ont manifesté mardi dans plusieurs villes du pays contre l’insécurité et les enlèvements, dans la plus grande manifestation du pays depuis l’assassinat de l’ancien président Tèt Kale-PHTK, Jovenel Moise, en juillet dernier.

La plus grande marche s’est déroulée à Port-au-Prince, de manière presque pacifique, tandis que dans la ville des Cayes, des émeutes ont eu lieu, au cours desquelles au moins un manifestant a été tué et un avion léger a été incendié par des militants.

La journée de mobilisation a été appelée par de nombreuses associations et organisations politiques et de la société civile pour exprimer leur dégoût face à l’inaction du gouvernement et de la police dans la lutte contre la criminalité des bandes armées qui contrôlent des quartiers importants de la capitale et terrorisent la population.

NON AUX « INTERFÉRENCES

À Port-au-Prince, les manifestants ont dénoncé l' »ingérence » de la communauté internationale dans la situation politique du pays, critiquant dans leurs banderoles et slogans les Nations unies et le Core Group, le groupe qui réunit les ambassadeurs des États-Unis, de l’Espagne, de l’Union européenne, du Canada et du Brésil et les représentants dans le pays de l’ONU et de l’OEA.

Le Core Group a été critiqué en particulier pour son soutien au Premier ministre Ariel Henry, qui a pris ses fonctions en août dernier après la mort de Moise, mais qui n’a pas encore trouvé de consensus sur la convocation d’élections et qui est de plus en plus critiqué.

« Ariel Henry et l’ONU, assassins de Jovenel Moise », pouvait-on lire sur l’une des banderoles déployées par les manifestants, qui portaient également des dessins de Che Guevara et de Jean Jacques Dessalines, héros de l’indépendance haïtienne, ainsi que des copies de la Constitution, promulguée ce jour-là en 1987.

Des camions équipés de puissants haut-parleurs ont fait retentir des chants anti-gouvernementaux et des slogans exigeant la démission inconditionnelle d’Henry. « A bas le pilleur et le meurtrier qu’est l’ONU », « A bas les enlèvements », « Le Venezuela est notre bon ami », « A bas l’ingérence du Core Group », « Ariel est un meurtrier, arrêtez-le et emmenez-le au pénitencier », peut-on lire dans d’autres messages.

Les manifestants ont mis le feu à des pneus éparpillés le long du parcours de la manifestation, qui s’est terminée au Champ de Mars, la principale place publique du pays, devant le Palais national.

ÉMEUTES AUX CAYES

Les Cayes, la plus grande ville de la péninsule sud d’Haïti, a été le théâtre des affrontements les plus graves de la journée, avec au moins un manifestant tué, apparemment par des tirs de la police, et un avion bimoteur incendié à l’aéroport Antoine Simon.

Les agents de l’Unité départementale de maintien de l’ordre (UDMO) et de la Brigade de lutte contre les stupéfiants (BLTS) ont utilisé des gaz lacrymogènes et des balles réelles pour disperser la foule en colère. Auparavant, les manifestants avaient accédé à l’aéroport, endommagé les installations du terminal, grimpé sur le fuselage de l’avion et l’avaient brisé avant d’y mettre le feu.

Les habitants des Cayes se sont ainsi plaints d’une récente augmentation des taxes aéroportuaires, alors qu’il est pratiquement impossible de se rendre par la route dans la capitale en raison du contrôle des bandes armées dans le quartier de Martissant, à l’entrée sud de Port-au-Prince.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.