Haiti|Insécurité – Les hautes autorités Tèt Kale protègent les redoutables bandits criminels, soutient un cadre des droits humains

0
677

Extrait de »HAPPENINGS! AN ANALYSYS » de Haiti-Observateur « Is Ariel Henry an albatross around the neck of the U.S.?« .
par l’ambassadeur Raymond A. Joseph.

Ambassadeur Joseph: »...Michel/Michael Joseph Martelly, qui est le patron d’Ariel Henry, dans les coulisses, fait partie des personnes impliquées dans le vol et la mauvaise gestion des 4,2 milliards de dollars des fonds Petro Caribe. Aucun compte n’a été rendu sur cet argent, qui était destiné à divers programmes sociaux, éducatifs et de travaux publics…« 

Aysyen fout bouke ak vòlè ki sou mounn toujou kap fè je chèch ki pati fete ak vwazen pandan yo fèt lanse yon pwogramm monte yon mi byen wo pou imilye nou !

New York, dimanche 27 mars 2022 ((rezonodwes.com))–En Haiti, pays transformé en « république bananière » par les « bandi legal » Tèt Kale, avec le misogyne Michel Martelly en tête, « les bandits (a sapat) sont protégés par les autorités supérieures« , affirme le diplomate Raymond A. Joseph, ancien ambassadeur d’Haiti à Washington.

Incroyable, mais vrai, poursuit l’ancien haut fonctionnaire de la diplomatie haïtienne, se basant sur les révélations de Pierre Espérance, un cadre de RNDDH, a indiqué dans la rubrique « HAPPENINGS! AN ANAL YSYS » de Haiti-Observateur que « le bureau du Premier ministre a fait pression sur la police pour libérer certains bandits du gang des 400 Mawozo, qui ont semé la mort et la désolation dans la région de la Croix des Bouquets, à une quinzaine de kilomètres au nord de la capitale« .

Dans une interview exclusive accordée au quotidien Le Nouvelliste de Port-au-Prince, le 17 mars dernier, Pierre Espérance, du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), a déclaré que plusieurs membres du redoutable gang des « 400 Mawozo » avaient été libérés sous la pression du bureau du Premier Ministre« . Pour rappel, précise M. Joseph, dans son texte de réflexion, il s’agit du même gang qui avait enlevé les missionnaires américains à la fin de l’année dernière et une délégation de laïcs catholiques et deux prêtres en avril dernier. Récemment, plusieurs d’entre eux avaient été arrêtés, et emprisonnés à Croix des Bouquets. Il semblerait qu’un accord ait été conclu entre les gangs et le bureau du Premier ministre pour qu’ils réduisent leurs opérations.

Ainsi, la récente campagne de la PNH dans la région de Croix des Bouquets, qui a donné des résultats notables, a reçu un grand coup, grâce au bureau du Premier ministre.

M. Espérance a également accusé le ministre de l’Intérieur d’être de mèche avec les gangs impliqués dans les enlèvements dans la région de Port-au-Prince. Il a noté que le Service National de Renseignement (SIN), dirigé depuis le bureau du Ministère de l’Intérieur, compte une cinquantaine d’agents sous le commandement direct de deux fonctionnaires travaillant pour le Ministre de l’Intérieur lui-même, Liszt Quitel, déjà cité dans le cas de l’enlèvement du Pasteur Jean Mary Ferrer Michel de l’église « Jesus Center » à Delmas, Port-au-Prince.

Le dirigeant du Réseau National des Droits Humains en Haiti (RNDD) a révélé qu’il y a deux semaines, sur les six membres du SIN arrêtés par la police à Turgeau, un quartier chic de Port-au-Prince, trois sont membres du gang Chrisla, qui contrôle l’entrée sud de la capitale, la zone de Martissant.

A noter que Pierre Espérance, toujours menacé, n’a pas hésité à dire les choses telles qu’elles sont, étant souvent le premier à dénoncer, ou à annoncer, ce qui devrait être connu, comme d’avoir été le premier à annoncer la connexion entre Joseph Felix Badio et le Premier Ministre Ariel Henry, sur la base de conversations téléphoniques entre eux dont il avait connaissance.

A la semaine prochaine, conclut l’ambassadeur Raymond Joseph, auteur de la rubrique « HAPPENINGS! AN ANALYSYS » de Haiti-Observateur.

source: Haiti-Observateur
VOL. LII, No. 12 New York: Tel : (718) 812-2820; • Montréal (514) 321-6434; • Port-au-Prince: (011 509) 223-0785 • Paris (33-1)43-63-28-10 / édition du 23 – 30 mars 2022

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.