Flashback, 5 mars 2004 – Ariel Henry, membre du « Conseil de Sages », un groupe unique de 7 personnes, désigne un Premier ministre, post coup d’état 29 février contre Jean Bertrand Aristide

0
5146

Si se pou « jwèt manje tè« , le cerveau du célèbre neurochirurgien devrait marcher au ralenti au point d’oublier qu’il s’était lui-même enfermé dans un hotel en mars 2004, sur demande de l’ONU et l’OEA, avec yon ti minorite zwit, pour donner à Haiti, le premier ministre importé (Made in USA), M. Gérard Latortue.

Conseil des Sages: Organisme consultatif (2004) Histoire et Société Organisme de sept membres créé le 5 mars 2004 par les deux hautes instances internationales (ONU et OEA) impliquées dans la crise haïtienne vieille de quatre ans et la force multi-nationale occupant le pays dès le départ du président Jean-Bertrand Aristide le 29 Février.

Comme il est sage de mentir aujourd’hui à toute une nation. Dr. Ariel Henry aurait beaucoup à voir pour les célébrations du Bicentenaire de l’Indépendance passées sous silence.

Ariel Henry et les 6 autres membres ont participé à l’avènement du Core Group, ce syndicat d’ambassadeurs

Flashback

La première tâche de ce conseil fut de désigner un premier ministre, tâche qu’il s’est acquitté le 9 Mars à travers la nomination de Mr. Gérard Latortue. Il devrait, à l’installation du gouvernement de ce dernier, se transformer alors un conseil d’état jouant un rôle de contrôle et de consultation auprès de l’exécutif, ce qui ne fut pas le cas, considérant les déclarations de certains de ces sages.

Le conseil fut composé des personnalités suivantes représentant des secteurs politiquement actifs peu de temps avant sa création, d’où l’absence de certaines organisations comme celles représentant les associations paysannes ou les protestants.

Lamartine ClermontEglise Catholique
Anne Marie IssaCo-fondatrice de Radio Signal FM, représentant le secteur privé
Danielle MagloireMembre du comité de direction d’Info-Fanm, représentant les organisations de droits humains
Paul Emile SimonReprésentant du parti Lavalas.
Jean-Marc DonaldEglise Episcopale
Christian RousseauProfesseur à l’Université d’État d’Haiti et représentant son institution.
Ariel HenryPlateforme Démocratique regroupement de partis de l’opposition au gouvernement de Jean-Bertrand Aristide.

Allons-nous admettre qu’Ariel Henry continue de jouer avec les mots? « Conseil de Sages » vs « Accord Montana« , lequel à vos yeux est le plus représentatif ou le moins indécent ?

La colonne vertébrale : ligne de partage des os. Il en faut de la moelle pour la garder en équilibre et jamais recourbée.

Conseil des Sages en Haiti

Communiqué de Presse #1
Port-au-Prince, le 6 mars 2004 –

Le Conseil des Sages a été formé par la Commission Tripartite le 5 mars 2004 à 10H15 am. Il est composé des personnes suivantes : Lamartine CLERMONT, Ariel HENRY, Anne-Marie ISSA, Mac Donald JEAN, Danièle MAGLOIRE, Christian ROUSSEAU, Paul Emile SIMON.

Le Conseil des Sages a été invité à rencontrer, le jour même, la Commission Tripartite et les représentants du Groupe International de Travail sur Haïti (Allemagne, Canada, Etats Unis d’Amérique, France, OEA/Organisation des Etats Américains, Union Européenne) au local de l’OEA à 2H30 pm. Le Conseil s’est mis immédiatement au travail et a pris des dispositions pour avoir un siège autonome.

Le Conseil des Sages a pour tâches préliminaires d’une part, de désigner un Premier Ministre et, d’autre part, d’être consulté sur le choix du Cabinet Ministériel. Le Conseil des Sages fera diligence pour que le choix du Premier Ministre soit arrêté au plus tard le mardi 9 mars 2004, dans l’après midi, et celui du Cabinet Ministériel, au plus tard le samedi 13 mars 2004.

En référence aux accords politiques entre les différents secteurs de la vie nationale et sur la base d’une plus large représentativité, le Conseil des Sages est déterminé à exercer le rôle de contrôle et de consultation auprès de l’Exécutif.

Le Conseil des Sages est conscient des attentes de la population et s’engage à travailler pour apporter sa contribution patriotique pour que vive la nation haïtienne. Le Conseil demande à la Police Nationale de garantir la sécurité de la population et appelle celle-ci à garder sa sérénité et à apporter son soutien à cet important processus de reconstruction nationale.

Démission

Le 19 Février 2005, Danielle Magloire, l’un des membres du conseil dit « Conseil de sages », présenta sa démission. Apparemment, cette démission ne fut pas acceptée puisque toutes les déclarations ultérieures de ce groupe portèrent encore sa signature.

En décembre 2005, Danielle Magloire s’alliant au Secrétaire Général, Christian Rousseau, essaya de convaincre les autres conseillers à mettre fin à l’accompagnement fourni à l’Exécutif. Devant le refus de leurs collègues, les deux ont présenté ont donc présenté leur démission, effective le 31 janvier 2006. Une démarche banalisée par la population puisqu’en pleine période électorale et la fin du mandat du conseil approchant.

En effet, ces « sages » passèrent à l’histoire avec le retour au pouvoir du président René Préval en mai 2006. Et aujourd’hui, Ariel Henry, voulant critiquer des documents d’accord élaborés, pour sortir le pays de la crise, qualifie de « jwèt manje tè », ces initiatives. Est-ce le fait que « Blan an pa kanpe dèyè yo menm jan yo te kanpe dèyè’l an 2004 kote 7 grenn 7 te bay yo PM enpòte » ? Quand deviendrons-nous HOMME avec un cerveau ?

source: OEA
Haiti-Référence pages

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.