Edito de Haiti-Observateur|Bâton Rouge : Au Sommet de l’Unité, gare à ceux qui veulent maintenir le statu quo

0
1697

Dans la faune politique haïtienne, les acteurs les plus dangereux se trouvent dans le camp des PHTKistes et des jovenelistes, les principaux dilapidateurs du Fonds Petro-Caribe

Dans ce jeu de dupes que sont les tractations politiques, les PHTKistes, Jovenelistes et d’autres espèces de ce genre trouvent toujours moyens de créer des conditions favorables à leur situation.

New York, mercredi 12 janvier 2022 ((rezonodwes.com))–

Point n’est besoin d’éterniser sur les obstacles qui se dressent généralement contre les négociations inter-haïtiennes autour d’une formule de solution de la crise, dans laquelle se débat la nation depuis trop longtemps. On en a beaucoup parlé déjà. Au cours de longs mois, des rencontres menées séparément, entre divers secteurs, ont abouti à plusieurs ententes : Accord de Montana, l’Accord d’Ariel, l’Accord Cesco, l’Accord de la rue et l’Accord PEN. Il semble que, même avec ces protocoles de concorde en place, l’objectif recherché reste insaisissable.

Dans un effort de rompre avec l’ancienne pratique consistant à mobiliser les différents secteurs sociopolitiques haïtiens autour de la table de négociations, sous l’égide de diplomates étrangers, avec les États-Unis comme chef d’orchestre, une nouvelle formule est proposée. Le « Haitian Diaspora Action Committee » (HDAC) s’est octroyé le mandat de mettre ces mêmes forces en discussion, dans le but d’arriver à une entente globale qui débouchera sur les conditions nécessaires à la formation d’un gouvernement intérimaire de consensus. Contrairement aux rencontres précédentes, celle-ci va se dérouler en territoire américain, spécifiquement à Bâton Rouge, en Louisiane, sous le leadership haïtien. Selon les organisateurs de cette conférence, qui doit durer, du 13 au 19 janvier 2022, les différents acteurs appelés à participer aux délibérations se soucient d’agir dans le sens des intérêts supérieurs du peuple haïtien.

Toutefois, sans qu’on en parle sérieuse ment, les femmes et hommes qui feront le déplacement en Louisiane n’ont pas l’habitude d’aborder pareilles discussions en faisant taire auparavant leurs ambitions, parfois démesurées. Dans cette perspective, qui possède l’autorité nécessaire pour mettre au pas ceux qui s’embarquent dans cette belle aventure avec les vieux démons qui leur servent de compagnons quasiment inséparables ? Cette préoccupation est d’autant plus inquiétante que des factions invitées à la rencontre de Bâton Rouge n’ont l’intention de céder un seul pouce de terrain relatif à leurs besoins.

En effet, il ne faut jamais sous-estimer les différentes factions politiques cherchant à « tirer la couverture à soi ». Dans ce jeu de dupes que sont les tractations politiques, les PHTKistes, Jovenelistes et d’autres espèces de ce genre trouvent toujours moyens de créer des conditions favorables à leur situation. Ils s’acharnent encore davantage à tenir le haut du pavé, s’ingéniant à tout mettre en œuvre pour que le jeu leur soit favorable. Aussi sont-ils prêts à négocier toutes sortes de marchés, au détriment des intérêts supérieurs du peuple haïtien. Ceux qui se donnent la responsabilité de mener les travaux du Sommet de Bâton Rouge doivent toujours avoir à l’esprit que nous entrons dans les négociations en vue d’apporter à nos concitoyens le changement dont le pays a besoin. Cela suppose la neutralisation, voire l’élimination, des supporteurs du statu quo faisant flèche de tout bois, dans la poursuite de leur objectif.

En effet, il y a presqu’autant de tendances susceptibles de se dégager, engagées dans les démarches, en vue de la mise en place d’un gouvernement intérimaire. Cela revient à dire que les intérêts du peuple constituent le cadet de leur souci. Mais, dans la faune politique haïtienne, les acteurs les plus dangereux se trouvent dans le camp des PHTKistes et des jovenelistes, les principaux dilapidateurs du Fonds Petro-Caribe. Ils se signalent aussi comme étant les spécialistes en corruption et en détournements des ressources publiques. Aussi s’agitent-ils dans tous les sens — et parfois même avec violence — pour échapper à la justice, qui devrait les attendre au tournant. On peut donc imaginer que ces gens mettront à contribution les ressources politiques qu’ils ont accumulées, au cours des dix à douze dernières années, pour éviter de rendre compte de leurs actes.

Les personnes impliquées dans les détournements de fonds en série et d’autres crimes financiers se défendent bec et ongle des vols qu’ils ont perpétrés. En possession de sommes d’argent colossales — d’aucuns diraient plus de USD 2,5 milliards $ — qu’ils ont placées dans des institutions bancaires off-shore, ils ne lésinent pas sur les moyens de parvenir à leurs fins. Dans cet ordre d’idées, les PHTKistes et les jovenelisstes s’embarquent aussi dans le train des négociations, cherchant à faire des offres, que certains auraient du mal à repousser.

En tout état de cause, sachant à quel point les Haïtiens se laissent influencer par l’argent, et aussi comment ceux qui possèdent des fortunes mal acquises sont disposés à faire des « largesses », si cela aide à les sortir des situations désagréables, il y a de quoi s’inquiéter, quant à l’intégrité des stratèges se trouvant en position de décision, par rapport au processus de mise en place du leadership transitoire. Mais surtout quand on sait l’acharnement avec lequel les Martelly, les Lamothe, les Jean-Marie, les Bellerive, etc., se mobilisent pour éviter de faire face à la justice et de payer des dommages et intérêts à qui de droit, il y a fort à parier qu’ils miseront très gros dans toute démarche visant la distribution des pouvoirs.

En clair, beaucoup d’invités répondront à l’appel comme participants au Sommet de Bâton Rouge. Certes, nombre d’entre eux feront figures de défenseurs des intérêts d’Haïti. En revanche, ceux qui détournent les fonds publics, et qui pratiquent la corruption, en sus de commettre des crimes financiers et de sang en série, ont un programme secret basé sur ces expertises, qu’ils maîtrisent à merveille. Gare à ceux qui se laissent endormir par les chants de ces sirènes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.