13 juin 2024
Gonaives-1er Janvier|Rapport de MEDHA : au moins 6 personnes dont 4 policiers et militaires sont morts lors de la visite du PM Ariel Henry
Acte de l'Indépendance d'Haiti Actualités Cas d'assassinat Corruption Justice Société

Gonaives-1er Janvier|Rapport de MEDHA : au moins 6 personnes dont 4 policiers et militaires sont morts lors de la visite du PM Ariel Henry

Des informations de sources dignes de foi, ont confirmé la présence d’Ariel Henry aux Gonaives, la veille du Jour de l’An. Rezo Nòdwès se garde de révéler le lieu exact où Dr. Henry a réellement passé la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2022, avant de se présenter au petit matin du Premier Janvier à la Cathédrale pour faire chanter un Te Deum en son honneur, terminé en queue de poisson et toute une honte pour la Nation.

Mercredi 5 janvier 2022 ((rezonodwes.com))–Dans un document de cinq pages publié mercredi par l’organisme régional de droits humains « Mains Ensemble pour le Développement d’Haiti« (MEDHA), le bilan du passage-éclair du Premier-ministre de facto, Dr. Ariel Henry, aux Gonaives, le 1er janvier dernier, est lourd avec 6 personnes tuées par balle.

« Si l’intérieur de l’Eglise était une caverne de démons, l’extérieur était un véritable enfer« , décrit MEDHA dans son rapport expliquant le degré de gravité de la situation qui prévalait aux Gonaives au jour des festivités du 218è de l’Indépendance, à cause de la présence indésirable d’un chef de gouvernement mis en selle par l’international.

Selon les décomptes de MEDHA, il a été recensé samedi 1er janvier, à la Rue Vernet « 3 morts dans le camp de la Police« . Mais, « pour récupérer les corps de ces victimes, les autres agents ont fait de leur mieux pour ne laisser aucune trace de pertes de vie dans le camp« , lisons-nous dans le rapport.

Le document indique plus loin qu’à l’entrée du Salon funéraire Saint-Charlese « par maladresse des agents de sécurité du Gouvernement qui se sont mis à tirer çà et là« , un des leurs a été blessé mortellement. « Leur colère augmentait de plus en plus tout en cherchant à se venger », notent les rapporteurs.

Le deux autres victimes de la journée, celle qui devait être l’une des plus belles de toute l’année si les Docteurs Ariel Henry et Enold Joseph avaient entendu la voix de la raison au lieu d’opter pour une victoire à la Pyrrhus, au frais de l’Etat en guenilles, sont enregistrées, selon MEDHA, au carrefour du Collège Jean-Jacques Dessalines et la Cour d’Appel des Gonaives. L’organisme régional de droits humains a précisé que l’une de ces deux victimes faisait partie de la délégation du Premier-ministre dont la date d’arrivée aux Gonaives serait remontée bien avant samedi matin 1er janvier 2022.

Une autre personne grièvement blessée, selon MEDHA, « est décédée » en route lors du voyage-retour express de la délégation vers Port-au-Prince.

Dans le chapitre de dégâts matériels et collatéraux enregistrés, comptabilise MEDHA, « le salon Saint-Charles a été atteint par plusieurs projectiles« , sans toutefois préciser leur provenance. Contrairement aux déclarations de l’ex-rebelle Winter Etienne de « Nou se Revolisyonè« , MODHA a noté « des traces de plusieurs impacts de balles sur la façade principale de la Cathédrale« .

Me. Michelet Dorgilles, du Barreau des Gonaives et signataire du document, enjoint les autorités gouvernementales, le commandant a.i. des FAD’H et le DG a.i. de la PNH à fournir des explications à la nation sur « l’affrontement du 1er janvier« , qui, selon une enquête de MEDHA, a « causé des pertes en vies humaines », lors de la célébration officielle ratée du 218è de l’Indépendance aux Gonaives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.