Antonio Palacios|Panama – Récit des événements : son « extradition volontaire » vers Miami a lieu à 09:14 lundi soir

0
13542

aucune réaction n’est enregistrée du côté des autorités de facto en Haiti ki anvan anyen fè twit pou nenpòt ti bagay

Le présumé assassin de Jovenel Moise est arrivé au Panama le lundi à 17 heures, en provenance de la Jamaïque et a été expédié aux États-Unis à 21 h 14 le même jour.

Mardi 4 janvier 2022 ((rezonodwes.com))–L’ex-militaire colombien Mario Antonio Palacios, l’un des membres du commando accusé de l’assassinat de l’ex-président Jovenel Moïse, a été arrêté lundi à l’aéroport international de Tocumen et remis aux autorités américaines.

Lorsqu’il a été contacté par les autorités, il a décidé de profiter de la procédure abrégée d' »extradition volontaire », a révélé un quotidien panaméen.

Le Colombien a fait l’objet d’une alerte rouge émise par le FBI, et est accusé d’avoir pénétré dans la résidence de Jovenel Moïse, le jour de son assassinat.

En octobre dernier, Palacios a été arrêté en Jamaïque pour l’assassinat de Moïse, cependant il a été expulsé pour être entré illégalement dans ce pays, vu l’échec de la diplomatie moribonde haïtienne.

Samira Gozaine, directrice de l’immigration au Panama, a confirmé que le citoyen colombien est arrivé au Panama hier à 17 heures, et a été envoyé sur un vol à destination de Miami, aux États-Unis, à 21 h 14.

Palacios était arrivé au Panama par l’aéroport international de Tocumen en tant que « déporté en transit » de la Jamaïque.

Le directeur panaméen des services de migration a déclaré qu’après la vérification du signalement, il a été constaté que Mario Palacios faisait l’objet d’un mandat d’arrêt du FBI, raison pour laquelle les procédures respectives ont été appliquées dans ce type d’affaire très médiatisée.

Gozaine a ajouté qu’après avoir été contacté par les autorités correspondantes, le citoyen colombien a décidé de se prévaloir de la procédure abrégée d’extradition volontaire.

Le 7 juillet 2021, un commando armé (26 Colombiens et 2 Américains d’origine haïtienne) fait irruption dans la résidence du Président d’Haïti à Port-au-Prince. Moïse a été mortellement blessé et sa femme Martine aurait été grièvement blessée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.