Insécurité : le français Alain Sauval, cadre de l’Université Quisqueya, kidnappé à Port-au-Prince

0
2569

Les dernières informations sur Alain Sauval, 76 ans, ressortissant français, enlevé par des hommes lourdement armés, dans l’après-midi du jeudi 25 novembre, à Bourdon, préoccupent la communauté universitaire

Vendredi 26 novembre 2021 ((rezonodwes.com))–

Le centre-ville de Port-au-Prince et les quartiers à forte affluence sont désormais la nouvelle adresse des bandits armés pour enlever des citoyens et commettre des forfaits. Les derniers cas d’enlèvement signalés dans la capitale sont repérés à la rue Cameau, à Bourdon et dans d’autres zones limitrophes du cœur de Port-au-Prince.

Tard dans la soirée du jeudi, des inconnus armés ont kidnappé le citoyen français Alain Sauval, à Bourdon, au moment où la victime tentait de regagner son domicile, dans son véhicule. Accompagné d’un étudiant de l’Université Quisqueya, Alain Sauval a été emmené dans un lieu inconnu de séquestration, selon la source sous couvert de l’anonymat.

Pour l’heure, aucun contact n’a été établi entre les ravisseurs, les proches d’Alain Sauval et ceux de l’étudiant kidnappés. Le personnel de l’UNIQ, les étudiants, la communauté universitaire haïtienne en général appellent les autorités policières à agir avec célérité pour freiner l’insécurité particulièrement les cas d’enlèvement qui appauvrissent les familles.

Mercredi, le directeur général de la Police nationale d’Haïti (PNH), Frantz Elbé, à l’issue de la cérémonie d’investiture du cabinet ministériel remanié, en la résidence officielle du premier ministre, à Musseau, s’est donné un satisfecit pour avoir œuvré à réduire les cas d’enlèvement dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

Cependant, aucun signe ne prouve que les bandits ont chômé, car le kidnapping repart encore à la hausse.

Hervé Noel

vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.