M. Barbecue négocie une trêve : les stations-essence sont prises d’assaut par la population à Port-au-Prince

0
4372

Il ne faut pas perdre de temps, car M. Barbecue accorde jusqu’au 18 novembre pour voir le Core Group remplacer Dr. Ariel Henry ? Un cas unique et singulier pour un pays qui s’est longtemps démarqué de la servitude et des chaines de l’esclavage.

A noter que des blindés, selon plusieurs constats, n’étaient plus remarqués lundi dans un certain périmètre non loin du fief du chef de gangs joveneliste, Jimmy Cherizier – M. Barbecue.

Lundi 15 novembre 2021 ((rezonodwes.com))–À l’ouverture des stations-essence du pays, les Haïtiens n’ont pas perdu une seconde pour tenter de s’approvisionner en carburant. Ils étaient nombreux en particulier dans les stations-service de Port-au-Prince, dans une cohue sans nom, entre piétons avec leurs jerrycans, les motocyclistes et les automobilistes, provoquant d’importants mouvements de foule.

Il faut dire que la frustration dure depuis près d’1 mois. Depuis le 17 octobre 2021, plus précisément, date à laquelle les gangs armées du G9 – pro-régime PHTK – contrôlent le grand terminal pétrolier de Varreux.

L’essence est alors devenue une denrée rare et très cher. La pénurie a impacté de plein fouet la population et de nombreux secteurs du pays tournent depuis, au ralenti (Hôpitaux, banques, entreprises…).

En effet, depuis ce week-end, les camions-citernes n’arrêtent pas d’acheminer le carburant entre le terminal et les pompes à essence.

Les rotations s’intensifient car il ne faut pas perdre de temps. Annoncée le 12 novembre par le chef du gang Jimmy Chérizier alias « Barbecue », la trêve cessera le 18 novembre 2021.

Jimmy Cherizier, exige toujours le départ du Premier ministre, Ariel Henry « pour apaiser la situation et mettre fin à cette crise », explique-t-il.

Toutefois, selon le Père Gardy Maisonneuve, responsable du Centre Karl Levèque. la trêve annoncée par le chef des gangs fédérés par le pouvoir Tet Kale, Jimmy Barbecue Cherizier, a un prix. Les autorités de facto, par le truchement du ministère de l’Intérieur, ont déboursé la rondelette somme de 40 millions de gourdes pour négocier cette trêve. 

Par ailleurs, la Primature dément formellement et catégoriquement l’information qui circule sur les réseaux sociaux selon laquelle le Gouvernement aurait décaissé 40 millions de gourdes en faveur du gang armé G9 pour négocier une trêve facilitant le passage des camions citernes transportant du carburant au niveau du terminal de Varreux, à Cité-Soleil.

avec France InfoTV

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.