RD|Hôpitaux – Nous ne pouvons offrir aucune assistance aux femmes enceintes haïtiennes, réaffirme dimanche le gouvernement dominicain

0
789

Nous ne pouvons pas prendre en charge les problèmes de notre pays frère, déclare le ministre dominicain de l’Intérieur.

Santo Domingo, dimanche 14 novembre 2021 ((rezonodwes.com))–La République dominicaine a réaffirmé dimanche qu’elle n’était pas en mesure d’offrir une assistance aux femmes enceintes haïtiennes sans papiers qui fréquentent ses hôpitaux. L’expulsion de plusieurs d’entre elles, sans aucune forme de procès, a commencé la semaine dernière.

« Nous avons une situation grave (…) le nombre de femmes (haïtiennes) qui accouchent a augmenté de 15 à 40 % (dans les hôpitaux dominicains), l’État n’est pas en mesure de résoudre la situation des Dominicains et des Haïtiens ensemble, nous ne pouvons le faire qu’en cas d’urgence« , a déclaré le ministre de l’Intérieur Jesús Vásquez Martínez lors d’un événement public.

Le ministre a expliqué que c’est Haïti et la communauté internationale qui doivent s’occuper des problèmes de ce pays, qui traverse une grave crise dans tous les domaines, notamment depuis l’arrivée au pouvoir de deux ignares, Michel Martelly et Jovenel Moise, conseillers par plusieurs détenteurs de doctorat incluant Claude Joseph.

« Nous ne pouvons pas prendre en charge les problèmes de notre pays frère, nous ne pouvons pas prendre en charge leurs problèmes, nous sommes le pays qui a le plus aidé Haïti« , a indiqué Vasquez, révélant que des « gangs » opèrent à la frontière commune depuis des années pour faciliter l’entrée de femmes haïtiennes enceintes en République dominicaine.

Toutefois, il est important de rappeler que c’est Haiti qui rend le commerce dominicain fructueux en acceptant l’entrée de tous ses produits sur le territoire sans aucun contrôle sanitaire, comme les « salamis » spécialement « made for Haiti« .

source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.