OEA -« La situation en Haiti est dramatique », avertissent la République Dominicaine et le Costa Rica, membres du mini-Core Group

0
682

Vendredi 12 novembre 2021 ((rezonodwes.com))–La République dominicaine a appelé vendredi l’Assemblée générale de l’OEA à apporter un soutien immédiat à Haïti, tout en admettant que « les solutions pour son voisin doivent venir des Haïtiens eux-mêmes« , pour répéter les Etats-Unis et les membres du grand Core Group qui ont placé Dr. Ariel Henry à la Primature, juste avec un tweet.

Lors de son intervention à la 51ème Assemblée générale de l’OEA, le ministre dominicain des Affaires étrangères, Roberto Álvarez, a averti que la situation en Haïti a atteint un point dramatique en raison des gangs [- pro régime PHTK -] et du niveau de violence et d’insécurité.

M. Alvarez a également souligné qu’il n’y aura pas de solution dominicaine à la crise haïtienne et a regretté que la vie quotidienne des citoyens dans ce pays soit devenue « un cauchemar ». Un cauchemar également pour les femmes enceintes déportées sans aucune forme de procès de la République Dominicaine, ont commenté vendredi des milliers d’internautes haïtiens évoquant des « représailles après des écarts de langage du faux nationaliste joveneliste Claude Joseph« .

L’appel de la République dominicaine a été rejoint par le Costa Rica, du mini-Core Group des Trois, au cours de la même Assemblée qui a pris fin vendredi dans la capitale du Guatemala.

« La question d’Haïti est de la plus haute importance pour le Costa Rica« , a déclaré le représentant costaricien Rodolfo Solano, qui a demandé à l’OEA de « répondre aux besoins urgents » du pays des Caraïbes, sous l’emprise d’un régime de « bandi legal« , selon les propres termes de Michel Martelly dans ses chansons grivoises aux verbes salés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.