Séisme|Défaillance de l’Etat – L’accès à l’eau potable limité à quelque 400 000 Haïtiens depuis le 14 aout

0
1037

En terme de propagande et de déformation des faits avec des demies vérités avouées, le Dr. Ariel Henry n’a rien à envier à Jovenel Moise. Tout dirijan panse se ak blòf, ak manti, ak pwopagann yo ka dirije peyi-a. Mensonge, quand la vérité nous rattrape !

Mercredi 1er septembre 2021 ((rezonodwes.com))–Plus de 400 000 Haïtiens ont vu leur accès à l’eau potable affecté par le séisme qui a secoué le Grand Sud du pays, a confirmé la Direction de l’eau potable et de l’assainissement (Dinepa).

Une cinquantaine d’infrastructures qui distribuent le précieux liquide dans les départements des Nippes, de la Grand Anse et du Sud ont été endommagées par le séisme, qui mesurait 7,2 sur l’échelle de Richter et a fait 2 207 morts.

Dinepa a mené des opérations d’urgence pour venir en aide à 150 000 personnes et a distribué des camions-citernes à plusieurs municipalités touchées, a indiqué l’organisme d’Etat fonctionnant à l’image du pays.

Avec l’assistance des organisations internationales, Dinepa a pu venir en aide à 192 271 personnes, ce qui représente moins de 50 % des personnes touchées par le cataclysme.

Mardi, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance a prévenu que 119 000 personnes dans les zones touchées avaient un besoin urgent d’eau potable, une priorité pour prévenir les épidémies de maladies comme le Covid-19, et l’aggravation de la malnutrition, en particulier parmi les groupes vulnérables comme les enfants et les femmes enceintes et allaitantes.

Avant le tremblement de terre, la disponibilité de la ressource était déjà limitée, puisque seuls 60 % des établissements de santé du département du Sud avaient déjà accès aux services d’eau de base, 59 % dans les Nippes et 52 % dans la Grand’Anse.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.