Les élucubrations venteuses de Martine Moise-Dermalog : « Jovenel Moise luttait contre la corruption »

0
2002

twòp tolerans, kòman pou peyi sa al yon kote. Tout voum se do ! Une fois qu’on laisse entrer le renard dans le poulailler, ce n’est pas toujours facile de le déloger.

Martine Moise qui est extrêmement loin d’avoir une étoffe présidentielle, dans tout le sens propre du terme, quoiqu’elle dise, fasse et fusse, devrait être élue la comédienne de l’année 2021…Nou mèt fèmen tout lekòl an Ayiti pou se kalite mounn sa yo ankò ki pou tounen nan figi mounn. Nou mèt fèmen Ayiti pou restriktirasyon paske li pa gen MOUNN ladan’l!

une minute de réflexion

Mercredi 1er septembre 2021 ((rezonodwes.com))–Martine Moise revient sur la scène au lendemain du premier anniversaire de l’assassinat du bâtonnier Dorval dont la famille et anciens collègues et tout un pays continuent de crier justice à tue-tête. Ce crime était un de trop.

Martine Moise qui détient, selon son défunt mari, un vidéo-clip exclusif de l’assassinat du bâtonnier Dorval, dans les deux minutes suivant l’accomplissement de cet acte lâche et crapuleux, est revenue sur scène pour demander justice pour le président assassiné. Ce qui est plus que normal, personne n’en disconvient. Sauf que manzè bliye que la vie de chaque individu sur terre est sacrée pas plus que celle de l’apprenti-dictateur Jovenel Moise dont la mort, selon New York Times, pourrait bien avoir un lien avec le milieu de la drogue. Cette question n’était pas incluse dans le ptit jeu visant à canaliser les corrompus vers le Palais National au détriment du peuple haïtien végétant dans la merde.

Très incohérente, comme dans les entretiens précédents avec la presse internationale, pour cette nationaliste, l’ex première dame répondant à une question du journaliste Reuters à propos d’un complot ourdi suspecté auparavant, a déclaré qu’aucun indice n’était venu prouver. Le contraire serait surprenant.

« Le président, s’il avait des suspicions, allait adopter immédiatement des mesures pour parer a cette éventualité », a-t-elle laissé entendre. Toutefois, selon plusieurs rapports d’investigation, particulièrement celui de RNDDH, l’ancien président de facto n’a pas mis les pieds au Palais National depuis son retour de la Turquie. On pourrait en déduire qu’il aurait perdu la confiance de ses hommes, en plus, il faisait défiler des cortèges présidentiels sans le président. Des méthodes de stratagème qui lui sont propres.

Martine Moise qui ne s’est pas encore expliquée sur la forte somme d’argent retrouvée en son domicile et ces sacs qu’elle était venue chercher sur les lieux du crime, a nourri des ambitions pour venir gouverner Haiti transformé en état de paria, de voyoucratie et libellé comme l’un des plus corrompus de la région sous l’administration de son défunt mari ayant usurpé le titre d’ingénieur, à en croire un rapport de la cour des comptes sur la dilapidation des fonds de Petro Caribe. PHTK a fait d’Haiti une « Banana Republic » et s’est encore aggravé avec le parachutage du Dr. Ariel Henry jouant sur les deux axes.

L’ex première dame qui attend des élections programmées, a feint d’ignorer un article de New York Times selon lequel la mort de Jovenel Moïse pourrait être liée à une histoire de drogues, vu l’implication révélée de son entourage dans le dossier criminel des stupéfiants. Plus cynique que Mme Moise, elle vous tue. Et c’est à faire mourir de rire que « la lutte contre la corruption a entraîné son mari dans la tombe« . L’enquête est close comme celle sur l’assassinat de Dorval depuis l’énoncé de verdict de Claude Joseph, le 31 août 2020. 

Jovenel Moïse luttait contre la corruption a indiqué Martine Moise sans pour autant être en mesure de révéler le nombre de personnes que le régime PHTK 2 ayant institutionnalisé la corruption, avec la bénédiction de la 50è législature, a poursuivi en justice sous l’inculpation de fraudes et de corruption. Combien de fonctionnaires publics indexés par l’ULCC de détournement de fonds publics sous l’administration de Jovenel-Martine Moise/Dermalog se trouvent présentement derrière les barreaux ?

Le couple Moise après leur carnaval coronavirus à succès à Port-de-Paix et celui de Jacmel, n’a jusqu’à présent fourni un compte rendu des énormes dépenses effectuées pour ces festivités interdites en plein cœur d’une pandémie. C’est à travers un écran de fumée que les Moise ont gouverné Haiti. Tout par, avec et pour la corruption.

Martine Moise, comme une gamine, récitant ses leçons pa kè, assise devant les caméras de Reuters, parle de justice pour son mari en déclarant que les assassins courent encore les rues, de même, s’il en est besoin de rappeler, celui ou celle qui a commandité l’assassinat du bâtonnier Dorval, dans une zone censée être sous haute sécurité.

Martine Moise dont le nom est cité dans le complexe dossier Dermalog, dont des proches sont également impliqués dans l’assassinat du Dr. Monferrier Dorval, a un long cheminement à parcourir avant de venir porter sa contribution non négligeable au déclin du pays, à sa chute aux enfers déjà entamée et à la perpétuité du climat d’impunité, d’insécurité et le prolongement du cycle de corruption avec des incompétents assis sur un fauteuil, un endroit où ils n’auraient du jamais se retrouver même dans le plus profond de leurs rêves.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.