13 juin 2024
Haïti et Afghanistan : les deux points chauds de l’actualité
Actualités Cas d'assassinat Corruption Insécurité|Kidnapping Séisme Société

Haïti et Afghanistan : les deux points chauds de l’actualité

Dr. Ariel Henry et le chef des Talibans ont un point en commun. Ils sont tous deux des dirigeants illégaux, illégitimes et inconstitutionnels, des usurpateurs de titre; il n’y a pas à sortir de là.

Mardi 17 août 2021 ((rezonodwes.com))–Les scènes qui sont véhiculées par les grandes chaînes d’information internationales font froid dans le dos. Les unes montrent le chaos en train de régner à Kaboul, capitale de l’Afghanistan après l’entrée des troupes talibanes, et les autres dépeignent le désespoir des Haïtiens après le séisme qui a dévasté leur île, déjà dévastée par la corruption.

Aujourd’hui, on ne peut pas ignorer ces drames qui se sont certes produits loin de chez nous, mais qui nous touchent car le monde est un village global. Nous suivons une actualité qui ne peut pas nous laisser insensibles et qui permet de relativiser sur ce qui se produit chez nous.

Le tremblement de terre qui a dévasté Haïti, le pays le plus pauvre de la Caraibe et l’un des plus corrompus au monde, a été particulièrement meurtrier. Le bilan humain est très lourd et les autorités sur place parlent de plus de 1400 morts, et on affirme que de nombreux corps se trouvent encore sous les décombres. Les sauveteurs arrivés sur place parlent d’un champ de ruine. Les premiers secours sont arrivés , mais il faudra que la communauté internationale se mobilise et fournisse une aide colossale pour sauver une population totalement désemparée.

Les Haïtiens ne se sont pas encore remis du traumatisme moral né de l’assassinat de leur président et les voilà maintenant frappés par ce drame dont ils vont difficilement se remettre. Le sort est en train de s’acharner sur eux car une tempête tropicale devrait bientôt toucher leur territoire.

En Asie, c’est l’Afghanistan qui attire l’attention de la communauté internationale. Les Talibans ont pris le dessus sur le gouvernement légal et s’emparent du pouvoir. Les occidentaux sont en train de plier bagage et d’évacuer leurs ressortissants.

Les Américains quittent le pays après avoir mené une guerre sans merci depuis 2001. La scène du départ des derniers diplomates de l’Ambassade américaine rappelle étrangement celle qui s’est déroulée en 1975 à Saïgon lors de la rentrée des Vietcongs dans la ville.

Un nouvel ordre va régner. Toute la géopolitique de la région est bouleversée. Mais Haiti, toujours une équation facile avec des « domestiques » prêts à courber l’échine sans se réchigner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.