Pérou : le nouveau premier ministre et le chef du parti au pouvoir accusés de blanchiment d’argent

0
1042
Vladimir Cerrón

Image : le président du Pérou Pedro Castillo et le leader du Pérou Libre Vladimir Cerrón.

En Haiti, nous avons un Premier-ministre illégal, illégitime et inconstitutionnel ne devant des explications uniquement qu’à ses maîtres-Blanc et n’est pas « justiciable », s’est-il mis en tête.

Le PM du Pérou, Guido Bellido, est également accusé d’avoir fait l’apologie du terrorisme en rendant hommage sur les réseaux sociaux à Edith Lagos, l’un des visages les plus connus des premières actions sanglantes et terroristes de la guérilla maoïste Sendero Luminoso, au début des années 1980. Par ailleurs, en Haiti, il n’y a aucun problème de mettre les gangs sur le payroll du Palais National et du ministère des Affaires Sociales.

Mardi 10 août 2021 ((rezonodwes.com))– Le premier ministre péruvien, Guido Bellido, et le chef du principal parti gouvernemental, Vladimir Cerrón, ont été inculpés par le ministère public pour présumé blanchiment d’argent dans le cadre du financement de Perú Libre, le parti politique marxiste avec lequel Pedro Castillo a remporté les présidentielles.

Outre Bellido et Cerrón, 15 autres personnes ont également été convoquées, parmi lesquelles Waldermar Cerrón, le frère de Vladimir qui a récemment été nommé porte-parole du groupe parlementaire de Perú Libre au Congrès, où il est le plus grand groupe parlementaire avec 37 membres.

Les trois membres de Perú Libre ont été inclus par le procureur Ríchard Rojas dans l’enquête sur l’affaire connue sous le nom de « Los dinámicos del centro », qui porte sur le financement illégal présumé du parti par le biais de frais illégaux facturés par des fonctionnaires du gouvernement régional du département andin central de Junín.

Selon la décision du procureur, rapportée par plusieurs médias nationaux, Vladimir Cerrón aurait dirigé un réseau de frais illégaux pour financer des campagnes électorales et payer des compensations pour la condamnation pour corruption qui l’a empêché d’être le candidat présidentiel de son parti.

Dans le cas de Bellido et Waldemar Cerrón, ils seraient parmi les bénéficiaires de cet argent utilisé lors de la dernière campagne électorale, où ils ont été élus membres du Congrès pour les régions de Cusco et Junín, respectivement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.