OEA – Almagro qualifie de « pires élections possibles » à venir au Nicaragua après la disqualification de Chamorro, une candidate de l’opposition soutenue par l’organisme

0
1609

Et les élections en Haïti à la Jovenel Moise – sans mandat constitutionnel – avec un CEP illégal non assermenté ? Almagro a-t-il pris le temps de lire l’article 284-3 de la Constitution haïtienne sur la question de referendum et d’amendement de la Constitution ? Le monde est à l’envers avec une politique de deux poids deux mesures. Quelle est bien l’utilité de la mission de l’OEA lundi en Haïti ?

Vendredi 4 juin 2021 ((rezonodwes.com))–

Déclaration du Secrétariat général de l’OEA sur la demande de disqualification de Cristiana Chamorro au Nicaragua.

Le Secrétariat général de l’Organisation des États américains (OEA) rejette le processus de disqualification de la candidature politique de Cristiana Chamorro au Nicaragua.

Le Nicaragua se dirige vers les pires élections possibles, et cette nouvelle attaque contre la démocratie vérifiée hier rend encore plus impossible la tenue d’élections libres, équitables et transparentes dans le pays. Des actions comme celle-ci enlèvent toute crédibilité politique au gouvernement et aux organisateurs du processus électoral.

L’utilisation du bureau du procureur, des injonctions et des mesures de précaution, la gestion politisée de la justice et l’interdiction de facto des candidats sont en violation de la Charte démocratique interaméricaine, de la Charte de l’OEA, des instruments relatifs aux droits de l’homme et des pactes internationaux auxquels le Nicaragua est partie.

Ce processus de violations systématiques et répétées de l’état de droit et des libertés fondamentales délégitime le processus électoral avant même qu’il n’ait lieu.

Le Secrétariat général de l’OEA demande une fois de plus la libération immédiate des prisonniers politiques, la fin des intimidations et des tactiques de peur contre les opposants, la restauration des libertés civiles et politiques, et la réorientation du pays vers la démocratie par le biais d’élections libres, plurielles, justes, transparentes et sous observation internationale en novembre de cette année.

Le texte original en anglais reproduit ci-dessous

Statement from the OAS General Secretariat on the Request for the Disqualification of Cristiana Chamorro in Nicaragua

The General Secretariat of the Organization of American States (OAS) rejects the process of disqualification of the political candidacy of Cristiana Chamorro in Nicaragua.

Nicaragua is heading for the worst possible elections, and this new attack on democracy verified yesterday makes it even more impossible to have free, fair and transparent elections in the country. Actions like this remove all political credibility from the government and the organizers of the electoral process.

The use of the Prosecutor´s Office, injunctions and precautionary measures, the politicized handling of justice and the de facto banning of candidates are in violation of the Inter-American Democratic Charter, the OAS Charter, the instruments on human rights and of international pacts to which Nicaragua is a party.

This process of systematic and repeated violations of the rule of law and of fundamental freedoms delegitimizes the electoral process even before it takes place.



The OAS General Secretariat calls once again for the immediate release of political prisoners, an end to intimidation and scare tactics against opponents, restoration of civil and political liberties, and the redirection of the country toward democracy through free, plural, fair, transparent elections and with international observation in November of this year.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.