Haïti|Vatican. Mgr Francisco Escalante Molina, natif du Venezuela, est le nouveau nonce apostolique à Port-au-Prince

0
1216

Mgr Francisco Escalante Molina, de nationalité vénézuélienne, était jusqu’à présent nonce apostolique au Gabon et en République du Congo.

Mgr Eugene Nugent : »en haiti…il y a beaucoup de corruption, de mal-gouvernance, mauvaise gestion, mauvaise administration, un gaspillage des fonds publics« .

Vendredi 4 juin 2021 ((rezonodwes.com))–Le Pape François a nommé ce vendredi 4 juin 2021 un nouveau nonce apostolique pour Haïti, un pays frappé par une grave crise économique et sociale, et, en avril dernier, par des enlèvements de religieux, finalement libérés.

Mgr Francisco Escalante Molina succède à un nonce de nationalité irlandaise, Mgr Eugene Nugent, qui avait été nommé en janvier dernier nonce apostolique au Koweït et au Qatar.

Né en 1965 à La Grita, dans l’ouest du Venezuela et ordonné prêtre en 1989 pour le diocèse de San Cristobal, Mgr Molina est entré au service diplomatique du Saint-Siège en juin 1998. Il a successivement servi dans les représentations diplomatiques du Saint-Siège au Soudan, au Ghana, à Malte, au Nicaragua, au Japon et en Slovénie, avant de devenir archevêque et nonce apostolique en 2016, avec une double accréditation auprès de la République du Congo (Brazzaville) et du Gabon.

Rappelons que le 12 janvier 2021, l’ancien nonce-apostolique, Mgr Eugene Nugent, en achevant sa mission de nonce apostolique en Haïti avant de rejoindre le Koweït, était revenu sur les cinq années passées dans ce pays parmi les plus pauvres de la planète, et il avait décrit en ces termes la situation catastrophique d’Haïti sous le régime du dictateur corrompu Jovenel Moise. « Il y a beaucoup d’injustices, des inégalités économiques et sociales. Une petite élite gère les richesses du pays depuis longtemps. Et puis, c’est bien connu: en Haïti, il y a beaucoup de corruption, de mal-gouvernance, mauvaise gestion, mauvaise administration, un gaspillage des fonds publics, des ressources naturelles et humaines. Les gens se sentent abandonnés, donc cela provoque de la violence. Il y a des gangs, surtout dans les bidonvilles, qui contrôlent les quartiers. Ces derniers temps, surtout depuis quelques mois, il y a des enlèvements presque chaque jour« .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.