Le referendum constitutionnel de Jovenel Moise « hypothèque gravement l’avenir d’Haïti » alerte l’ancien président Jocelerme Privert

0
2151

Dimanche 30 mai 2021 ((rezonodwes.com))–A moins d’un mois d’une éventuelle tenue d’un referendum constitutionnel illégal et contesté, l’ancien président provisoire d’Haïti, Jocelerme Privert, est sorti de son mutisme pour prévenir des dangers de cette réforme « sans le plein respect des procédures tracées« .

« Toute initiative contraire ferait dérailler tout le processus et hypothéquerait gravement l’avenir du pays« , a alerté M. Privert, le seul des trois présidents provisoires, si l’on exclut le putschiste Prosper Avril, à opiner ouvertement contre ce projet macabre de Jovenel Moise. La Constitution de 2021 que le régime PHTK cherche à imposer au pays, selon Jocelerme Privert, pourrait conduire irrémédiablement Haïti « vers un retour aux vieux démons et réflexes dictatoriaux lesquels constituent une menace grave à la poursuite du bonheur du peuple haïtien par la voie démocratique« .

Le président Privert qui a relevé les différentes opportunités ratées par son successeur Jovenel Moise, bien avant la fin de son mandat constitutionnel le 7 février dernier, de procéder sans contestation aux amendements de la loi-mère, a souligné que celui-ci « veut imposer au pays » une Constitution « sans avoir conduit une consultation transparente et inclusive préalable avec les acteurs politiques et les secteurs organisés de la société« .

Enfin, M. Privert qui s’est toujours gardé de critiquer publiquement la gestion calamiteuse de Jovenel Moise, depuis son retrait du Palais national le 7 février 2017, a insisté sur le fait que « le peuple haïtien, à travers ses différentes composantes, a clairement exprimé son refus d’accepter cette imposture, menaçant l’équilibre démocratique instauré au pays après tant d’années d’efforts, de luttes et de sacrifices humains contre la dictature« .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.