Micky pique Tilili et Mona, Kato assimile Jovenel à une pintade à déplumer!

0
1124

Port-au-Prince, jeudi 9 février 2017 ((rezonodwes.com)).- Ce ne sera jamais le Sweet Micky National qui dira comme BIC Aba Kanaval, son terrain (de bataille) de prédilection, la courroie de transmission à travers laquelle il règle ses comptes à des adversaires trop coriaces dans la vie réelle.




Michel Martelly, chanteur président et président auto-proclamé à vie du compas de Nemours Jean-Baptiste, a encore récidivé et a mis une deuxième fois ses meilleurs ennemis sous les feux des projecteurs avec des allusions et des insinuations beaucoup trop salées pour les yeux et les index chastes des gentils lecteurs de Rezo Nòdwès, tout en mettant en rogne notre collaborateur portdepaisien,Forestal…Verna!

Habile, la réplique de Kato ne s est pas fait attendre, comme une une façon de brouiller les pistes présidentielles et de réduire l audience de Jounal Katrè/2Ke du barde et leader des Tèt Kale.

Antonio Don Kato Cheramy, sénateur et chanteur de Brothers Posse (rap/reggae), prend à partie le président fraîchement installé, Jovenel Moise, comme il l a fait tant de fois pour le mentor de celui-ci et le tourne en dérision en l assimilant à une pintade empêtrée dans ses problèmes d accusation de blanchiment d argent et de corruption par les institutions UCREF et ULCC, malgré son écharpe de chef d état. Pour le membre du nouveau groupe des 4 sénateurs, la pintade sera déplumée, qu il le veuille ou non!




Les deux artistes-musiciens devenus hommes politiques, en transformant leur popularité en votes, n ont pas changé de ligne de pensée et d action et continuent à exceller, chacun à sa manière, dans la satyre.

Comme toujours, Don Kato délaisse le champ personnel pour son adversaire des cinq dernières années et ratisse large dans le champ politique en pourfendant aussi ceux qui ont transité vers l autre bord, ceux de la gauche qui ne veulent pas se rassembler et les démocrates qui restent divisés.

Coqs mués en pintade et pintades mawon ont reçu de plein fouet les critiques du caricaturiste musical qui annonce par là que le camp Tèt Kale ne pourra pas dormir sur ses deux oreilles malgré une majorité confortable au parlement.

Finalman, Rasta a pale wi!

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.