17 juin 2024
Des centaines d’Haïtiens illégaux détenus à la frontière au lendemain de l’arrivée de Claude Joseph en Rép. Dominicaine
Actualités Cas d'assassinat Corruption Justice Société

Des centaines d’Haïtiens illégaux détenus à la frontière au lendemain de l’arrivée de Claude Joseph en Rép. Dominicaine

Claude Joseph demande à son homologue dominicain, Roberto Álvarez, de changer la rhétorique des autorités dominicaines afin d’éliminer le « récit négatif » envers Haïti et ses citoyens. Abinader a récemment déclaré qu’Haïti est « un pays déprimé » et ce n’est un secret pour personne car le pays n’est ni « dirigé ni gouverné ». La corruption et l’impunité s’installent partout. Le systême judiciaire absent et un système de santé désuet abracadabra.

Mercredi 2 décembre 2020 ((rezonodwes.com))–Le directeur général du CESFRONT, le général José Manuel Durán Infante, a annoncé la capture de plusieurs ressortissants haitiens tentant d’entrer illégalement lundi soir sur le territoire dominicain.

Selon un communiqué du Corps spécialisé de surveillance des frontières (CESFRONT), « des centaines d’Haïtiens ont été détenus à la frontière lundi soir« , précisant qu’ils ont été tous « en situation de migration irrégulière« . Enfin, le communiqué a ajouté que les détenus ont été remis à la Direction Générale des Migrations (DGM) aux fins de déportation vers leur pays d’origine.

Paradoxalement, ces arrestations et expulsions de la centaine de sans-papiers fuyant la misère, le chômage et l’insécurité grandissante en Haïti, arrivent au moment où le ministre Tèt Kale Claude Joseph est venu pavaner à Santo Domingo à la tête d’une imposable délégation. Néanmoins, des informations de sources diplomatiques feraient croire que M. Joseph, présent depuis dimanche soir dans la capitale dominicaine, est venu renforcer sa base et trouver un allié afin de devenir un éventuel Premier-ministre de facto de Jovenel Moise en remplacement de Joseph Jouthe, avant le 7 février 2021, dans l’ultime espoir d’assurer la présidence haïtienne au départ imminent de l’apprenti-dictateur Jovenel Moise, en fin de mandat constitutionnel.

« Les histoires d’amendement constitutionnel présenté à des étudiants, de rencontre avec la communauté haïtienne, purement du bluff et du saupoudrage« , a confié la même source ayant requis l’anonymat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.