Le père Nathanael Saint-Pierre répond à Réginald Boulos

Lorsque les vauriens deviennent des vautours par Nathanael Louis Barnabé Saint-Pierre 

Vendredi 20 juillet 2018 ((rezonodwes.com))–Cher Monsieur Boulos,

Refuser de reconnaître que vous êtes un privilégié dû à votre double nationalité et la couleur de votre peau, est un péché grave. Tant et aussi longtemps que vous ne comprenez pas que vous êtes d’une classe favorisée qui a la responsabilité de travailler pour que justice sociale soit réalité sociale, vous serez encore la victime de casses « ciblées » ou aléatoires.




En reconnaissant que vos ancêtres sont rentrés au pays « au milieu du 19ème siècle » vous dévoilez sans le vouloir que vos ancêtres sont arrivés après la lutte pour l’indépendance pour profiter et bénéficier d’un pays libre. Regardons l’apparence et la réalité de ceux que vous qualifiez de « déchouqueurs professionnels » : ce sont des petits nègres fils de nègres arrachés et déracinés d’Afrique qui après avoir été opprimés pendant plus de quatre cents années continuent de baver dans la crasse et survivent de la générosité d’une classe associée à ses bourreaux soit économiquement, soit ethniquement.

Comprenez vous leur réalité? Saisissez vous les différences entre eux et vous?

J’ai lu votre lettre et elle me paraît présenter d’une part des vilains qui ont démoli des entreprises messianiques et salvatrices; et d’autre part, des victimes bon genre bon cœur qui ne sont coupables d’aucun impair. Vous n’avez fait que votre éloge personnel. Vous avez nommé vos réalisations mais habilement omis de mentionner vos faux-pas. C’est ce genre d’hypocrisie qui fragilise la bourgeoisie haïtienne. La réalité est que vous faites partie d’une bourgeoisie salope.

À chaque fois qu’une catastrophe survient, qu’elle soit naturelle ou fabriquée de mains humaines, nous réagissons rapidement avec une aide pour un soulagement immédiat. Nous ne créons aucune structure à long terme qui nous permettrait d’être mieux préparés. Cela fait notre affaire d’augmenter la dépendance des plus fragiles au lieu de les éduquer pour qu’ils puissent apprendre à subvenir à leurs besoins à moyen et à long terme. Nous vautrant dans un luxe amoral, nous sommes de ceux qui ne veulent pas que les structures changent parce que nos bénéfices auraient diminué.




Combien payez-vous vos employés Docteur Boulos? Quelle est la rémunération offerte à celles et ceux qui servent de cobayes à vos produits pharmaceutiques? Je suis sûr que vous croyez tellement que vous rendez service à la communauté que vous devez croire que vous faites de votre mieux avec ce que vous avez sinon mieux que beaucoup d’autres.

M. Boulos, comme vous, je suis né en Haïti. Je n’ai pas vos privilèges et ne les ai jamais eus. Malgré mes idées, je n’ai jamais eu le support financier pour les exploiter. J’ai été un mécanicien, mon garage a été étouffé par un fils de banquier revenu des USA et j’ai du travailler pour lui plutôt que pour moi même. J’ai présenté un projet de boulangerie écologique au FAES, je n’ai pas reçu de financement pourtant j’ai appris que quelqu’un d’autre a reçu le financement et mon projet. Aujourd’hui, j’ai des idées de récupération et de recyclage, je n’ai toujours pas l’argent que ça prend pour construire une structure de collecte et un plateau de tri. Quelles sont mes alternatives après toutes ces années d’études? Qu’est-ce qu’il me reste à faire si je refuse d’être candidat au sénat ou à la chambre des députés n’ayant aucune chance d’être élu puisque je refuse de vendre mon intégrité?

C’est nous, M. Boulos que vous qualifiez de déchouqueurs professionnels. Parce que sans guides, nous sommes livrés à nous-mêmes. Parce que la bourgeoisie salope ne nous laisse aucune opportunité. Parce que nous sommes affamés et sans travail. Parce que tous les gouvernements vous ont soutenus et protégés, (vous l’écrivez vous-même vous êtes bon payeur d’impôts) alors qu’ils ne nous ont qu’opprimés.

Parce que les appareils répressifs nous ont choisis pour cibles et jamais vous. Parce que nous sommes frustrés de vous savoir bien protégé alors que nous sommes exposés à tous les fléaux sociaux. Nous avons voulu vous démontrer que derrière vos murs et barbelés, vous n’êtes pas intouchable et inaccessible. Parce que vous avez les moyens de votre justice mais nous n’avons même pas la justice de nos moyens.




Tant et aussi longtemps que votre capitalisme ne présente pas un possible visage d’humanité, la sauvagerie du peuple viendra mettre les pendules à l’heure. Les vauriens ne deviennent pas vautours sans raison. Ils le font parce que la charogne augmente.

Bien à vous,

Un citoyen comme vous

Nathanael Louis Barnabé Saint-Pierre 

54 pensées sur “Le père Nathanael Saint-Pierre répond à Réginald Boulos

  • 20 juillet 2018 à 3:35
    Permalink

    Bien fait Mr. Nathanël Saint-Pierre! Il y a des haitiens compétents toujours au pays. Il y a de l’espoir. Compliments! Continuez de parler pour les sans voix.

    Répondre
    • 20 juillet 2018 à 7:05
      Permalink

      Mon cher Rigolio,
      Je ne parle pas pour les sans voix. Je remarque que ceux qui disent le faire joue souvent la vedette. J’essaie plutôt de laisser les sans voix parler et demander à ceux qui rendent leur voix inaudible de se taire.

      Quand je vois les moyens publicitaires investis par M. Boulos pour manipuler l’opinion public j’ai vite compris l’habileté de l’ex sénateur.

      Répondre
      • 20 juillet 2018 à 10:27
        Permalink

        Bonsoir Reverend,
        Je lis votre lettre en guise de reponse à Mr R.Boulos
        Je me demande si vous êtes le seul de l’église qui a vue ou a sus prendre votre courage pour dire la vérité au peuple.
        Dans de telle situation on se pose la question: qu’elle la mission de l’église?.
        – Prêcher aux fidèles à tout accepter tout esperant une vie meilleure à l’au de là?
        – Ou de faire en sorte que tout le monde ait de quoi vivre? (le mouvement du Pasteur M.L.King)
        – Cette esperance de l’au de là C’est seulement pour les pitit sòyèt?

        Répondre
        • 21 juillet 2018 à 3:22
          Permalink

          La mission de l’eglise n’est certainement pas de se faire complice des systèmes oppressifs. La mission de l’eglise est de se tenir du côté de ceux qui ont leurs dos au mur et de travailler au rétablissement de leur dignité.

          Je n’ai rien de personnel contre M. Boulos. Je lutte contre le système qui l’a fabriqué et fabrique à chaque jour les inégalités sociales. Lorsque la richesse d’une minorité devient indessence et que l’on ne comprend pas qu’elle est toujours bâtie sur la pauvreté d’une majorité, on n’a pas compris la notion de justice sociale.

          J’ai voulu sur papier exprimer ce sentiment. Ceux qui soudainement me voient comme un Messi doivent se rappeler que même Jesus n’a pus sauver son pays. Les systèmes oppressifs sont puissants et capables d’éliminer les éléments gênants d’un revers de la main.

          Cette réponse à M. Boulos se veut le début d’une correspondance entre deux citoyens civilisés capables d’etre en désaccord sur la lecture d’un fait sans devoir tirer les armes de destruction massives.

          Le Chrétien que je suis est un engagé qui voudrait aider à la restauration de la dignité humaine dans son pays.

          Répondre
          • 22 juillet 2018 à 8:36
            Permalink

            Reverend, veuille laisser tranquille M. Boulos et sa classe car cette générosité et cette clémence que tu cherches en eux ne seraient quemendées ainsi si nous avions un Etat fort. L’Etat de votre pays était, est, sera et restera toujours au service de ces gens-là alors qu’espère-tu avoir? La solution n’est pas où tu la cherches reverend, elle est au palais national, au parlement et dans nos tribunaux.
            Dire de préférence au peuple de cesser mettre ces chien-hommes, ces loups-garous et ces ignorants au pouvoir de préférence. Ce sont eux qui doivent s’efforcer pour changer la vie du peuple et un citoyen comme moi, toi et M. Boulos. Merci.

      • 21 juillet 2018 à 9:46
        Permalink

        Boulos il Faut panse un autre facons parce que vous etre criminel sans contience vous etre mechand et vous etre chien sans repielence

        Répondre
    • 21 juillet 2018 à 2:41
      Permalink

      Finalement la vérité que j’attendais tant des lèvres d’un Haitien Negre! Félicitations cher Monsieur ! Aujourdh’ui tout perdant se sent victime mais aucun n’a osé délibérer Haiti du viol des griffes visibles et invisibles.

      Répondre
    • 21 juillet 2018 à 3:59
      Permalink

      Having no affiliation with Mr Boulos, nor have I ever had the opportunity to meet the man, but I have formed a different opinion about his accomplishments! If one believes in blessing as Mr Saint-Pierre should have being a priest, he should have been seing Mr. Boulos in a totally different light. He should have seen Mr Boulos as a blessed man! Let’s examine this notion of !  » God giveth and god taketh »! I don’t believe that Mr Boulos wealth and opulence were given to him by the devil having said that Mr. Saint-Pierre, being angry of someone because he happens to have been born from a certain creed, gender or race is no fault of one! Furthermore, it takes a more blessed man to keep the wealth for generations to come! In reality what needs to be done for someone to be as blessed is for one to not give up at his or her dreams and inspirations! We, often, are too blind by our lack of confidence, pessimism and totally hinder our blessing by our own inforiority and complex toward others! Don’t give up Mr. Saint Pierre, continue on and bring your project forward to FAES, they may just be tired of seeing you at the office and hand you over the « god Damn » check! It, sometimes, take more than education to move ahead in life! Be smart, diplomatic and be visionairy! You strike me as an educated man, but I am a bit doubful about the other qualities! Don’t let your pride take over and give up! Successful people happen to have something that diffenciate them from the non successfuls: they are persistent, hard working, problem solvers and pragmatic! Don’t scorn them if they are different and are of different creed! By all means if their blessings are not used righteously!  » God Taketh »! In my humble opinion Mr Saint-Pierre, this rethoric is not the right path to what you are trying to accomplish! Good luck!

      Répondre
      • 24 juillet 2018 à 5:35
        Permalink

        Seems like u don’t even understand…!

        Répondre
  • 20 juillet 2018 à 5:02
    Permalink

    Wow, Pere Natanael, comme j’ai aime la breve biographie. Vous etes un homme. En effet, ce Boulos, il ne sait pas que daans tous pays serieux, ils serait en train de purger une peine de 60 ans de prison pour meurtre! On ne parlera pas de cet type. Mais j’ai note une seule chose dans son recit de malfrat: Ses ancetres sont arrives en Haiti au XIVeme siecle, 20 ans plus tard, il a la meme gueule que tout paysan libanais d’aujourd’hui. Cela montre l’apartheid que ce grimaces perpetuent. Au fait ils representent un danger genetique car je suuppose qu’il existe une grande majorite de ses ancetes issue de la meme famille. J’espere seulement qu’ils continueront leur apartheid car on peut se passer de cet ADN! Desole, mais Boulous donne envie de vomir.

    Répondre
    • 21 juillet 2018 à 9:58
      Permalink

      Pendant que Boulos te donne envie de vomir, qu’est ce que toi meme en tant qu’Haitien a fait pour faire concurrence a la classe bourgeoisie que vous traitez de salope. On arrive meme pas a vous unir meme au sein de votre famille, vous etes tellement hypocrite , nou p kon sa rele an ede lot. Le vrai probleme du pays ne depend pas seulement de la classe bourgeoisie , notre plus gros probleme est dans le choix de nos dirigeants vos parlementaires . Arretez de dire n’importe quoi Mr Boulos est un entrepreneur qui laisse son lit pour travailler et creer des entreprises pour aider les papas mamans et des jeunes a gagner leur pain quotidien.

      Répondre
      • 23 juillet 2018 à 10:55
        Permalink

        M panse tout moun kap li lèt Pè a dwe li kontekstyèlman. Kèk nan nou bay enpresyon ke nou pa konprann di tou sa kap pase an Ayiti a. Boulos ak tout lòt boujwa salòp parèy li pa pral envesti lòt kote ke Ayiti, paske lòt peyi gen lwa, yo gen palmantè konsekan kap regle afè peyi.

        Répondre
      • 29 juillet 2018 à 12:33
        Permalink

        En fin il y a au moins une personne parmis vous qui rreflechit et voit le bon côté des choses. Que nous rapporterait il de critiquer quelqu un qui a tout fait pour reussir et y est arrivé. Ceux qui soutiennent les dire du pere Natanael sont tous des sans aveux. Vous n aviez meme pas un peu de dignité. Vous encouragez la violence la corruption dans le pays en applaudissant les fait malhonnête contre Boulos.

        Pensiez vous que lamane tombe toujours du ciel alors attendez donc car votre seul activité c est de critiquer de briser

        Si vous ne changiez pas vos mentalités le pays , notre Haïti sera tjr aussi pauvre.

        Vanessa Felicitation pour avoir remonter l moral a ces malhonnête.

        Répondre
  • 20 juillet 2018 à 5:04
    Permalink

    Wow, Pere Natanael, comme j’ai aime la breve biographie. Vous etes un homme. En effet, ce Boulos, il ne sait pas que daans tous pays serieux, ils serait en train de purger une peine de 60 ans de prison pour meurtre! On ne parlera pas de cet type. Mais j’ai note une seule chose dans son recit de malfrat: Ses ancetres sont arrives en Haiti au XIVeme siecle, 20 ans plus tard, il a la meme gueule que tout paysan libanais d’aujourd’hui. Cela montre l’apartheid que ce grimaces perpetuent. Au fait ils representent un danger genetique car je suuppose qu’il existe une grande majorite de ses ancetes issue de la meme famille. J’espere seulement qu’ils continueront leur apartheid car on peut se passer de cet ADN! Desole, mais Boulous donne envie de vomir. Tres bonne question a poser: Boulos, en tant que bon pere, bon grenn neg, combien payez vous a vos employes? Eh bien votre reponse, car on la sait,prouvera que vous etes en train de profiter de la pauvre population en faisant d’eux vos esclaves, car votre dejeuner coute plus que leur salaire mensuel! Et en plus vous appuyez les delinquents les plus innomables tels Martelly et Jovenel pour baiser ce peuple. L a prochaine fois…ah… ah.

    Répondre
  • 20 juillet 2018 à 5:07
    Permalink

    Bien dit, Pere Natanael. Boulos pue et ne se rend meme pas compte. Boulos et Sherif Abdallah ont place Jovenel pour mieux piller le pays en se fichant pas mal que Jovenel et Martelly etaient des gangsters, des petits voyous qui nous ont foutu plus de 30 ans en arriere!

    Répondre
    • 20 juillet 2018 à 6:58
      Permalink

      Je ne suis pas l’ami de Mr. Boulos, je le connais á peine. Mais soyons justes et ne faisons pas d’amalgame. Mr. Boulos est un homme d’affaire qui n’a rien á revoir avec le laboratoire Pharval propriétée indivi de Mr Roody Boulos ex Sénateur.
      Par ailleurs Mr. Boulos n’est pas un pire Patron que ce que l’on rencontre dans un franc Pays Capitaliste, entre autre la Chine. Les nouveaux Patrons demandent du rendement et ne sont pas des philantropes. Nul est obligé de travailler dans des conditions jugées inhumaines.
      Nous avons la mauvaises habitude de mordre la main de celui qui nous donne á manger.

      Répondre
    • 21 juillet 2018 à 10:03
      Permalink

      Ce Nathanel que vous felicitez est un frustré qui a essayé de realiser quelque chose malheureusement qui n’a pas été abouti, selon ces dires qu’il a été a FAES , epi li nan peyi etranje li p na realite nap viv . so suspan jere fo problem. Yon senate kay li ap koute 8 millions de Gourdes kob nap peye tax kob yap touche sou nou an jere sa a pito politisyen ki ap vini anrichi yo sou do peup problem nan se p boujoi boujoi gen moyen pou li al envesti lot kote men yo rete kanmenm , minis ap 5 000 dollars us /mois san se p perol yo an gade kiyes ki ap kraze peyi a si se boujoi ou si se p menm neg parey nou yo

      Répondre
  • 20 juillet 2018 à 6:47
    Permalink

    Mr. Nathanael, je comprends très bien votre point de vue mais ne le soutiens pas. Il est tout à fait logique, cependant il déborde de mépris pour un citoyen comme vous et moi, victime d’actes de destruction. Et il faut aussi penser aux employés de cet homme d’affaires qui ne pourront peut être pas envoyer leurs enfants à l’école cette année par ce qu’ils ont perdu leur emploi. Cette confrontation me fait penser à la bataille noble que nos ancêtres ont mené pour libérer le peuple indigène du joug de l’esclavage. Ils ont pratiquement tout détruit et le pays paie encore le prix de cette destruction inouïe.
    Je refuse d’emprunter la voie de la violence. Je fais passer mes révendications dans le respect de l’autre. Je pratique la justice et je crois fermement qu’aucun homme ne devrait subir les méfaits de l’injustice quelque soit la couleur de sa peau. C’était là, l’idéal de la liberté proné par nos ancêtres, y croyez-vous? La violence non contrôlée et aveugle a détruit le systeme de production, je m’en débarrasse, en feriez-vous pareil?
    Je finirai pour ajouter que Père Natanael, le peuple a besoin de guide moral capable de l’éduquer et l’encadrer. Haiti a besoin de citoyens capables de dépasser cette mentalité de classe et de couleur qui nous divise. La nation a besoin de se reconcilier avec elle-même et trouver un moyen d’avancer sinon l’avenir paraitra obscur pour nous tous, y compris ceux-là qui devraient jouer leur rôle de leaders économiques au pays.

    Répondre
    • 20 juillet 2018 à 10:54
      Permalink

      Pete Natanael nencourage pas la violence. I’ll invite vet escroc a prendre conscience de ce quil represente et lui rapelle que son comportement incite a la haine.

      Répondre
    • 21 juillet 2018 à 12:40
      Permalink

      MR. Hervé,

      Je suis d’accord à 98% avec vous. Premièrement, nos ancêtres n’avaient pas pratiquement tout détruit. Si dix sept jours après avoir déclaré notre indépendance, oui cher monsieur le 18 Janvier 1804; on nous a imposé un ambargo ou un blocage total. Si et je dis si on n’avait pas à payer cette sale indemnité pour plus d’un siècle cher monsieur, les choses seraient différentes. Posez-vous cette question Cher Monsieur pourquoi en 2004 on a bâtit le quatrième plus grand ambassade dans notre pays. Je vais vous le dire, l’IRIDIUM. Depuis 1986 qu’on nous vole Cher Monsieur. Qu’on cesse de blâmer nos ancêtres en disant qu’ils étaient des destructeurs. Qu’on les respecte.
      Maintenant Cher Monsieur, que vous me laissiez plagier ou copier le dernier paragraphe écrit de votre main. Car j’en suis d’accord à cent pour cent.

      Merçi bien

      Répondre
  • 20 juillet 2018 à 8:17
    Permalink

    C’est triste de voir comment les Haïtiens haïssent ceux qui sont riches juste parce qu’ils sont riches.

    Une attitude pareille est très révoltante pour nous de la diaspora qui ont fait exactement ce que les grands parents de Boulos ont fait il y a plus d’un siècle et demi.

    La discrimination, d’où qu’elle vienne, est répugnante. Je ne voudrais pas voir les « fils de George Washington » se soulever contre les « fils de Dessalines » en raison de leur origine. Conséquemment cette attitude xénophobe des « fils de Dessalines » me révolte.

    Répondre
    • 21 juillet 2018 à 11:59
      Permalink

      Nous de la diaspora, on veut dire quoi alors? L’attitude qui est révoltante c’est l’exploitation et le mépris. Ce que nous de la diaspora en fasse très bien en somme.
      On peut éviter cette violence en essayant de ne pas regarder ceux qui n’ont pas ce que nous avons avec mépris.

      Répondre
    • 21 juillet 2018 à 7:35
      Permalink

      (Vous de la diaspora ne savez rien de la realité du pays). Vous arriverez a cerner cette realite lorsque vous vous decidez de realiser quelquechose de serieux Dans ce pays car plusieurs parmis vous ont ete victime de ce systeme etabli en Haiti Depuis la mort de Dessalines. La realite en Haiti finira par vous attraper la ou vous etes si vous ne faite rien pour la changer. Je ne suis pas pour le « dechoucage » car ca n’a jamais rien changé Dans ce pays, mais je suis pour la justice sociale. Le probleme majeur du pays est l’injustice Dans toute la profondeur du terme. Et ca doit changer. Si on ne fait rien pour remedied a la situation, Les reaction seront de plus en plus violentes a chaque fois. C’est comme Les tremblements de terre, de l’energie s’accummule Dans Les failles, et boom, un jour s’explose. Plus l’energie emmagasinée est grande, plus le tremblement est terrible. De meme, plus Les frustrations sont grandes, plus Les reactions sont violentes. Le monde a toujours ete le terrain de lutte de classes et de race, mais il n’y en a pas pire qu’en Haiti. Nous devons changer de periode car nous vivons depuis trop lontemps Dans l’antiquité.

      Répondre
      • 22 juillet 2018 à 2:46
        Permalink

        Point well taken, but I wouldn’t start with the notion that the diaspora doesn’t know much about the reality of the country! Matter of fact, for some of us , looking at the country from a distance, it gives us an unclouded perspective of what works and does not work, all with the system in which we function to use as reference to back up our assessment! When one studies the government structure and system in place in Haiti, one realizes there were lots of good thoughts and well intentions to have what is in place today, and I must say it is solid and credible! Far from perfect, by all means! However, adjustments need to be made to open up the bottleneck effect that one feels when engaging in the day to day affairs of the country! justice that seems to be an illusion in the country is not that the law does not exist to foster it, but is not properly enforced which gives everyone the sense of injustice and lawlessness! One thing, we, in the diaspora, know for sure is that we don’t rely on the government to make all the decisions for us. We start by being good citizen such paying our taxes, cutting our lawn, painting our homes, maintaining the auto bound speed limit, paying our employees decent wages to support their families and refraining from bribing our judges and officials, respecting a free market economy non monopolized! Sure I can go on and on! The justice needs to begin with our own behavior, how we treat our servants, employees and our interactions with those of whom we are in contact with on a day to day and our selection to our law makers that represent our core value. This good citizen mentality may just be what it takes so that justice can find its refuge in the mind of our brothers and sisters in the homeland! By no accounts do I mean to simplify the issue, but humbly, feels the solution needs to start home by each and everyone of us! I do have a laundry list of the simple steps to be done if one is interested!

        Répondre
      • 23 juillet 2018 à 8:50
        Permalink

        Guy, vous avez bien dit sauf le fait de dire que la diaspora ne connaît rien de la réalité du pays. C’est faux c’est faux et c’est archi-faux. Au contraire ce sont les haïtiens eux mêmes vivant en Haïti qui ne comprennent pas la réalité du pays et empêchent à la diaspora de réaliser ses projets pour le pays. Les gens de la diaspora sont considérés comme de potentiels concurrents mieux préparés peut-être qu’il faut abattre de toute façon. Haïti a besoin de toutes ses filles et tous ses fils pour sortir des ténèbres politiques économiques et sociales et rentrer dans la lumière du développement endogène et durable que nous prônons depuis longtemps.

        Un changement réel dans la mentalité, des écoles de qualité pour tout le peuple, un secteur privé responsable, un bon combat contre la corruption, des centres de santé et des hôpitaux dignes de leur nom, des routes standards qui desservent les habitants des quatre coins du pays en toute dignité, une sécurité efficace des vies et des biens qui encourage l’entrée massive des touristes qui va favoriser par ricochet l’entrée massive des devises dans le pays, voilà ce dont la nation a besoin présentement pour emprunter la vraie voie du changement politique économique et social tant rêvé…Oui le miracle haïtien est encore possible…

        Répondre
  • 20 juillet 2018 à 8:26
    Permalink

    Atansion pou nou pa divize peyi a anko ant nwa/milat paske deba ka fose quelque part. Gade vakabondaj yon ti neg nwe pitit soyet tankou Lambert ap fe ak tout lot yo ki nan palman an a kelke exception Selman. Boulos fe pati de yon elite ekonomik salop (MRE) ki gen neg nwe ladan n tou. C tout yo mem kap toupizi pep la. Fok nou pa kite yo distre nou ak deba sa. An n chavire system volo ke yo tout mete en plas la. Youn n ap sipote lot. Youn n ap kouvri pou lot. Mateli ki soti nan gwoup ti rouj yo mete Jovenel ti neg nan bwa pou volo pou li. Lhe gen Kouri c helikopte ki vin n pran yo. Si nou rete nan deba ak Boulos nou chire…yap pran pouvwa anko en 2022. M regret sa pou Pe Nathanael mem lap fe jwet vakabon yo…Sa nou dwe pala c koman nap mete yo anba kod ak koman nap pran kontrol pouvwa pou nou mete kanpe yon nouvelle Haiti.

    Répondre
  • 20 juillet 2018 à 8:52
    Permalink

    Cet exchange n’aboutira pas a la solution que cherchons dans le pays. Nous devons chercher a nous rapprocher les uns des autres. Il est toujours facile de blamer les autres pour nos maux. Soyez plus innovants et constructifs dans nos approches.

    Répondre
  • 20 juillet 2018 à 9:10
    Permalink

    Cet exchange n’aboutira pas a la solution que cherchons dans le pays. Nous devons chercher a nous rapprocher les uns des autres. Il est toujours facile de blamer les autres pour nos maux. Soyez plus innovants et constructifs dans nos approches.

    Répondre
  • 20 juillet 2018 à 9:11
    Permalink

    Merci monsieur st pierre vous avez tout dit. Toujours je voudrais m’oppiner de facon pareille, mais helas ses salauds de bourgeois, ses chiens enrages qui parlent seulement de poches au lieu de patrie ne m’ont jamais inspires. Le peuple a raison.

    Répondre
  • 20 juillet 2018 à 9:27
    Permalink

    Cet exchange n’aboutira pas a la solution que cherchons dans le pays. Nous devons chercher a nous rapprocher les uns des autres. Il est toujours facile de blamer les autres pour nos maux. Soyons plus innovants et constructifs dans nos approches.

    Répondre
  • 20 juillet 2018 à 9:39
    Permalink

    bon,bon,bon, on est mal bare, je vous comprends mon cher Pere Nathanael, moi aussi je suis une victime, pas de Boulos,mais de ceux qui ont fait la guerre avec nous, cela ne fait pas de moi un homme sans coeur, je comprends que Boulos est un favori du pouvoir, je comprends que son petit dejeuner vaut plus que ce qu’il paie a ses employes, vous savez on a besoin de bcp plus de Boulos dans le pays que de ceux qui detruisent et de ceux qui encouragent le dechouquage, 100 Boulos deplus veut dire 400 Delimart, 100 autoplaza, 100 compagnie pharmaceutique ,6700 employes seulement pr les Delimarts,sans oubliers les fournisseurs tels boulangerie ect. croyez moi notre pays sera sur les railles. Oui il a fait ses fortunes en Haiti, mais il n’est pas celui qui a tue notre Empereur pr prendre tous nos biens, au moins lui, il a travaille pour accumuler des biens . Nous sommes maitenant au 21es, pas au 18em , nous ne pouvons pas rester tjs des primitifs, nous pouvons faire et dire mieux en lieu et place d’etre aigris, nous lui demandons combien il paie ses employes et combien coute son petit dejeuner? moi , je vais me demander, combien je paie ma servante? combien ma servante paie pr l’ecolage de ses enfants , et combien, je gagne et combien je paie pr l’ecolage de mes enfants? la reponse vous le connaissez parce que c’est pareil tant pr vous que pr moi,
    Bref, MR Boulos, je ne trouve pas de mots pr vous dire combien desole que je suis a ce qui est arrive a vos entreprises, et surtout a ceux qui sont au chomage, je ne sait vraiment quoi vous dire, seulement, n’abandonnez pas, never give up! ne les donnez pas ce qu’ils veulent. tough time never last,but tough people do. Nick Michel Haitien for life

    Répondre
    • 21 juillet 2018 à 1:33
      Permalink

      Cela ne sert a rien de garder des gens dans un chômage déguisé dit : « Emploi ».
      Ces riches qui pillent l’État à ce niveau sont égaux aux gens qui pillent les supers marchés…c’est du pareil au même.
      La seule différence: il y a un pilleur létré qui a les moyens de sa justice et un pilleur affamé qui n’a pas la jutice à ses moyens.
      Malheureusement, c’est dans cet état que se trouvent les plus pauvres.
      Cette dynamique de garder les plus pauvres du pays dans cet état n’est pas une coincidence mais un objectif des riches salopes.

      Répondre
  • 21 juillet 2018 à 1:55
    Permalink

    Notre probleme fondamental se repose sur la passivite et l’incompetence de notre « Systeme Educative », du gouvernement et de la « classe pensante. » De 1986 jusqu’a nos jours nous faisons que detruire la terre natale au-lieu de nous souder pour rebatir Haiti. Il nous faut l’amour de soi et des autres pour ouevrer vers le progres, le pardon et le respect mutuel.

    Répondre
  • 21 juillet 2018 à 6:55
    Permalink

    M vrèman renmen repons ou an men boujwazi salòp la pa poukont li li gen yon koplis ki rele Laprès .

    Répondre
  • 21 juillet 2018 à 8:16
    Permalink

    Merci de l’objectivité de votre texte relatant plus des faits que répandant des opinions fanatiques. Mais à préciser qu’il est né un 3 mars à New York, mais rapidement venu en Haïti, si bien qu’il y fut baptisé le 17 du mois de mars.

    Répondre
  • 21 juillet 2018 à 8:34
    Permalink

    Freres, autant que nous, PEUPLE HAITIEN, ne sachions la definition du mot Bourgeois, toujours aurions-nous problemes en mains et difficultes d’trouver solutions. A noter, primo : Un peuple esclave qui s’est forge une voie vers la LIBERTE ne contient d’BOURGEOIS. Secundo, ceux d’nous qu’ont vu le jour sur le sol d’HAITI, mais sont d’origines etrangeres n’sont des bourgeois, peu importe leurs moyens economiques. Puis-je ou dois-je vous rappeler cette fameuse phrase : On nait bourgeois, mais n’l’devient. ……..Merci !

    Répondre
  • 21 juillet 2018 à 9:02
    Permalink

    Pour être honnetre j’ai lu la raponse du Père seulement parce qu’on a mentionné qu’il s’agit d’un prètre. Bref j’évite de lire les intellectuels Haitien, Car on ne trouve que rarement des reflexions ou de raisonnements mais des pensées toutes faites de jaloux et de hainneux. Le père Nat a été plus que fidèle à la dite logique.
    Boulos n’es pas membre du pouvoir politique. Que je sache son obligation est de payer des impots, tant qu’il le fasse il ne pèche point. Père Nat apprenez à peser le pour et le contre

    Répondre
  • 21 juillet 2018 à 10:14
    Permalink

    Pere Nathanael
    Il faut aussi ecrire une lettres aux negres parlementaires sortis de la misere comme le peuple, qui ont plus de 6 milliards de gourdes collectes par les taxes des plus pauvres, oui des plus pauvrea car ce sont les pauvres qui paient les impots, il faut rappeler a ces parlementaires qu il est temps qu ils donnent une chance a la classe moyenne, a ceux qui ont malgre la misere obtenu leur diplome, siw vle sa chanje pale ak frew la kap sousew la avan paske li fet pov menn jan avew li konn doule malere, pep la pa komprann ke misere lo pa soti de boujwa yo selman

    Répondre
    • 21 juillet 2018 à 4:41
      Permalink

      J ai une question que je voudrais vous poser. A midi, invitez vous des pauvres et des sans abris des orphelins a votre table ? Je ne connais pas de pretres qui le font. Mais si vous le faites, je vous demanderais de demander a Vatican de separer sa fortune avec les estropies , les malades, affames . Cest ce que l’evangile demande. Les premiers chretiens vendaient leurs biens les separaient dans la communaute selon les besoins de chaque famille. Pere Natanael, si vous n etes pas capable de demander a Vatican de le faire , de demander que les affames viennent manger a votre table au presbytere , ne demandez pas a Mr Boulos de cesser d etre un capitaliste. Demandez au Vatican de devenir communiste cest alors que l’on comprendra le sens de votre lettre. Cessez cette hypochrisie et arretez de berner le peuple par votre fausse simplicite et fausse humilite.

      Répondre
  • 21 juillet 2018 à 1:06
    Permalink

    Clarifiez pour le public: Vous parlez de business que vous avez essayés. Vous n etes donc pas pretre? Merci de clarifier pour le public…

    Répondre
  • 21 juillet 2018 à 2:25
    Permalink

    Un vrai toutou reste toujours fidèle à son maître, je vous comprends. je pense que vous avez bien l’habitude de lécher les bottes de m Boulos pour qu’il vous donne à manger.

    Répondre
    • 21 juillet 2018 à 10:01
      Permalink

      Charly,

      Dans mes commentaires, personne ne peut deceler que j ai pris la defense de Mr Boulos. je ne le connais pas de visage . Mais je sais que le parcours d unentrepreneur en Haiti et meme partout dans le monde n est pas une chose facile. Je le dis parce que j ai grandis dans une famille d entrepreneurs , d agro industriels. Je ne saurai etre le toutou de Boulos . Si vous l’etiez vous en seriez fier probablement parce ce qui transpire de votre commentaire cest la puanteur de votre jalousie. Un imbecile , idiot de votre trempe ne merite pas de reponses de ma part . Mais je choisis de le faire parce que vous, probablement pensez etre le seul capable de sales sordites. Je le dis vous etes la laideur incarnee cest pourquoi vous vous hasardez a dire du mal. Demandez a quelquun ( si vous etes capable d identifier quelqu un qui a un minimum de connaissances) frequentez une bonne ecole de faire l’analyse du texte de mon commentaire et vous realiserez que a aucun moment j ai pris la defense de Reg. Boulos ce qui pourrait vous portez a produire un tel commentaire. C est la preuve que vous etes meme incapable de lire et decomprendre un texte. Il serait mieux pour toi de retourner en primaire pourqu on vous le reapprenne. Mais le mieux serait que vous vous suicideriez puisque a votre niveau vous pensiez maitriser la lecture bien qu en realite vous n est meme pas un analphabete fonctionnel . Je pourrais vous aider Par charite a apprehender le sens de mon commentaire qui reclamait coherence dans le discours hyppocrite du pretre. Mais cela nest pas a votre porte . Jamais vous ne pourrez saisir l’explication la plus elementaire tant votre ignorance est profonde et je dirais meme plus lamentable. J

      Répondre
  • 22 juillet 2018 à 7:02
    Permalink

    Merci révérend !!! Vous faites la fierté de « lEglise », le Seigneur en tiendra compte.

    Répondre
  • 22 juillet 2018 à 8:27
    Permalink

    Un père a écrit une telle absurdité !
    Mwen wè tout moun leve nan kò Boulos men nou bliye pap nèg nwa parey nou yo kap vòlè yo e kap viv an tout enpinite.
    Bande d’hypocrites

    Répondre
  • 22 juillet 2018 à 11:00
    Permalink

    J’ai eu la chance de lire les deux lettres et j’ai pu comprendre des deux côtés nous ne sommes que des victimes.
    Je pense que Boulos malgré vivant dans la bourgeoisie salope reste un investisseur, et l’investisseur n’a pas de patrie, c’est son profit qu’il cherche et autant qu’il peut l’augmenter il le fait. La restriction qu’il a c’est à l’Etat de l’imposer à partir des taxes et impôts ou lois votes par les parlementaires élus par nous les necessiteux de voir ce pays sous un nouvel joug.
    Parallèlement, le père Nathanael venant de la masse défavorisée n’ayant même pas pu réaliser son (petit) projet parce qu’il n’a pas eu un nom, se fait le devoir de dire à l’élite économique la raison de son malheur.
    Je pense après plus de 200 ans de douleurs que nous connaissons dans ce pays, il est tant de voir la raison de notre etat.
    Avant 1804, nous étions des esclaves antiques, a chaines, aujourd’hui notre comportement montre que nous sommes des esclaves modernes en discriminant nos frères qui travaillent très dur, en exploitant les plus petits, en excluant les frères qui aillent chercher du pain à l’étranger, en envoyant des messages négatifs à ceux qui pourraient venir investir dans notre pays.
    Tandis que nous n’avons pas choisi des programmes, des leaders pour dirigeant. Il est tant de voir nous avons construit ce merdier et de le chambarder afin de penser un Haïti ou nos fils puissent vivre

    Répondre
  • 22 juillet 2018 à 11:02
    Permalink

    Chapeau ! Chaque mot est comme une bombe qui explose la demeure des mechants (…)

    Répondre
  • 22 juillet 2018 à 12:52
    Permalink

    Quelle reponse a titre d’un pere?

    Mon Dieu!

    Eddy Lahens

    Répondre
  • 22 juillet 2018 à 4:53
    Permalink

    Dr. Bobb RJJF Rousseau Répond à Père Nathanael Saint-Pierre

    Votre lettre est entachée d’un langage que plusieurs leaders, intellectuels et hommes sérieux trouvent égoïste, narcissiste, aggressif, répugnant et répandant un éventail de messages qui incite le peuple à la sauvagerie, à la force excessive et à l’affichage de comportements immodérés qui equivalent à un appel aux sept péchés capitaux sortis directement des enseignements chrétiens. Votre message, si tombé en mauvaises mains, génèrerait pas mal de dégâts et mettrait le peuple du mauvais côté de la morale et de la religion.

    Père Nathanael, on tient brièvement à vous dire que votre réponse à Boulos n’a pas touché les vrais problèmes du pays. Elle n’a pas non plus donné kuddos aux vrais opprimés, aux chômeurs, aux affamés, aux révolutionnaires loyaux et aux hommes de conviction.

    Sans l’ombre du doute, votre intention a été de soulever le peuple contre les mulâtres et les entrepreneurs déjà victimes de casses ciblées ou aléatoires.

    Sachez-le, votre discours n’est pas nouveau sous le ciel d’Haïti, bien au contraire il nous a ramené aux temps d’Aristide lorsque ce dernier a mis le peuple en face de la bourgeoisie. Rappelez-vous bien que ça n’allait pas en faveur du peuple. Est-ce « inciter le peuple à la violence » la philosophie du catholicisme ?

    A ce propos, on ne défend pas la bourgeoisie, on n’entend pas non plus avoir raison, néanmoins on voudrait tout simplement attirer l’attention du lectorat sur vos idéologies égoïstes et votre discours de rebelle.

    Père Nathanael, la lutte actuelle n’est pas d’ordre ethnique ; mais économique et vous l’avez vous-même relaté pauvrement à travers votre déclaration de guerre civile contre la bourgeoisie haïtienne que vous qualifiez de salope et charogne.

    La frustration du peuple peut facilement provoquer sa colère, mais ne peut subitement lui rendre sauvage. Déjà, On a du mal à comprendre les raisons qui vous poussent à vouloir nourrir la colère du peuple en leur disant que, tant que le capitalisme en Haïti ne se montre pas humain, il doit faire usage de la sauvagerie afin de mettre les pendules à l’heure.

    Savez-vous que tous autres actes de violence à l’égard du peuple seront qualifiés de préméditation et si la justice se respectait vraiment en Haïti, aujourd’hui même vous devriez être en prison pour avoir incité la population à la violence.

    Vous voulez réduire le peuple à des bourreaux ; lesquels vous encouragez d’aller sauter murs et barbelés, non seulement pour briser, mais aussi pour toucher ! En toute franchise, on ne sait pas exactement ce que vous vouliez insinuer lorsque vous avez écrit que la bourgeoise n’est pas intouchable. Et on espère de toutes nos forces que le peuple boude votre invitation à la violence, à l’immoralité et à la sauvagerie. D’ailleurs les entreprises haïtiennes ont été lancées avec l’argent des Haïtiens et ont embauché beaucoup d’Haïtiens. Donc, la destruction des entreprises haïtiennes sera sans doute aussi la destruction de l’économie du peuple haïtien.

    Père Nathanael, vous avez parlé de justice sociale laquelle, d’après vous, est la responsabilité de la bourgeoisie haïtienne. Permettez-moi donc de vous remémorer que la bourgeoisie haïtienne, la bourgeoisie de tous pays d’ailleurs, n’est pas responsable de transformer la justice sociale en une réalité sociale. Peut-être, vous vouliez parler de la responsabilité sociale de la bourgeoisie envers la nation. L’Etat est responsable de la justice sociale et la justice sociale ne veut pas dire que l’Etat doit prend en charge les besoins fondamentaux de la population. Elle veut, au contraire, dire que l’Etat offrira des opportunités à tous. Ce n’est pas la bourgeoisie que vous devriez qualifier de salope et charogne, mais plutôt le gouvernement. Ce n’est pas non plus à la bourgeoisie d’offrir des opportunités au peuple, mais au gouvernement.

    Nous sommes d’accord que le gouvernement a failli dramatiquement dans sa mission de justice sociale et que la bourgeoisie n’assume pas sa responsabilité sociale envers le peuple. Nous sommes également d’accord qu’on est sans guides et livrés à nous-mêmes. Cependant on est persuadé que sans l’éducation civique et l’implication de leaders transformationnels et adaptatifs, le peuple ne gagnera pas son combat. Ce sont les leaders comme vous qui retardent et handicapent le dialogue pour le refondement du pays. Si vous n’étiez pas si concentrés à vouloir faire la une à travers votre lettre, vous comprendriez qu’aujourd’hui vous venez juste de vous poser en un mauvais guide pour le peuple et vous êtes sauvage au même niveau que le peuple que vous clamez de défendre.

    La dernière fois qu’on a vérifié, on est tout comme vous, citoyen, mais à la différence, on est un bon citoyen puisqu’on sait que le peuple paiera les conséquences de ses inconséquences à travers la taxation, l’inflation et l’importation lorsque la bourgeoisie se remettra à rebâtir leurs entreprises.
    Vous, par contre, voulez qu’il détruise. Nous autres, on les incite à travailler ensemble pour reconstruire et conserver les acquis de 1804, leur dignité de peuple car, tant qu’il mène le bon combat, il restera ancré sur une stratégie compréhensive pour résoudre la crise politique et économique sans sauvagerie.

    Votre réponse à M Boulos n’est qu’une distraction pour détourner le focus du peuple des dérives et des dépenses excessives du gouvernement. Elle n’ajoute rien à la conjoncture actuelle et n’accorde que de l’attention à une bourgeoise dont déjà nous savons est corrompue jusqu’aux os. Plus de temps à parler d’elle est moins de temps sur la lutte et plus de têtes d’affiche pour vous.

    Père Nathanael, maintenant que vous avez eu votre minute de gloire ; laissez les vrais révolutionnaires continuer leur lutte pour que le gouvernement puisse comprendre finalement que la nation ne veut plus être gouvernée par des individus sans discipline fiscale, sans culture politique et sans sens de gouvernance.

    L’heure est à la mobilisation politique, l’engagement civique et la participation publique, pas à la sauvagerie. De grâce père Nathanael, cessez de prêcher la violence, si n’aime mieux, écartez-vous de la tracée d’Aristide. Vous donnez un mauvais nom à la prêtrise et vous ne respectez pas le pays.

    Bobb RJJF Rousseau, PhD

    Répondre
  • 23 juillet 2018 à 2:14
    Permalink

    Bonjour mon père.

    Très belle lettre. Mais qui faut-il vraiment pointer du doigt: ces bourgeois ti rouge ou la masse et la classe moyenne qui leur donnent les privilèges que vous avez mentionnés en acceptant volontairement d’être leur valet ou disons le tout haut leurs esclaves. Mon père cet état de fait est constaté immédiatement après l’ « indépendance » de Haïti. Les haitiens ont chassé de force les colons blancs et les ont remplacé depuis en adoptant malheureusement le même système d’exploitation contre lequel ils combattaient. Depuis ils sont devenus eux-mêmes des colons noirs avec comme esclaves cette fois-ci la masse, leur frère. Les colons blancs avaient refusé l’alphabet aux esclaves pour éviter qu’ils prennent conscience de leur état, les colons noirs qui sont des haitiens font de meme en refusant l’accès à l’éducation de qualité ou à l’éducation tout court aux haitiens pour la même raison. Ainsi ils peuvent alimenter leur pépinière d’enfants de la rue qui vont voter pour eux pour une pitance sans savoir exactement pourquoi ils votent. Les anciens colons blancs de l’extérieur continuent donc à contrôler le pays avec l’aide des colons noirs de l’intérieur qui eux aussi exploitent, maltraitent et zombifient la masse de la population qui croupit dans une misère exécrable depuis avant 1804 et jusqu à aujourd’hui. Les békés ont fait de même aux Antilles françaises en Martinique surtout. Les békés représentent seulement 1% de la population et ils contrôlent toute la richesse. Même schéma en Haiti.

    Solution:

    Réduire le budget de fonctionnement de l’État en éliminant les dépenses provenant de la corruption pour:

    – Construire plus d’écoles de qualité qui vont recevoir plus de jeunes provenant de la masse (loi à voter pour donner priorité à cette frange de la population qui souffre depuis trop longtemps).
    – Construire des centres de santé et hôpitaux pour améliorer l’état de santé de la population
    – Une bonne gestion de l’eau et accès à l’eau potable
    – Construction des routes dans tout le pays pour faciliter le transport en général.

    – une bonne politique de rebroissement pour remédier aux dégâts causés par la coupe des arbres sous les gouvernements antérieurs dûe à la soi-disant chasse des camocains,

    – Augmentation de la production nationale et diminution de l’importation des produits qui rentrent en concurrence avec les produits nationaux come le riz par exemple,

    – Diminution drastique de la corruption qui est considérée comme une gangrène à la bonne marche de l’économie nationale,

    – Promouvoir une bonne éducation civique et citoyenne des jeunes

    – Renforcer la sécurité physique et des biens en vue de la promotion du tourisme local et international dans le pays

    Parmi tous ces points, la réduction voire l’éradication de la corruption généralisée demeure la priorité numéro 1.

    Avec une bonne éducation, une population en bonne santé solidaire et genereuse envers les siens d’abord, un secteur privé progressiste qui travaille pour l’avancement de son pays en créant des emplois profitables à l’économie nationale , une bourgeoisie et des dirigeants responsables, le miracle haïtien est encore possible

    Répondre
  • 10 août 2018 à 9:10
    Permalink

    Bonjour, je suis Jean Pierre: développeur, inventeur, artiste, écrivain, chercheur scientifique. j »ai pris qielques formation en france., je pense que Haïti à un problème de développement scientifique. Nous ne produisons rien et nous ne fabriquons pas de produits, c’est pourquoi j »ai décidé de former gratuitement 10000 jeunes a fabriquer des produits dans plusieurs secteurs d’activités : cosmétiques, alimentaire, bâtiment, hygiénique par internet, whatapp etc.. Ça va permettre de créer des usines et des emplois. Je suis le premier intellectuel haïtien qui a créé une gallerie pierres fines pour Haïti et qui a découvert plus d »une trentaine de minéraux pour Haïti. J »avais présenté quelques un sur le canal 11 et sur les plateaux d’autres médias: télé éclair, rfm, scoop etc.. Je vous prie de faire passer le message et me contacter au 509-48512354
    email:mtrix.technology@gmail.com

    Répondre
  • 11 août 2018 à 9:06
    Permalink

    Bonjour, je recherche des milliers investisseurs pour la production des produits cosmétiques, alimentaires, hygiénique, construction ou bâtiment. C’est l’investisseur qui va vendre ou distribuer les produits . Vous pouvez investir dans les matériaux. Pouvez vous me fournir des emballages en plastique, cartons ou autres pour la préparation des produits cosmétiques et alimentaires. Un autre personne peut-elle me fournir des planches pour la fabrication d »une moule de brique? Je recherche une moule pour fabriquer des tuiles. Les diasporas peuvent l’acheter à l’étranger. J’ai besoin des papiers bristols pour fabriquer des abrasifs, du sucre pour faire du jus. 5 mixers ou blenders pour le raffinement des produits cosmétiques. Un petit groupe électrogène, deux panneaux solaires. Aussi j’ai besoin du chlore en granulé pour faire des désinfectants . Dans le domaine informatique je recherche des actionnaires pour la vente des applications android. Si quelqu’un peut me fournies deux laptops pour la formations des investisseurs
    allez voir mes applications en vente sur amazon. Les applications: vsjairmotors et x0xgun. J’ai une nouvelle application pour les motocyclettes. Si vous pouvez me fournir deux ou trois matériaux je vais vous considérer comme un actionnaire et vous aurez des produits pour vendre sur le marché. J’ai déjà des matières premières, des terrains, de la terre, des arbres et tout les éléments majeurs pour commencer a fabriquer d »autres produits. Btonne est l »un de mes produits, un désinfectant (anti- mauvaise odeur) en liquide et solide et qui à été vendu dans les écoles aux prix de 500 gourdes. Le plus cher et le plus efficace que Clorox. Contactez moi pour plus d’infos: 509-48512354, email: mtrix.technology@gmail.com

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.