Forum du HCT : Ariel Henry renouvelle les vieilles promesses sécuritaire et électorale

0
1750

À la journée de clôture du Forum sur la sécurité, la gouvernance et les élections initié par le Haut conseil de la transition (HCT), les engagements formulés par le Premier ministre de facto, le Dr Ariel Henry ne se démarquent pas du tout-venant.

Depuis le 1er mai, les discussions demeurent inaccessibles sur le compte Twitter officiel d’Ariel Henry, qui reste fermé aux échanges !!!

Mercredi 24 mai 2023 ((rezonodwes.com))–

« Je me réjouis d’assister aux ateliers de clôture du Forum de deux jours organisé par le Haut Conseil de la Transition (HCT) sur la sécurité, la révision constitutionnelle, le lancement du processus électoral, la bonne gouvernance et l’élargissement du consensus politique du 21 déc. 2022 », a lancé d’entrée de jeu, le chef du gouvernement de facto, Ariel Henry.

Lors de la cérémonie de clôture, mercredi à l’Hôtel Karibe, les résolutions des ateliers ont eu peu d’incidence sur l’issue des échanges. Tous les invités étaient dans l’attente des considérations finales du pouvoir de facto pour entériner les deux journées d’assises.

 « Je me réjouis d’assister aux ateliers de clôture du Forum de deux jours organisé par le Haut Conseil de la Transition sur la sécurité, la révision constitutionnelle, le lancement du processus électoral, la bonne gouvernance et l’élargissement du consensus politique du 21 déc. 2022. Oui, il nous faut augmenter les effectifs de la #PNH et la doter d’un système de renseignement adéquat », a soutenu Ariel Henry lors de son intervention.

Les préoccupations sur les conditions de travail des policiers reviennent dans le monologue du Premier ministre. Cette fois, il souligne la nécessité de renforcer les capacités opérationnelles de la Police nationale d’Haïti (PNH) en misant sur l’augmentation de ses ressources financières.

« Oui, nous devons mobiliser davantage de ressources financières pour payer nos forces de l’ordre, les équiper et les former. Oui, nous devons étoffer notre armée et bien définir son rôle et ses modalités d’intervention en soutien à la #PNH pour l’accompagnement de certaines tâches spécifiques », a repris Ariel Henry.

À propos de la Constitution

« Dans les multiples rencontres que j’ai eues avec quasiment tous les secteurs depuis mon arrivée à la tête du gouvernement, il est apparu clairement qu’il y a un large consensus autour de la nécessité de revoir certaines dispositions de notre Constitution », a introduit le patron de la Primature à propos du sujet brulant de la réforme constitutionnelle.

Des supporters et alliés indéfectibles de l’équipe de facto, convergeaient leur regard sur le Dr Henry à l’idée d’espérer de nouveaux engagements susceptibles de faire renaitre des perspectives encourageantes. Rien sinon les discours qui reviennent.

 « Il nous faudra construire des consensus suffisants, au niveau national, sur chacun des points à modifier, et organiser de larges consultations, pour que nos compatriotes adhèrent aux changements qui seront proposés. La première tâche du prochain CEP sera d’organiser une consultation populaire en vue de valider les modifications apportées. Cette étape nécessaire et indispensable devra être franchie, dans un court laps de temps, parce que l’organisation des élections générales en dépend », a-t-il indiqué.

Des résultats dans les prochains jours

Dans la République dirigée par Ariel Henry et ses alliés, il est permis de rêver. Le premier ministre déclare s’engager à accoucher des résultats. S’agissant de la crise sécuritaire, des suites heureuses sont à envisager, a-t-il annoncé.

 « Le moment est venu d’avancer et nous allons avancer. C’est le peuple qui aura le dernier mot en matière de ses dirigeants. Je peux vous dire que dans les jours et les semaines qui viennent, vous aurez l’occasion de voir des changements significatifs, tant au niveau de la sécurité que de la gouvernance de notre pays. Mettons-nous au travail car la tâche est immense et le temps nous est compté », a conclu le neurochirurgien.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.