17 juin 2024
 »Alliance Humanitaire Haïti » dénonce la décision du Gouvernement haïtien de commémorer la fête du drapeau dans la ville du Cap
Actualités Société

 »Alliance Humanitaire Haïti » dénonce la décision du Gouvernement haïtien de commémorer la fête du drapeau dans la ville du Cap

Dans une note parvenue au journal Rezo Nòdwès à l’occasion du 220e anniversaire de la célébration du drapeau haïtien, « Alliance Humanitaire Haïti » dénonce la décision du gouvernement haïtien de commémorer la fête du drapeau dans la ville du Cap.

Jeudi 18 mai 2023 ((rezonodwes.com))–

L’organisation Alliance Humanitaire Haïti (AHH) constate avec stupéfaction et l’angoisse, la nouvelle concernant la célébration du bicolore dans une autre ville, contrairement à ce que la tradition exige. L’organisation estime que cette décision prise par le gouvernement de facto Ariel Henri est une première dans l’histoire du drapeau haïtien, ce qui était selon l’organisation, impensable dans un premier temps.

« À un moment où les citoyens s’apprêtent à commémorer comme la tradition le veut chaque année la fête, malheureusement, c’est confirmé dans l’opinion publique que la commune ne sera pas à l’honneur à l’occasion des 220 ans du bicolore, et pour citer l’éminent intellectuel haïtien Louis Joseph Janvier, « Haïti est née à l’Arcahaie, le 18 mai 1803″. De ce fait, Alliance est grandement étonnée d’apprendre que le Gouvernement présidé par le Premier Ministre Ariel Henry pour des raisons inavouées, a choisi d’humilier la communauté archeloise en agissant de la sorte », peut-on lire dans la note.

Alliance Humanitaire Haïti (AHH) dénonce cette décision et se range du côté de tous les citoyens Archelois pour dire non. L’organisation apolitique oeuvrant dans plusieurs domaines dont l’éducation, estime que la célébration de la fête du drapeau à l’Arcahaie est un fait historique qu’on ne doit ni modifier, ni piétiner et qu’on devrait respecter ce symbolisme.

Face à ce constat, l’organisation dit prendre acte de cette décision prise par le Gouvernement, question de ne pas se rendre dans la cité comme la tradition le veut afin d’honorer la mémoire de nos ancêtres. « À un moment où le peuple est traumatisé, où le désarroi est partout, le désespoir, où l’on devrait mobiliser la conscience citoyenne autour de ce symbolisme, malheureusement le Gouvernement se montre insensible, ou fait preuve d’incompréhension de la réalité historique », déplore l’organisation humanitaire, Alliance.

« Sans tenir compte des débats que cela peut provoquer sur la célébration du bicolore dans telle ville, il demeure un fait historique et c’est une tradition qu’aucun Gouvernement ne peut ignorer voire éliminer dans la mémoire collective.
De Sudre Dartiguenave jusqu’à Jovenel Moïse, les Chefs d’États haïtiens accompagnés des Membres du Gouvernement, les Grands Commis de l’Etat, les Membres du Corps Diplomatique et des gens venus de toutes les Communes du pays et dans la diaspora se font le devoir de se rendre à l’Arcahaie chaque 18 Mai pour commémorer l’anniversaire de la création du Drapeau haïtien », a rappelé l’organisation dans cette note.

Alliance Humanitaire Haïti (AHH) précise que la célébration de la fête du drapeau à l’Arcahaie, c’est l’occasion pour les Chefs d’État, aussi, d’exprimer, d’une part, leur reconnaissance à nos ancêtres qui nous ont légué cette terre sacrée que nous sommes tous condamnés à défendre; d’autre part, leur profond respect à la population archeloise, en présentant ce qu’ils ont caché dans leur vigne pour ce pays.

Pour sa part, Pierre Franck Geffrard, membre de l’organisation Alliance Humanitaire Haïti et écrivain de la cité du drapeau, croit que c’est un coup dur pour la communauté et les citoyens ne pardonneront jamais les responsables qui ont pris cette décision car on doit respecter la mémoire d’un peuple. D’ailleurs, l’auteur du livre « Arcahaie : Une Ville, Une Histoire » estime que ce moment qui traduit un certain éveil du nationalisme est tellement fort et précieux pour les Archelois, le jour où un Gouvernement osera s’attaquer au prestige et à l’honneur de cette ville couverte de gloire par l’orgueil de son Histoire et de son Drapeau, il précipitera automatiquement sa chute sous l’œil vigilant des dieux tutélaires de la Nation.

Vive Arcahaie ! Vive Haïti !

Pour l’organisation Alliance Humanitaire Haïti :
Joseph Marc, Secrétaire Général de l’Alliance Humanitaire Haïti, Professeur, Philosophe et Politologue.
Tel : +509 46 92 1294
Pierre Franck Geffrard, Conseiller de l’AHH
Professeur, Directeur du Lycée Charles Belair et Écrivain.
Tel : +509 36 26 7393
Chrispin Guerlos, Membre
Cadet Carine, Trésorière

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.