États-Unis : plus de 25 000 dominicains en instance de déportation après avoir franchi la frontière avec le Mexique

0
32831

Samedi 13 mai 2023 ((rezonodwes.com))–

Plus de 25 000 Dominicains ayant effectué « le tour par le Mexique » seront renvoyés en République Dominicaine depuis les États-Unis, a rapporté l’agence EFE. Le consul de l’ambassade américaine met en garde contre la difficulté de travailler aux États-Unis sans papiers.

Selon le consul de l’ambassade américaine à Santo-Domingo, plus de 25 000 Dominicains ont été arrêtés aux États-Unis pour avoir traversé illégalement la frontière avec le Mexique l’année dernière et sont en attente d’être renvoyés en République Dominicaine. Il a également noté que la plupart des Dominicains arrivent aux États-Unis par la voie maritime, principalement à Porto Rico, alors que la frontière avec le Mexique est un « environnement très dangereux » en raison des bandes qui attaquent les migrants.

Le nombre d’arrestations à la frontière entre les États-Unis et le Mexique a considérablement diminué en janvier et février 2023 après que le gouvernement de Joe Biden a étendu les renvois de migrants de Cuba, d’Haïti et du Nicaragua vers le Mexique, une mesure qui a été appliquée en premier lieu aux Vénézuéliens.

Le consul a expliqué que les Dominicains qui entrent illégalement aux États-Unis sont généralement arrêtés et entament un processus de déportation. Selon lui, certains des Dominicains arrêtés étaient en détention, tandis que d’autres avaient un permis, mais ils ont tous été renvoyés en République Dominicaine.

Le consul a également mis en garde contre la difficulté de travailler aux États-Unis sans documents, soulignant que les travailleurs sans papiers n’ont pas la protection de la loi américaine en matière de conditions de travail, de salaires et de droits en cas de licenciement. Il a indiqué que les Dominicains peuvent demander l’asile s’ils ont un motif crédible de persécution politique ou autre, mais il a noté que cette option n’est pas aussi courante pour les Dominicains que pour les personnes en provenance de pays en crise.

Entre janvier et mars 2023, la République dominicaine a accueilli près d’un millier de Dominicains expulsés des États-Unis et de Porto Rico, ce qui représente une augmentation de 30 % par rapport à ceux reçus au cours de la même période l’année dernière, selon les chiffres fournis à ce journal par la Direction générale des migrations (DGM).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.