13 juin 2024
Fox News | Haïti « sans loi », en proie à la corruption et à la violence criminelle des gangs
Actualités Société

Fox News | Haïti « sans loi », en proie à la corruption et à la violence criminelle des gangs

Fox News | Haïti « sans loi », en proie à la corruption et à la violence criminelle des gangs, alimente la crise humanitaire. Le Premier ministre de facto, Ariel Henry, renforce l’impunité avec la présence de Yolette Mwengual – accusée de fraude électorale – au sein d’une certaine “alliance” créée, dont l’objectif est inavoué et inavouable! Même en restant chez soi, on ne se sent pas en sécurité, relate Fox News.

Mardi 28 mars 2023 ((rezonodwes.com))– La situation en Haïti est devenue si grave que les États-Unis, le Canada et l’ONU se sont à nouveau tournés vers ce pays des Caraïbes, alors que la violence des gangs atteint de nouveaux sommets et que les morts violentes se multiplient.

Les gangs haïtiens ont recours à des mesures extrêmes et commettent des atrocités comparables à celles qui ont été rapportées lors du génocide au Rwanda, selon un médecin haïtien interrogé depuis son domicile à Port-au-Prince, la capitale du pays.

L’anarchie, la torture, la guerre civile et la « purge » ont été utilisées pour décrire la réalité des personnes vivant à l’intérieur des frontières occidentales de l’île d’Hispaniola.

« Même en restant chez soi, on ne se sent pas en sécurité. Ce que l’on voit, ce sont des gens qui marchent dans la rue avec de gros fusils. Des armes comme s’il s’agissait d’une scène de guerre, ils ont des M-16, des AK-47, des Galil. Ils ont des grenades, des fumigènes, ils ont tout », a déclaré à Fox News Digital le médecin qui a souhaité garder l’anonymat pour des raisons de sécurité.

Une série de catastrophes naturelles depuis 2010, une économie paralysée, la pandémie de COVID-19 et l’assassinat du président de l’époque, Jovenel Moïse, ont plongé Haïti dans le chaos, ce qui en fait le pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental et les gangs ont pris le pouvoir.

Des centaines de milliers d’Haïtiens ont afflué vers la frontière américaine dans des tentatives désespérées de fuir la pauvreté et la violence en Haïti, mais le niveau de danger dans ce pays des Caraïbes continue d’augmenter à des niveaux sans précédent.

« Les gangs contrôlent tout le monde », explique Jack Brewer, fondateur d’une fondation internationale présente en Haïti depuis les tremblements de terre dévastateurs de 2010. « Kidnapping, trafic de drogue, trafic d’êtres humains, c’est leur affaire.

Pour asseoir leur contrôle sur la population haïtienne, les gangs ont eu recours à une violence extrême à l’encontre de la population et de ceux qu’ils considèrent comme leur principale menace : la police.

Les enlèvements ne sont pas seulement devenus l’une des principales sources de revenus des gangs, ils ont perpétué une situation de terreur qui ne cesse de s’aggraver pour les citoyens haïtiens.

« La situation est passée à un autre niveau », a déclaré le médecin. « Avant, ils kidnappaient les gens dans la rue. Maintenant, ils pénètrent dans les maisons ».

Le médecin a expliqué qu’au départ, les personnes ayant un emploi bien rémunéré étaient ciblées dans leur entreprise pour obtenir une rançon, mais que les enlèvements devenaient de plus en plus fréquents et que les gens ne sortaient plus de chez eux.

Suite du texte de Fox News‘Lawless’ Haiti plagued by corruption and deadly gang violence fuels humanitarian crisis (yahoo.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.