17 juin 2024
Flashback, 4 septembre 2020 | Pont Sondé : Jovenel Moise fait enlever les barricades dressées par la population pour se protéger des gangs de Savien
Actualités Corruption Flashback Insécurité|Kidnapping PHTL livre Haiti à l'Occupation étrangère Société

Flashback, 4 septembre 2020 | Pont Sondé : Jovenel Moise fait enlever les barricades dressées par la population pour se protéger des gangs de Savien

Député Hugues Célestin, 5 septembre 2020: « Avec ces barricades enlevées, les gangs de Savien deviendront plus libres et opérationnels que jamais ».

Jovenel Moise, le premier AprèDye du régime PHTK, – le monarque Henry Nul sacré deuxième par le commissaire corrompu Jack Lafontant (voir rapport CSPJ) -, n’a jamais envoyé – et nous citons – « lame dayiti nan mounda bandi Savyen yo« , comme promis le 5 septembre 2020. En ce sens l’opération Tornade I, ne risquerait-elle pas d’être de gros mots quand l’on sait que le local du Commissariat de police de Petite-Rivière de l’Artbonite est vide.

flashback

Jovenel Moise a imposé sa présence à Pont-Sondé. Il n’était pas le bienvenu et d’autant plus cette visite était-elle inscrite dans un agenda d’activités hebdomadaires régulier ? En combien de temps ce méga-Commissariat va-t-il être érigé comme annoncé par l’apprenti-dictateur ? Pont-Sondé serait-il devenu par excellence le chef-lieu du Département de l’Artibonite ?

Samedi 5 septembre 2020 ((rezonodwes.com))–Sous prétexte d’enrôler éventuellement les bandits dans son armée embryonnaire de 450 hommes sans organigramme organisationnel et règlements internes, ont dénoncé des invités à Ranmase du samedi, l’apprenti-dictateur paniqué depuis l’assassinat « planifié » du bâtonnier Dorval, a annoncé vendredi qu’il fera appel à « l’armée d’Haïti » pour venir livrer combat aux bandits de Savien et autres constitués en fédération sous l’instigation du Palais national.

Très vulgaire à la Martelly et sans respect pour les oreilles sélectives, Jovenel Moise, accusé d’usurpation de titre, dont le mandat constitutionnel arrive à expiration le 7 février 2021, a déclaré que « li pral lage lame nan bouda yo« , des hommes d’un « atelier de démons » qu’aucune commission sénatoriale n’a encore défini la mission réelle et effective.

L’ancien-député Hugues Célestin qui intervenait à l’émission Ranmase, animée par le journaliste-vedette Jean Monard Métellus, a indiqué que « le tyran, pour faciliter l’enlèvement des barricades dressées partout dans le bas-Artibonite par la population pour se protéger de la fureur des gangs de Savien, est venu avec tracteurs et autres matériels lourds« . Avec ces barricades enlevées, les gangs de Savien deviendront plus libres et opérationnels que jamais, a souligné l’ancien parlementaire du Grand Nord voyant dans la visite de M. Moise, dans le Bas-Artibonite « une démagogie et la stratégie » d’un homme paniqué à l’heure des règlements de compte qui s’annoncent.

« Aux Etats-Unis, le président Trump avait récemment menacé d’utiliser l’armée, et les gouverneurs et généraux ont opposé une fin de non recevoir » a rappelé M. Célestin s’étonnant du silence complice de Rameau Normil devant une telle déclaration intempestive d’un président mélangeant les couleurs et les pinceaux.

Quelles sont les règles d’engagement de l’armée, s’est questionné le panéliste voyant dans la déclaration de Jovenel Moise des moyens éventuel d’intégration et d’infiltration des bandits dans les rangs des militaires pour mieux asseoir sa dictature au lendemain du 7 février 2021 appuyée sur une milice constituée de gangs armés et ou enrôlés dans l’armée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.