Le FMI approuve 105 millions $ pour le gouvernement Ariel : les militants Tet Kale et les gangs alliés se réjouissent

0
752

Mardi 24 janvier 2023 ((rezonodwes.com))–

Le Fonds Monétaire International (FMI) a annoncé avoir approuvé lundi une aide d’urgence de 105 millions de dollars pour Haïti, qui est actuellement en proie à une crise humanitaire aggravée par l’inflation.

Selon le FMI, cette aide permettra au pays caribéen de soutenir les personnes les plus touchées par la hausse des prix de l’alimentation grâce à des distributions de nourriture et des versements aux ménages les plus vulnérables, selon Antoinette Sayeh, directrice générale adjointe de l’organisation.

Le financement a été débloqué grâce au guichet chocs alimentaires du FMI, lancé fin septembre pour une durée d’un an. Ce guichet permet d’accéder rapidement à des fonds d’urgence pour les États confrontés à l’insécurité alimentaire, notamment en cas de chocs inattendus dans l’importation de céréales ou de hausses brutales des cours.

Le financement de cette aide sera effectué par l’intermédiaire de la facilité de crédit rapide (FCR) et de l’instrument de financement rapide (IFR) du FMI. La FCR permet un prêt à taux zéro pour les États à faibles revenus confrontés à une situation d’urgence, tandis que l’IFR octroie un concours financier pour aider à rétablir la balance des paiements.

Sur le papier, l’aide d’urgence approuvée par le FMI permettra à Haïti de soutenir les personnes les plus touchées par l’inflation et les problèmes d’insécurité alimentaire, et de faire face aux graves problèmes sanitaires et de sécurité auxquels le pays est confronté.

Par contre, dans la réalité, les gouvernements Tet Kale utilisent généralement les aides et prêts pour satisfaire leurs sbires, militants ou gangs affiliés, afin de garantir leur pouvoir.

Les organes du MAS (Ministère des Affaires Sociales), CAS (Caisse d’Assistance Sociale) et autres FAES (Fonds d’Assistance Sociale) ont toujours été la chasse gardée des secteurs mafieux qui y nomment et révoquent.

Les restaurants communautaires sont dirigés directement par les chefs de gangs (qui disent  »faire du social ») et les listes de bénéficiaires de transfert sont fournis directement par les  »chefs bouquement » et les caïds des ghettos.

105 millions du FMI : le peuple restera toujours 105.
Et s’ouvre la gargote!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.