24H.ca | Haiti: Les gangs sont, à la base, protégés et soutenus par certains politiciens du gouvernement en place et de l’opposition

0
2040

24heures.ca: « Voici comment de puissants gangs criminels ont réussi à prendre le contrôle d’Haïti ».

Une flambée de violence est en cours à Port-au-Prince, où des gangs criminels armés se divisent le territoire et multiplient les enlèvements, les meurtres et les viols, incitant le gouvernement à demander l’intervention de la communauté internationale.

Dimanche 18 décembre 2022 ((rezonodwes.com))–La situation est grave en Haïti. Près de la moitié de la population, soit 4,7 millions de personnes, dont plus de 20 000 à Port-au-Prince, est touchée par la famine. Une vague mortelle de choléra sévit également depuis le mois d’octobre.

Mais c’est l’emprise croissante des gangs armés qui met actuellement le feu aux poudres, souligne le professeur de développement international et d’études mondiales à l’Université d’Ottawa, Stephen Baranyi. 

«Il y a longtemps eu des problèmes de sécurité publique en Haïti, mais ces dernières années, il y a des quartiers, des zones entières de la capitale et des routes stratégiques menant au sud et au nord du pays qui ont été capturées par des gangs», explique-t-il. 

Les groupes haïtiens de défense des droits de l’homme estiment que 60% de Port-au-Prince est maintenant contrôlée par les criminels, qui se divisent le territoire dans une guerre sanglante. Il y en aurait plus de 200 actifs dans le pays, dont plus de la moitié dans la capitale.

À l’occasion de la Journée mondiale des droits de l’homme, vendredi dernier, l’ONU a indiqué que ces gangs ont déjà fait plus de 1400 victimes cette année en Haïti, en plus d’en blesser plus de 1000 autres.

Des gangs de plus en plus autonomes

Si Haïti traverse une profonde crise politique depuis plusieurs années, la situation s’est détériorée en juillet 2021, lorsque le président Jovenel Moïse, élu cinq ans plus tôt, a été assassiné. Aucune élection n’a été organisée dans le pays depuis, et le parlement est paralysé.

Le vide politique a permis à des organisations criminelles de regrouper leurs forces et de mieux s’organiser, note Stephen Baranyi. 

«Ces gangs étaient, à la base, protégés et soutenus par certains politiciens du gouvernement en place et de l’opposition, mais [ils] sont devenus autonomes au fur et à mesure qu’ils accumulaient leurs propres ressources financières pour acheter leurs armes, leurs bateaux, leurs voitures et autres matériels eux-mêmes», explique celui qui s’intéresse à la question haïtienne depuis de nombreuses années. 

Les enlèvements contre rançons sont désormais une source de revenus importante pour les deux principales coalitions criminelles du pays, le G9 et le G-Prep. Les Nations Unies ont d’ailleurs dénombré plus de 1000 enlèvements dans le pays entre le mois de janvier et octobre 2022.

Les bandits ont aussi lancé des offensives pour contrôler notamment les ports et les routes principales du pays. 

lire la suite sur le site: Voici comment de puissants gangs criminels ont réussi à prendre le contrôle d’Haïti | 24 heures

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.